Erwin Blumenfeld, Self-Portrait in the Studio (9 rue Delambre), Paris, 1937

Erwin Blumenfeld, Self-Portrait in the Studio (9 rue Delambre), Paris, 1937

 

Marcel Mariën ( 1920-1993)

Posté Par Kate

« Les conséquences de ce qu’on ne fait pas sont les plus graves. »MM

 Marcel Mariën provocateur, libre, libertin, poétique , aimant les aphorismes à en crever,  ne se revendiquant de rien sinon d’une désobéissance viscérale, et se présentant  comme le père fondateur de la « Théorie de l’emmerdement maximal » ( abosulemnt fabuleux, n’est-il pas !!!) . Le faussaire surréaliste belge Marcel Mariën. Ecrivain, poète, essayiste, éditeur, photographe, cinéaste, historien du surréalisme, créateur de collages et d’objets insolites, est né à Anvers. il est La figure du Surréalisme Belge. Je ne vous refais pas sa biographie ni ne vous fais un copier coller de  sa Bio sur wilkipedia, car l’article est très complet et je n’en sais pas plus ce l’auteur

Je me concentre aujourd’hui plutôt sur les photographies qu’il a réalisées dans les années 8à, mais vous présentent quelques collages et extraits de correspondance qui font l’objet d’un autre article. [ correspondances part I correspondance ici. ]

Pour ce qu’il en est de L’Imitation du cinéma [un des seuls films qui puisse être qualifié de surréaliste après Le Chien andalou et L’Age d’or, qualifié de «  film ignoble et infâme « , par La centrale catholique, 1960 à sa sortie] vous trouverez de très bons sites en cherchant sur le net. aujourd’hui ce n’était pas notre propos mais je vous conseille celui- ci  et  je vous conseille le livre L’Imitation du cinéma Histoire d’un film ignoble ,Éd. La Maison d’à côté et vous pouvez le télecharger gratuitement sur les plateformes de télechargements ici par exemple ( c’est pas bien légal… mais)

Ceux qui devraient se regarder un peu le sexe dans un miroir pour voir si Freud mon compagnon de travail leur dit quelque chose… « Oh Miroir mon beau miroir quelle identité ai-je donc? qui suis-je? Est-ce mon sexe et donc mon narcissisme qui est bien le centre du monde? Pourquoi donc tant d’engouement soudain pour des figures dont on avait évoqué l’existence jusqu’à ces derniers jours? pourquoi , oui pourquoi? on reste dans le ton de ce  maître-farceur de premier calibre qu’était Marcel Marïen

Marcel Marien - Le grillon du foyer, 1986

Marcel Marien – Le grillon du foyer, 1986

Marcel Marien - The Renaissance, 1980s

Marcel Marien – The Renaissance, 1980s

Marcel Mariën - La Cathédrale, 1980

Marcel Mariën – La Cathédrale, 1980

Marcel Mariën- La cathedrale, 1983

Marcel Mariën- La cathedrale, 1983

Marcel Mariën-la cathedrale 1983

Marcel Mariën-la cathedrale 1983

Marcel Mariën-La pudeur, 1984

Marcel Mariën-La pudeur, 1984

Marcel Mariën -L'invitation au langage 1991

Marcel Mariën -L’invitation au langage 1991

Marcel Marien - Mirror, Lips and Female Nude,1983

Marcel Marien – Mirror, Lips and Female Nude,1983

Marcel Marien, Le miroir savant,1980

Marcel Marien, Le miroir savant,1980

Marcel Marien -Projet de Crime Plus ou Moins Sadique (More or Less Sadistic Crime Project),1992

Marcel Marien -Projet de Crime Plus ou Moins Sadique (More or Less Sadistic Crime Project),1992

