Charles J Cook

 

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

charles-j-cook-nude-c-1910

charles-j-cook-untitled-nude-c-1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

 

Charles J. Cook- Nude, 1927

Charles J. Cook- Nude, 1927

 

Charles J. Cook- Nude, 1920

Charles J. Cook- Nude, 1920

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

 

 

Charles J. Cook- Nude, 1928

Charles J. Cook- Nude, 1928

 

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1927

Charles J. Cook- Nude, 1927

 

Charles J. Cook- Nude, 1930

Charles J. Cook- Nude, 1930

Ruth Bernhard

« Light is my inspiration, my paint and brush. It is as vital as the model herself. Profoundly significant, it caresses the essential superlative curves and lines. Light I acknowledge as the energy upon which all life on this planet depends ».

Ruth Bernhard

Ruth Bernhard est né à Berlin en 1905. En 1927, après deux ans à l’Académie de Berlin de l’art, Ruth a déménagé à New York où elle a commencé à poursuivre sérieusement une carrière dans la photographie.Huit ans plus tard, elle a rencontré Edward Weston en Californie et a été profondément ému par son travail.Il lui a révélé le potentiel créatif profonde de la photographie et de ses implications artistiques.Désireux de travailler avec lui, elle a déménagé à la côte Ouest peu après.
En 1953, elle se installe à San Francisco et est devenu un collègue d’Ansel Adams, Imogen Cunningham, Minor White et Wynn Bullock. Elle a enseigné et dirigé des master classes à travers les États-Unis à travers son 95e anniversaire.

C’est à l’âge de 24 ans que Ruth se met à la photographie professionnelle. En 1929, elle a prend un emploi en tant qu’ assistante de développement pour le magazine NewYorkais The Delineator, travaillant sous la supervision de Ralph Steiner. Mais elle n’ était pas très heureux dans cette fonction et rapidement elle quitte cet emploi. Avec son indemnité de départ, elle s’ achète un appareil photo  et elle  commence à prendre des portraits des amis de son père ( un cercle de designers et d’artisans.)

En 1935, Ruth  rencontre Edward Weston sur une plage de Santa Monica, en Californie. C’est une rencontre qui va transformer et élever l’ensemble sa perception de la photographie. «Je n’ étais pas préparée pour une telle expérience , dira-t-elle.  Voir ses photos pour la première fois fût pour moi quelque chose d écrasant. C’ était comme l’apparition de la foudre dans l’obscurité [ … ] Là,  devant moi se tenait la preuve irréfutable de ce que je avais cru possible ».

si vous souhaitez en savoir plus sur sa biographie son oeuvre le wilkipedia qui lui est consacré est bien fait

Ruth Bernhard- Neck Study, 1958

Ruth Bernhard- Neck Study, 1958

Ruth Bernhard - Against The Light, 1951.

Ruth Bernhard – Against The Light, 1951.

Ruth Bernhard -At the Pool, 1951

Ruth Bernhard -At the Pool, 1951

Ruth Bernhard - Virginia with Mirror , [Profiles { study of nude with veil}] ,1967

Ruth Bernhard – Virginia with Mirror , [Profiles { study of nude with veil}] ,1967

Ruth Bernard- Bride II, 1968

Ruth Bernard- Bride II, 1968

RUTH BERNHARD -Transparent, 1968 [Gelatin silver print, printed later]

Ruth Bernard- -Transparent, 1968 [Gelatin silver print, printed later]

Ruth Bernhard - Enigma, 1970

Ruth Bernhard – Enigma, 1970

Ruth Bernhard – « In the Waves », 1945

Ruth Bernhard – « In the Waves », 1945

Ruth Bernhard - Sand Dune, 1967

Ruth Bernhard – Sand Dune, 1967

Ruth Bernhard - Perspective II, 1967

Ruth Bernhard – Perspective II, 1967

Ruth Bernhard- Triangles, 1946

Ruth Bernhard- Triangles, 1946

 Ruth Bernhard, Balancing, 1971

Ruth Bernhard, Balancing, 1971

Ruth Bernhard -Perspective, 1967

Ruth Bernhard -Perspective, 1967

Ruth Bernhard- Knees and Arm, 1976

Ruth Bernhard- Knees and Arm, 1976

Ruth Bernhard -Hips Horizontal ,1975

Ruth Bernhard -Hips Horizontal ,1975

Ruth Bernhard- Folding, 1962

Ruth Bernhard- Folding, 1962

Crossover, 1969

Crossover, 1969

Ruth Bernhard- Carmen, dancer in repose, 1951 from eternal body

Ruth Bernhard- Carmen, dancer in repose, 1951 from eternal body

Ruth Bernhard -At rest, nd

Ruth Bernhard -At rest, nd

Ruth Bernhard - Configuration, 1962

Ruth Bernhard – Configuration, 1962

Ruth Bernhard, Rockport Nude, 1947

Ruth Bernhard, Rockport Nude, 1947

Ruth Bernhard -Abstract Torso,1947

Ruth Bernhard -Abstract Torso,1947

Ruth Bernhard - Seated Figure, 1972.