Marcel Marien -Le Rendez-vous (The Appointment) ,1986

Marcel Marien -Le Rendez-vous (The Appointment) ,1986

Marcel Marien -Le fil de la vierge, 1985

Marcel Marien -Le fil de la vierge, 1985

Marcel Marien -Le chant du désert, 1985

Marcel Marien -Le chant du désert, 1985

Marcel Marien - The Self Taught, 1980s

Marcel Marien – The Self Taught, 1980s

Marcel Marien -Les passagères (miroir charme) ,1987

Marcel Marien -Les passagères (miroir charme) ,1987

Marcel Mariën - Le Ressentiment, 1986

Marcel Mariën – Le Ressentiment, 1986

Marcel Mariën -La séparation 1986

Marcel Mariën -La séparation 1986

Marcel Marien -Le tribut ,1985

Marcel Marien -Le tribut ,1985

Marcel Marien - La Madone de Milo 1983

Marcel Marien – La Madone de Milo 1983

Marcel Marien -Le modèle rougissant, 1987

Marcel Marien -Le modèle rougissant, 1987

Marcel Mariën - Le double usage, 1992

Marcel Mariën – Le double usage, 1992

Marcel Marien - Le commencement de la suite, 1991

Marcel Marien – Le commencement de la suite, 1991

Marcel Marien - Hands, 1980s

Marcel Marien – Hands, 1980s

Marcel Marien - Entrer chair et terre 1991

Marcel Marien – Entrer chair et terre 1991

Marcel Marien - Double Underwear 1980s

Marcel Marien – Double Underwear 1980s

Marcel Marien - Underwear on Head 1980s

Marcel Marien – Underwear on Head 1980s

Marcel Marien - The Coarse Tongue, 1983

Marcel Marien – The Coarse Tongue, 1983

Marcel Mariën - La lecture défendue, 1983

Marcel Mariën – La lecture défendue, 1983

Marcel Marien - Alice Devenue Grande (Alice Becomes Large), 1983

Marcel Marien – Alice Devenue Grande (Alice Becomes Large), 1983

Marcel Marien - Haircut, 1980s

Marcel Marien – Haircut, 1980s

Marcel Marien - The Friendly Wood, Female Nude (Double-Exposure), 1980s

Marcel Marien – The Friendly Wood, Female Nude (Double-Exposure), 1980s

Marcel Marien - Charme des malentendu, 1991

Marcel Marien – Charme des malentendu, 1991

Marcel Marien - Untitled (Nude and Mesh)1985

Marcel Marien – Untitled (Nude and Mesh)1985

Marcel Mariën -L'absence de sens 1985

Marcel Mariën -L’absence de sens 1985

Marcel Mariën’-De Sade à Lénine, 1945

Marcel Mariën’-De Sade à Lénine, 1945

Marcel Mariën - La répétition ca. 1937

Marcel Mariën – La répétition ca. 1937

Marcel Marïen - l'eveil ,. 1950s via la FIAC

Marcel Marïen – l’eveil ,. 1950s

Marcel Mariën -Derriere le rideau fin de soleil. 1955.

Marcel Mariën - Les Mots Croises (The Words Cross) 1985

Marcel Mariën – Les Mots Croises (The Words Cross) 1985

Marcel Mariën - Le trait d' union 1986

Marcel Mariën – Le trait d’ union 1986

Marcel Marien -Mademoi (Female Nude on Bicycle),1980s

Marcel Marien -Mademoi (Female Nude on Bicycle),1980s

Marcel Marien - Anch'io son E.L.T. Mesens , 1985

Marcel Marien – Anch’io son E.L.T. Mesens , 1985

Marcel Marien - Muette et aveugle, 1945

Marcel Marien – Muette et aveugle, 1945

Marcel Mariën -L' établi du rêve 1983

Marcel Mariën -L’ établi du rêve 1983

Marcel Marien -Objet bouleversant 1985

Marcel Marien -Objet bouleversant 1985

Marcel Mariën -from Erik Kessels - Paul Kooiker Terribly awesome photo books marecl marien

Marcel Mariën -from Erik Kessels – Paul Kooiker Terribly awesome photo books marecl marien

Marcel Marien -Marcel Marien - L'emmuree,1985

Marcel Marien -Marcel Marien – L’emmuree,1985

Marcel Marien -Mannequin (Multiple exposure),1980

Marcel Marien -Mannequin (Multiple exposure),1980

Marcel Marien -”La Star” Étonnante photo de montage d’une perruque sur un sein., 1985

Marcel Marien -”La Star” Étonnante photo de montage d’une perruque sur un sein., 1985

Marcel Marien - Les proies 1985

Marcel Marien – Les proies 1985

Marcel Mariën -L'Empire d'Othello (The Empire of Othello) 1983

Marcel Mariën -L’Empire d’Othello (The Empire of Othello) 1983

Marcel Mariën -Waste Land 1980s

Marcel Mariën -Waste Land 1980s

Marcel Mariën -The Giantess 1980s

Marcel Mariën -The Giantess 1980s

Marcel Mariën - Le Jeu de l'Amour et du Hasard (The Game of Love and Chance) 1984

Marcel Mariën – Le Jeu de l’Amour et du Hasard (The Game of Love and Chance) 1984

Marcel Mariën -Porte et fracas 1990

Marcel Mariën -Porte et fracas 1990

Marcel Mariën - La Goule 1991

Marcel Mariën – La Goule 1991

Marcel Mariën - The Celestial Works (La mécanique céleste) 1983

Marcel Mariën – The Celestial Works (La mécanique céleste) 1983

Marcel Marien - Le Fruit Defendu (The Forbidden Fruit), 1992

Marcel Marien – Le Fruit Defendu (The Forbidden Fruit), 1992

Marcel Marien -Le monument au fossoyeur inconnu, 1992

Marcel Marien -Le monument au fossoyeur inconnu, 1992

******************************* Les collages *******************************

Marcel Marien - collage accompagnant une lettre à Jacqueline , 30 Janvier 1938

Marcel Marien – collage accompagnant une lettre à Jacqueline La collection Jacqueline Nonkels, 30 Janvier 1938 plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - collage adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – collage adressé à Jacqueline , 1938  plus sur cette correspondance ici

Marcel Mariën- Les touches du silence, poème sans paroles, 1937, collage, ( pour Jacqueline Nonkels his lover)

Marcel Mariën- Les touches du silence, poème sans paroles, 1937, collage, ( pour Jacqueline Nonkels his lover)La collection Jacqueline Nonkelsplus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - deux collages adressés à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – deux collages adressés à Jacqueline , 1938La collection Jacqueline Nonkels plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - Le parallelogrammes des forces, Décembre 1937

Marcel Marien – Le parallelogrammes des forces, Décembre 1937La collection Jacqueline Nonkels plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien -42 collages on a copy of André Breton’s Nadja,1938

Marcel Marien -42 collages on a copy of André Breton’s Nadja,1938

Marcel Mariën’s reading of Breton’s famous book has resulted in a fascinating livre détourné. For the collages Mariën has used, among others, newspaper clippings and cut-up illustrations, a pebble, a dried flower and beads under cellophane, a vintage photograph of himself buried in the sand up to his head. Some pages bear traces of burning, two sheets are sewn with red thread, and ‘the reader’ has added several autograph texts and some small drawings. And two tipped-in envelopes, sort of prequels to the ‘mail-art’ of the 1970s. The first letter addressed to « Mr. André Breton / passant / Boulevard Bonne-Nouvelle / à Paris », annotated « déjà passé » and of course returned to sender by the postal service (on June 8, 1938), contains a typed letter of 2 pages in-8 with a schematic drawing, the letter relating in nearly-scientific detail a meeting that has not taken place between writer and addressee, although both were walking on the same side walk in opposite directions. The second letter was addressed to « Mademoiselle Nadja / au Sphinx-Hotel / Boulevard Magenta / Paris » and also returned (on May 2, 1938), Mrs. Nadja being unknown at the hotel. To this date, the second envelope still is unopened, and the mystery complete. But Mariën’s Nadja is a work of art with an open ending, as he has barred the printing information at the end except for the first word, changing it into ‘inachevé’.  .(Source)

Marcel Mariën-Léda , 1958

Marcel Mariën-Léda , 1958

Marcel Marïen - Untitled, Gloire à la chimie du renard pour Léo Dohmen M.M, 3.4.84 , 1984

Marcel Marïen – Untitled, Gloire à la chimie du renard pour Léo Dohmen M.M, 3.4.84 , 1984