Ruth Bernhard – Seated Figure, 1972.

Ruth Bernhard - Female Nude with Crossed Arms

Ruth Bernhard – Female Nude with Crossed Arms

Ruth Bernhard. In the Box, 1962.

Ruth Bernhard. In the Box, 1962.

Ruth Bernhard - In the Box, Vertical, 1962

Ruth Bernhard – In the Box, Vertical, 1962

Ruth Bernhard - Embryo, 1934

Ruth Bernhard – Embryo, 1934

Ruth Bernhard - In circle, 1934

Ruth Bernhard – In circle, 1934

Ruth Bernhard - Nude bowl, 1934

Ruth Bernhard – Nude bowl, 1934

Ruth Bernhard- Veiled Nude, 1968 From her book The Eternal Body

Ruth Bernhard- Veiled Nude, 1968 From her book The Eternal Body

Ruth Bernhard- Silk, 1968

Ruth Bernhard- Silk, 1968

Ruth Bernhard - Silk, 1968

Ruth Bernhard – Silk, 1968

Ruth Bernhard- Wet Silk, 1938

Ruth Bernhard- Wet Silk, 1938

Ruth Bernhard- Symbiosis, 1971

Ruth Bernhard- Symbiosis, 1971

Ruth Bernhard- untitled , 1953

Ruth Bernhard- untitled , 1953

« My quest, through the magic of light and shadow, is to isolate, to simplify and to give emphasis to form with the greatest clarity. To indicate the ideal proportion, to reveal sculptural mass and the dominating spirit is my goal. »

Ruth Bernhard

Ruth Bernhard-Dancer,1951 The Eternal Body.

Ruth Bernhard-Dancer,1951 The Eternal Body.

Ruth Bernhard- Profile, 1967 From The Eternal Body

Ruth Bernhard- Profile, 1967 From The Eternal Body

Ruth Bernhard Nude in Box, 1962 from eternal body

Ruth Bernhard Nude in Box, 1962 from eternal body

Ruth Bernard- Golden Light, 1960

Ruth Bernard- Golden Light, 1960

Ruth Bernard- Golden Light, 1960 ( black and white print)

Ruth Bernard- Golden Light, 1960 ( black and white print)

« For me, the creation of a photograph is experienced as a heightened emotional response, most akin to poetry and music, each image the culmination of a compelling impulse I cannot deny. Whether working with a human figure or a still life, I am deeply aware of my spiritual connection with it. In my life, as in my work, I am motivated by a great yearning for balance and harmony beyond the realm of human experience, reaching for the essence of oneness with the Universe. »

Ruth Bernhard

Ruth Bernhard Cover and one plate from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

Ruth Bernhard Cover and one plate from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

Ruth Bernhard One plate from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968 1

Ruth Bernhard One plate from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968 1

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968 1

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968 1

Ruth Bernhard Two plates from porfolio of 6 Nudes by Ruth Bernhard,printed in 1968

The Eternal boby pas cher d’accasion sur amazon par exemple un bon investissement

Ruth Bernhard by John Swannell , 1992

Ruth Bernhard Double by Marguaretta Mitchell

Ruth Bernhard Double by Marguaretta Mitchell

All artwork is copyright of the respective artist or estate.

Marcel G. Lefrancq (1916-1974)

Marcel G. Lefrancq est un nom peu connu du surréalisme Belge et pourtant, il compte a son actif bon nombre de collages et de photographies ainsi que quelques objets témoins de ce mouvement en Belgique.

En 1939, il compta parmi les membres fondateurs du Groupe surréaliste en Hainaut. La même année, il est engagé comme photographe par l’IRPA, pour procéder à l’inventaire des oeuvres d’art risquant d’être détruites par la guerre qui s’annonce. En 1940, il publie à deux reprises des clichés dans L’invention collective, la revue belge dirigée par René Magritte ( voir les autres articles sur lui Ici) et Raoul Ubac ( voir les autres articles sur lui Ici), avec qui il est ami, puis il entre dans la résistance.

Après la dissolution du Groupe surréaliste en Hainaut, il participe à la création du groupe Haute Nuit, en 1947. Deux ans plus tard, Dotremont lui écrit pour proposer un rapprochement entre Haute Nuit et Cobra. C’est dans cet esprit que Lefrancq collabore aux numéros 2 et 6 de la celèbre revue  Cobra.

La majeure partie de son oeuvre photographique est moins surréalistes ( les thématiques font plus penser à Brassaï, par exemple)  mais ses collages ou objets, le restent. je vous propose quelques collages et photographies vous pouvez les retrouver sur le site que son fils à créer Ici (en petits formats).

Les photographies

à retrouvez pour celles datant d’aavant ou de 1948, dans le livre  « Aux Mains de La Lumière, Images et Poèmes. Introduction by Armand Simon. Mons, France,  Editions de Haute Nuit, 1948

Marcel G. Lefrancq - Heide, 1942

Marcel G. Lefrancq – Heide, 1942

Marcel G. Lefrancq -Sculpture, 1948

Marcel G. Lefrancq -Sculpture, 1948

Marcel G. Lefrancq - Eglogue emblématique, 1967

Marcel G. Lefrancq – Eglogue emblématique, 1967

Marcel G. Lefrancq -Etude de forme 1, 1939

Marcel G. Lefrancq -Etude de forme 1, 1939

Marcel G. Lefrancq – Nu à la dentelle, 1955

Marcel G. Lefrancq – Nu à la dentelle, 1955

Marcel G. Lefrancq -L'actuelle, 1947

Marcel G. Lefrancq -L’actuelle, 1947

Marcel G. Lefrancq -sans titre (avant 1945)

Marcel G. Lefrancq -sans titre (avant 1945)

Marcel G. Lefrancq -sans titre, Nd

Marcel G. Lefrancq -sans titre, Nd

Marcel G. Lefrancq -La sieste, 1942

Marcel G. Lefrancq -La sieste, 1942

Marcel G. Lefrancq - Sans Titre, 1972

Marcel G. Lefrancq – Sans Titre, 1972

Marcel G. Lefrancq - Portrait d’Akarova, 1938 Photomontage Akarova et le masque du diable dans l’histoire du soldat (Stravinsky) 1935

Marcel G. Lefrancq – Portrait d’Akarova, 1938 Photomontage Akarova et le masque du diable dans l’histoire du soldat (Stravinsky) 1935

Marcel G. Lefrancq - La Venus des Ténèbres, 1949

Marcel G. Lefrancq – La Venus des Ténèbres, 1949

Marcel G. Lefrancq - Haunted eyes, 1947

Marcel G. Lefrancq – Haunted eyes, 1947

Marcel G. Lefrancq -le regne vegetal 1938

Marcel G. Lefrancq -le regne vegetal 1938

Marcel G. Lefrancq -Endless Repetition, 1948

Marcel G. Lefrancq -Endless Repetition, 1948

Marcel-G. Lefrancq -Étude de forme V, 1948(AUX MAINS DE LA LUMIÈRE. IMAGES ET POÈMES présentés par Armand SIMON. Mons (Belgique), Éditions de Haute nuit, 1948)

Marcel-G. Lefrancq -Étude de forme V, 1948(AUX MAINS DE LA LUMIÈRE. IMAGES ET POÈMES présentés par Armand SIMON. Mons (Belgique), Éditions de Haute nuit, 1948)

Marcel G. Lefrancq - l'ennemi, 1948

Marcel G. Lefrancq – l’ennemi, 1948

Marcel G. Lefrancq - Eloge du carnage, 1948

Marcel G. Lefrancq – Eloge du carnage, 1948

Marcel G. Lefrancq - Elue, 1945 (2)

Marcel G. Lefrancq – Elue, 1945

Marcel G. Lefrancq - La Loi de la Coincidences , 1948 from AUX MAINS DE LA LUMIÈRE. IMAGES ET POÈMES présentés par Armand SIMON. Mons (Belgique), Éditions de Haute nuit, 1948 (2)

Marcel G. Lefrancq – La Loi de la Coincidences , 1948 from AUX MAINS DE LA LUMIÈRE. IMAGES ET POÈMES présentés par Armand SIMON. Mons (Belgique), Éditions de Haute nuit, 1948

Marcel G. Lefrancq - Méréorite ,1940

Marcel G. Lefrancq – Méréorite ,1940

Marcel G. Lefrancq -L'objectivité scientifique , 1948

Marcel G. Lefrancq -L’objectivité scientifique , 1948

Marcel-G. Lefrancq -Parc de Mons la nuit, 1938

Marcel-G. Lefrancq -Parc de Mons la nuit, 1938

Les Collages

Marcel G. Lefrancq - Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945 1 (2)

Marcel G. Lefrancq – Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945 1 (2)

Marcel G. Lefrancq – Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945 (2)

Marcel G. Lefrancq – Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Visage from Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945 1

Marcel G. Lefrancq – Visage from Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Collage,from Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945

Marcel G. Lefrancq – Collage,from Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Collage, from Les onze mois de la bonne année 1939 - 1945

Marcel G. Lefrancq – Collage, from Les onze mois de la bonne année 1939 – 1945

Marcel G. Lefrancq - Qui dort dîne, 1938

Marcel G. Lefrancq – Qui dort dîne, 1938

Marcel G. Lefrancq -Le Saint Esprit, 05.05.1938

Marcel G. Lefrancq -Le Saint Esprit, 05.05.1938

Marcel G. Lefrancq-Les secours de la religion, 06.05.1938

Marcel G. Lefrancq-Les secours de la religion, 06.05.1938

Marcel G. Lefrancq - Nécessité du retour à la terre ,1938

Marcel G. Lefrancq – Nécessité du retour à la terre ,1938

Marcel G. Lefrancq - L’oeuf de l’aigle, 1938

Marcel G. Lefrancq – L’oeuf de l’aigle, 1938

Marcel G. Lefrancq - circeo,1939

Marcel G. Lefrancq – circeo,1939

Marcel G. Lefrancq - sans titre, 05.06.1939

Marcel G. Lefrancq – sans titre, 05.06.1939

Marcel G Lefrancq -Initiation ou lettre ouverte à Monseigneur, 1939

Marcel G Lefrancq -Initiation ou lettre ouverte à Monseigneur, 1939

Marcel G. Lefrancq - La dialectique 1945

Marcel G. Lefrancq – La dialectique 1945

Marcel G. Lefrancq - La Chute de l’Empire d’Orient, 1947

Marcel G. Lefrancq – La Chute de l’Empire d’Orient, 1947

Franz Fiedler (1885- 1956)

Né en Moravie, Franz Fiedler (1885- 1956) est l’élève du photographe allemand Hugo Erfurth. Ce passionné de photographie est considéré comme un excentrique durant son apprentissage alors qu’il travaille avec les plus grands d’Europe de 1905 à 1911 dont le photographe Rudolph Dührkoop. C’est en 1911 qu’il gagne le premier prix de photographie de l’exposition de Turin , il se fait un nom et expose à Prague en 1913. Il fait parti du cercle intellectuel de Jaroslav Hasek et Egon Erwin Kisch et installe son studio à Dresde en 1916. A Partir de 1919, il se lie d’une grande amitié avec Mme d’Ora (Dora Kallmus) et son mari , et il commence à travailler avec un appareil photo de pliage 9 × 12 , et en 1924 il est l’un des premiers photographes professionnels à utiliser un Leica.

Le studio de Fiedler a été détruit le 13 Février 1945 et tout ce qui restait était une boîte de photographies qui a été déposé avec sa famille en Moravie. Après 1945, il n’avait plus son propre studio et a gagné sa vie en RDA comme auteur de livres sur la photographie.

Others articles about Franz Fiedler (1885- 1956)

Franz Fiedler-Nu assis sous une lanterne-1930

Franz Fiedler-Nu assis sous une lanterne-1930

Franz Fiedler – Self-portrait of F.Fiedler in the cup1950–1959

Franz Fiedler- nude 1910–1929

Franz Fiedler- nude 1930-39

Franz Fiedler nude 1935

Franz Fiedler- Sans titre, 1929

Franz Fiedler- Sans titre, 1929

Franz Fiedler- Stehender Akt (Standing up nude), 1905

Franz Fiedler- Stehender Akt (Standing up nude), 1905

Franz Fiedler- Nu de dos sur la pointe des pieds, 1930

Franz Fiedler- Nu de dos sur la pointe des pieds, 1930

Franz Fiedler -Nu dans la forêt, 1930

Franz Fiedler -Nu dans la forêt, 1930

 

Franz Fiedler- Nu dansant, 1930

Franz Fiedler- Nu dansant, 1930

Franz Fiedler- Nu portant une coupe de fruits , 1930

Franz Fiedler- Nu portant une coupe de fruits , 1930

 

Franz Fiedler – Nu théatral, 1930

Franz Fiedler – Nu théatral, 1930

 

Franz Fiedler -Etude Numero Six ( femme assise) , 1933

Franz Fiedler -Etude Numero Six ( femme assise) , 1933

 

Franz Fiedler - Sur la Riviere, 1933.

Franz Fiedler – Sur la Riviere, 1933.

Franz Fiedler – nude 1935

Franz Fiedler- nude 1930-49

Franz Fiedler nude 1930-39

Franz Fiedler -nude 1935

Franz Fiedler -Portrait of a woman1935

Franz Fiedler Untitled (Female Backlight). 1925.

Franz Fiedler -Künstlerische Aktaufnahmen.1925

Franz Fiedler nude 1935

Franz Fiedler Dancer Renita Kramer 1930–1949

Franz Fiedler Dancer Renita Kramer 1930–1949 1

Franz Fiedler Eyes behind the veil ,1935

Franz Fiedler – Untitled 1935

Franz Fiedler Untitled . 1925.

Franz Fiedler-Dancer,Photoengraving, 1938

Franz Fiedler- the dancer sarah jankelow jumping in front of clouds, 1926

Franz Fiedler- the dancer sarah jankelow jumping in front of clouds, 1926

Franz Fiedler- Tanecnice, 1940

Franz Fiedler- Tanecnice, 1940

Franz Fiedler – Gret Palucca,Sprungmoment (Sudden Moment), 1926

Franz Fiedler – Gret Palucca,Sprungmoment (Sudden Moment), 1926

Franz Fiedler – Sans Titre, 1934

Franz Fiedler – nude from Künstlerische Aktaufnahmen. 1925.

Franz Fiedler – nude from Künstlerische Aktaufnahmen. 1925. 2

Franz Fiedler – Lady au décolleté de fourrure 1930′s

Franz Fiedler – Lady au décolleté de fourrure 1930′s

Franz Fiedler- Painter with model Dresden, 1920s(bromoil)

Franz Fiedler- Painter with model Dresden, 1920s(bromoil)

 

 

Franz Fiedler Self portrait with model, Dresden , 1925.

Franz Fiedler Self portrait with model, Dresden , 1925.

 

Franz Fiedler -Selportrait with a Model, 1930

Franz Fiedler -Selportrait with a Model, 1915-20

 

 

 

 

 

Brett Hilder

Born in Sydney, Hilder has always been attracted to the exotic: the 1959 Brazilian classic, Black Orpheus, was the first film that influenced him. In 1969 he set up his own studio and became one of the most innovative fashion photographers of the time, working in Paris and Sydney. He took portraits of prominent identities and actors with the Sydney Theatre Company. Recently his photography has shifted more towards a romantic theme, suggesting the viewer has happened upon a scene in a film.

Brett Hilder - Italian Girl (Como Fue), A Story of Tina Modotti. A film [by Brett Hilder]. Print made Hill End 2002.

Brett Hilder –  Italian Girl (« Como Fue »), A Story of Tina Modotti. A film [by Brett Hilder]. Print made Hill End 2002.

Brett Hilder -Reflected Kimono, 1998-2003. Toned silver gelatin print

Brett Hilder -Reflected Kimono, 1998-2003. Toned silver gelatin print

Brett Hilder - Indian Rug (New Mexico), 1997

Brett Hilder – Indian Rug (New Mexico), 1997

rett Hilder -Roses (Como Fue), 1996-2002. Toned silver gelatin print

rett Hilder -Roses (Como Fue), 1996-2002. Toned silver gelatin print

Brett Hilder – Soft Shoulder 1996

Brett Hilder – Soft Shoulder 1996

Brett Hilder - Action, 1976. Vintage silver gelatin print

Brett Hilder – Action, 1976. Vintage silver gelatin print

Brett Hilder -Deco Badge II, 1972. Vintage silver gelatin print

Brett Hilder -Deco Badge II, 1972. Vintage silver gelatin print

Brett Hilder - Strobe II 1970

Brett Hilder – Strobe II 1970

 

Marcel Mariën ( 1920-1993)

Posté Par Kate

« Les conséquences de ce qu’on ne fait pas sont les plus graves. »MM

 Marcel Mariën provocateur, libre, libertin, poétique , aimant les aphorismes à en crever,  ne se revendiquant de rien sinon d’une désobéissance viscérale, et se présentant  comme le père fondateur de la « Théorie de l’emmerdement maximal » ( abosulemnt fabuleux, n’est-il pas !!!) . Le faussaire surréaliste belge Marcel Mariën. Ecrivain, poète, essayiste, éditeur, photographe, cinéaste, historien du surréalisme, créateur de collages et d’objets insolites, est né à Anvers. il est La figure du Surréalisme Belge. Je ne vous refais pas sa biographie ni ne vous fais un copier coller de  sa Bio sur wilkipedia, car l’article est très complet et je n’en sais pas plus ce l’auteur

Je me concentre aujourd’hui plutôt sur les photographies qu’il a réalisées dans les années 8à, mais vous présentent quelques collages et extraits de correspondance qui font l’objet d’un autre article. [ correspondances part I correspondance ici. ]

Pour ce qu’il en est de L’Imitation du cinéma [un des seuls films qui puisse être qualifié de surréaliste après Le Chien andalou et L’Age d’or, qualifié de «  film ignoble et infâme « , par La centrale catholique, 1960 à sa sortie] vous trouverez de très bons sites en cherchant sur le net. aujourd’hui ce n’était pas notre propos mais je vous conseille celui- ci  et  je vous conseille le livre L’Imitation du cinéma Histoire d’un film ignoble ,Éd. La Maison d’à côté et vous pouvez le télecharger gratuitement sur les plateformes de télechargements ici par exemple ( c’est pas bien légal… mais)

Ceux qui devraient se regarder un peu le sexe dans un miroir pour voir si Freud mon compagnon de travail leur dit quelque chose… « Oh Miroir mon beau miroir quelle identité ai-je donc? qui suis-je? Est-ce mon sexe et donc mon narcissisme qui est bien le centre du monde? Pourquoi donc tant d’engouement soudain pour des figures dont on avait évoqué l’existence jusqu’à ces derniers jours? pourquoi , oui pourquoi? on reste dans le ton de ce  maître-farceur de premier calibre qu’était Marcel Marïen

Marcel Marien - Le grillon du foyer, 1986

Marcel Marien – Le grillon du foyer, 1986

Marcel Marien - The Renaissance, 1980s

Marcel Marien – The Renaissance, 1980s

Marcel Mariën - La Cathédrale, 1980

Marcel Mariën – La Cathédrale, 1980

Marcel Mariën- La cathedrale, 1983

Marcel Mariën- La cathedrale, 1983

Marcel Mariën-la cathedrale 1983

Marcel Mariën-la cathedrale 1983

Marcel Mariën-La pudeur, 1984

Marcel Mariën-La pudeur, 1984

Marcel Mariën -L'invitation au langage 1991

Marcel Mariën -L’invitation au langage 1991

Marcel Marien - Mirror, Lips and Female Nude,1983

Marcel Marien – Mirror, Lips and Female Nude,1983

Marcel Marien, Le miroir savant,1980

Marcel Marien, Le miroir savant,1980

Marcel Marien -Projet de Crime Plus ou Moins Sadique (More or Less Sadistic Crime Project),1992

Marcel Marien -Projet de Crime Plus ou Moins Sadique (More or Less Sadistic Crime Project),1992

Marcel Marien -Le Rendez-vous (The Appointment) ,1986

Marcel Marien -Le Rendez-vous (The Appointment) ,1986

Marcel Marien -Le fil de la vierge, 1985

Marcel Marien -Le fil de la vierge, 1985

Marcel Marien -Le chant du désert, 1985

Marcel Marien -Le chant du désert, 1985

Marcel Marien - The Self Taught, 1980s

Marcel Marien – The Self Taught, 1980s

Marcel Marien -Les passagères (miroir charme) ,1987

Marcel Marien -Les passagères (miroir charme) ,1987

Marcel Mariën - Le Ressentiment, 1986

Marcel Mariën – Le Ressentiment, 1986

Marcel Mariën -La séparation 1986

Marcel Mariën -La séparation 1986

Marcel Marien -Le tribut ,1985

Marcel Marien -Le tribut ,1985

Marcel Marien - La Madone de Milo 1983

Marcel Marien – La Madone de Milo 1983

Marcel Marien -Le modèle rougissant, 1987

Marcel Marien -Le modèle rougissant, 1987

Marcel Mariën - Le double usage, 1992

Marcel Mariën – Le double usage, 1992

Marcel Marien - Le commencement de la suite, 1991

Marcel Marien – Le commencement de la suite, 1991

Marcel Marien - Hands, 1980s

Marcel Marien – Hands, 1980s

Marcel Marien - Entrer chair et terre 1991

Marcel Marien – Entrer chair et terre 1991

Marcel Marien - Double Underwear 1980s

Marcel Marien – Double Underwear 1980s

Marcel Marien - Underwear on Head 1980s

Marcel Marien – Underwear on Head 1980s

Marcel Marien - The Coarse Tongue, 1983

Marcel Marien – The Coarse Tongue, 1983

Marcel Mariën - La lecture défendue, 1983

Marcel Mariën – La lecture défendue, 1983

Marcel Marien - Alice Devenue Grande (Alice Becomes Large), 1983

Marcel Marien – Alice Devenue Grande (Alice Becomes Large), 1983

Marcel Marien - Haircut, 1980s

Marcel Marien – Haircut, 1980s

Marcel Marien - The Friendly Wood, Female Nude (Double-Exposure), 1980s

Marcel Marien – The Friendly Wood, Female Nude (Double-Exposure), 1980s

Marcel Marien - Charme des malentendu, 1991

Marcel Marien – Charme des malentendu, 1991

Marcel Marien - Untitled (Nude and Mesh)1985

Marcel Marien – Untitled (Nude and Mesh)1985

Marcel Mariën -L'absence de sens 1985

Marcel Mariën -L’absence de sens 1985

Marcel Mariën’-De Sade à Lénine, 1945

Marcel Mariën’-De Sade à Lénine, 1945

Marcel Mariën - La répétition ca. 1937

Marcel Mariën – La répétition ca. 1937

Marcel Marïen - l'eveil ,. 1950s via la FIAC

Marcel Marïen – l’eveil ,. 1950s

Marcel Mariën -Derriere le rideau fin de soleil. 1955.

Marcel Mariën - Les Mots Croises (The Words Cross) 1985

Marcel Mariën – Les Mots Croises (The Words Cross) 1985

Marcel Mariën - Le trait d' union 1986

Marcel Mariën – Le trait d’ union 1986

Marcel Marien -Mademoi (Female Nude on Bicycle),1980s

Marcel Marien -Mademoi (Female Nude on Bicycle),1980s

Marcel Marien - Anch'io son E.L.T. Mesens , 1985

Marcel Marien – Anch’io son E.L.T. Mesens , 1985

Marcel Marien - Muette et aveugle, 1945

Marcel Marien – Muette et aveugle, 1945

Marcel Mariën -L' établi du rêve 1983

Marcel Mariën -L’ établi du rêve 1983

Marcel Marien -Objet bouleversant 1985

Marcel Marien -Objet bouleversant 1985

Marcel Mariën -from Erik Kessels - Paul Kooiker Terribly awesome photo books marecl marien

Marcel Mariën -from Erik Kessels – Paul Kooiker Terribly awesome photo books marecl marien

Marcel Marien -Marcel Marien - L'emmuree,1985

Marcel Marien -Marcel Marien – L’emmuree,1985

Marcel Marien -Mannequin (Multiple exposure),1980

Marcel Marien -Mannequin (Multiple exposure),1980

Marcel Marien -”La Star” Étonnante photo de montage d’une perruque sur un sein., 1985

Marcel Marien -”La Star” Étonnante photo de montage d’une perruque sur un sein., 1985

Marcel Marien - Les proies 1985

Marcel Marien – Les proies 1985

Marcel Mariën -L'Empire d'Othello (The Empire of Othello) 1983

Marcel Mariën -L’Empire d’Othello (The Empire of Othello) 1983

Marcel Mariën -Waste Land 1980s

Marcel Mariën -Waste Land 1980s

Marcel Mariën -The Giantess 1980s

Marcel Mariën -The Giantess 1980s

Marcel Mariën - Le Jeu de l'Amour et du Hasard (The Game of Love and Chance) 1984

Marcel Mariën – Le Jeu de l’Amour et du Hasard (The Game of Love and Chance) 1984

Marcel Mariën -Porte et fracas 1990

Marcel Mariën -Porte et fracas 1990

Marcel Mariën - La Goule 1991

Marcel Mariën – La Goule 1991

Marcel Mariën - The Celestial Works (La mécanique céleste) 1983

Marcel Mariën – The Celestial Works (La mécanique céleste) 1983

Marcel Marien - Le Fruit Defendu (The Forbidden Fruit), 1992

Marcel Marien – Le Fruit Defendu (The Forbidden Fruit), 1992

Marcel Marien -Le monument au fossoyeur inconnu, 1992

Marcel Marien -Le monument au fossoyeur inconnu, 1992

******************************* Les collages *******************************

Marcel Marien - collage accompagnant une lettre à Jacqueline , 30 Janvier 1938

Marcel Marien – collage accompagnant une lettre à Jacqueline La collection Jacqueline Nonkels, 30 Janvier 1938 plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - collage adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – collage adressé à Jacqueline , 1938  plus sur cette correspondance ici

Marcel Mariën- Les touches du silence, poème sans paroles, 1937, collage, ( pour Jacqueline Nonkels his lover)

Marcel Mariën- Les touches du silence, poème sans paroles, 1937, collage, ( pour Jacqueline Nonkels his lover)La collection Jacqueline Nonkelsplus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - deux collages adressés à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – deux collages adressés à Jacqueline , 1938La collection Jacqueline Nonkels plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - Le parallelogrammes des forces, Décembre 1937

Marcel Marien – Le parallelogrammes des forces, Décembre 1937La collection Jacqueline Nonkels plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien -42 collages on a copy of André Breton’s Nadja,1938

Marcel Marien -42 collages on a copy of André Breton’s Nadja,1938

Marcel Mariën’s reading of Breton’s famous book has resulted in a fascinating livre détourné. For the collages Mariën has used, among others, newspaper clippings and cut-up illustrations, a pebble, a dried flower and beads under cellophane, a vintage photograph of himself buried in the sand up to his head. Some pages bear traces of burning, two sheets are sewn with red thread, and ‘the reader’ has added several autograph texts and some small drawings. And two tipped-in envelopes, sort of prequels to the ‘mail-art’ of the 1970s. The first letter addressed to « Mr. André Breton / passant / Boulevard Bonne-Nouvelle / à Paris », annotated « déjà passé » and of course returned to sender by the postal service (on June 8, 1938), contains a typed letter of 2 pages in-8 with a schematic drawing, the letter relating in nearly-scientific detail a meeting that has not taken place between writer and addressee, although both were walking on the same side walk in opposite directions. The second letter was addressed to « Mademoiselle Nadja / au Sphinx-Hotel / Boulevard Magenta / Paris » and also returned (on May 2, 1938), Mrs. Nadja being unknown at the hotel. To this date, the second envelope still is unopened, and the mystery complete. But Mariën’s Nadja is a work of art with an open ending, as he has barred the printing information at the end except for the first word, changing it into ‘inachevé’.  .(Source)

Marcel Mariën-Léda , 1958

Marcel Mariën-Léda , 1958

Marcel Marïen - Untitled, Gloire à la chimie du renard pour Léo Dohmen M.M, 3.4.84 , 1984

Marcel Marïen – Untitled, Gloire à la chimie du renard pour Léo Dohmen M.M, 3.4.84 , 1984

Marcel Marien -La Restauratrice , 1987

Marcel Marien -La Restauratrice , 1987

Marcel Marien -La contournée, 1987

Marcel Marien -La contournée, 1987

Marcel Mariën- Connaissance par les trous, 1987

Marcel Mariën- Connaissance par les trous, 1987

Marcel Marien -La Putain r… ,1966

Marcel Marien -La Putain r… ,1966

Marcel Marien - Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938 1

Marcel Marien – Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien - Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938 plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - lettre à Jacqueline , 27 Fevrier 1938

Marcel Marien – lettre à Jacqueline , 27 Fevrier 1938 plus sur cette correspondance ici

CARTE POSTALE AUTOGRAPHE SIGNÉE ÀANDRÉ BRETON. Bruxelles, 15 février 1946

Carte Postale adressé à André Breton , evoquant l’expostion surréaliste à Bruxelles Bruxelles, 15 février 1946

MARIEN Marcel LES POIDS ET LES MESURES. Bruxelles, Les Auteurs Associés, 1943

MARIEN Marcel LES POIDS ET LES MESURES. Bruxelles, Les Auteurs Associés, 1943

Marcel Marïen -Porno douce, accouplement. collage sur papier peint. 19-11-84

Marcel Marïen -Porno douce, accouplement. collage sur papier peint. 19-11-84

Marcel Mariën -Parlez de soie, 1975

Marcel Mariën -Parlez de soie, 1975

Marcel Mariën- Salon ,lettre collage

Marcel Mariën- Salon ,lettre collage

Marcel Mariën - L’Oubli d’être en Vie, 1967

Marcel Mariën – L’Oubli d’être en Vie, 1967

Marcel Marien -Le mari de la veuve Joyeuse, 1970

Marcel Marien -Le mari de la veuve Joyeuse, 1970

Marcel Mariën- La dynastie de l'homme seul ( in memoriam E.L.T) , 1986

Marcel Mariën- La dynastie de l’homme seul ( in memoriam E.L.T) , 1986

Marcel Mariën- Le rubis de l'espérance, 1972 ( pour l'exposition les 4 verités du surréalisme, 1972) gazette drout

Marcel Mariën- Le rubis de l’espérance, 1972 ( pour l’exposition les 4 verités du surréalisme, 1972) gazette drout

Marcel Mariën - Sculpture Friends 1974

Marcel Mariën – Sculpture Friends 1974

Marcel Mariën - Les Bons jours de Monsieur Courbet, Décembre 1970

Marcel Mariën – Les Bons jours de Monsieur Courbet, Décembre 1970

Marcel Mariën - Fidelité des images ,1980

Marcel Mariën – Fidelité des images ,1980

Marcel Mariën - Gros mot pour petite bouche, 1981

Marcel Mariën – Gros mot pour petite bouche, 1981

Le Vent se lève. Brux., Tom Gutt, 31 mai 1963, 2 ff. 8° de 8 pp. Tract cosigné par Yves Bossut, Freddy De Vree, Marcel Mariën, Philippe Soupault et bien d'autres.

Le Vent se lève. Brux., Tom Gutt, 31 mai 1963, 2 ff. 8° de 8 pp. Tract cosigné par Yves Bossut, Freddy De Vree, Marcel Mariën, Philippe Soupault et bien d’autres.

Marcel Marien -L’incognito - cover detail for Les lèvres nues, 1993

Marcel Marien -L’incognito – cover detail for Les lèvres nues, 1993

en ce moment une Exposition à Bruxelles ( dont sont issues les deux dernières photographies que j’ai rahouté à l’article et une Galerie 100 Titres partenaire Ici

Marcel Mariën -J’ai rêvé d’une gomme…, 1955 Collage

Marcel Mariën L’esprit de l’escalier,. 1953.

Quelque aphorismes  extraits de «  Mettez un Kleist dans votre étang. A l’ombre de la proie, 1968″

Optimiste par désespoir.
 
Les grands malheurs font les beaux souvenirs.
 
La vie est interminablement brève.
 
Il manque au monde le commencement et la fin. Nous vivons dans le reste.
 
Il n’y a point de mensonge puisqu’il n’y a pas de vérité.
 
Je ne crois pas un traître mot de ce que je pense.
 
Réponses à une enquête niaise

 

pour d’autres oeuvres que je n’ai pas proposées dans cette article voir Drouot par exemple…. et Drouot encore André Breton.com

Ici Jacques Chancel dans Radioscopie   interviewe Marcel M  Lors de la sortie de son premier livre édité en France « Figures de Poupe »

 

Kitty Hoffman ( wien) Portrait of dancer Claire Bauroff

Kitty Hoffman ( wien) Portrait of dancer Claire Bauroff as she poses, topless and with a spear, in a scene from a ‘Roman Gladiator’ tableau vivant, Vienna, Austria, 1934.