Marcel Marien -La Restauratrice , 1987

Marcel Marien -La Restauratrice , 1987

Marcel Marien -La contournée, 1987

Marcel Marien -La contournée, 1987

Marcel Mariën- Connaissance par les trous, 1987

Marcel Mariën- Connaissance par les trous, 1987

Marcel Marien -La Putain r… ,1966

Marcel Marien -La Putain r… ,1966

Marcel Marien - Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938 1

Marcel Marien – Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien - Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938

Marcel Marien – Collage et poème adressé à Jacqueline , 1938 plus sur cette correspondance ici

Marcel Marien - lettre à Jacqueline , 27 Fevrier 1938

Marcel Marien – lettre à Jacqueline , 27 Fevrier 1938 plus sur cette correspondance ici

CARTE POSTALE AUTOGRAPHE SIGNÉE ÀANDRÉ BRETON. Bruxelles, 15 février 1946

Carte Postale adressé à André Breton , evoquant l’expostion surréaliste à Bruxelles Bruxelles, 15 février 1946

MARIEN Marcel LES POIDS ET LES MESURES. Bruxelles, Les Auteurs Associés, 1943

MARIEN Marcel LES POIDS ET LES MESURES. Bruxelles, Les Auteurs Associés, 1943

Marcel Marïen -Porno douce, accouplement. collage sur papier peint. 19-11-84

Marcel Marïen -Porno douce, accouplement. collage sur papier peint. 19-11-84

Marcel Mariën -Parlez de soie, 1975

Marcel Mariën -Parlez de soie, 1975

Marcel Mariën- Salon ,lettre collage

Marcel Mariën- Salon ,lettre collage

Marcel Mariën - L’Oubli d’être en Vie, 1967

Marcel Mariën – L’Oubli d’être en Vie, 1967

Marcel Marien -Le mari de la veuve Joyeuse, 1970

Marcel Marien -Le mari de la veuve Joyeuse, 1970

Marcel Mariën- La dynastie de l'homme seul ( in memoriam E.L.T) , 1986

Marcel Mariën- La dynastie de l’homme seul ( in memoriam E.L.T) , 1986

Marcel Mariën- Le rubis de l'espérance, 1972 ( pour l'exposition les 4 verités du surréalisme, 1972) gazette drout

Marcel Mariën- Le rubis de l’espérance, 1972 ( pour l’exposition les 4 verités du surréalisme, 1972) gazette drout

Marcel Mariën - Sculpture Friends 1974

Marcel Mariën – Sculpture Friends 1974

Marcel Mariën - Les Bons jours de Monsieur Courbet, Décembre 1970

Marcel Mariën – Les Bons jours de Monsieur Courbet, Décembre 1970

Marcel Mariën - Fidelité des images ,1980

Marcel Mariën – Fidelité des images ,1980

Marcel Mariën - Gros mot pour petite bouche, 1981

Marcel Mariën – Gros mot pour petite bouche, 1981

Le Vent se lève. Brux., Tom Gutt, 31 mai 1963, 2 ff. 8° de 8 pp. Tract cosigné par Yves Bossut, Freddy De Vree, Marcel Mariën, Philippe Soupault et bien d'autres.

Le Vent se lève. Brux., Tom Gutt, 31 mai 1963, 2 ff. 8° de 8 pp. Tract cosigné par Yves Bossut, Freddy De Vree, Marcel Mariën, Philippe Soupault et bien d’autres.

Marcel Marien -L’incognito - cover detail for Les lèvres nues, 1993

Marcel Marien -L’incognito – cover detail for Les lèvres nues, 1993

en ce moment une Exposition à Bruxelles ( dont sont issues les deux dernières photographies que j’ai rahouté à l’article et une Galerie 100 Titres partenaire Ici

Marcel Mariën -J’ai rêvé d’une gomme…, 1955 Collage

Marcel Mariën L’esprit de l’escalier,. 1953.

Quelque aphorismes  extraits de «  Mettez un Kleist dans votre étang. A l’ombre de la proie, 1968″

Optimiste par désespoir.
 
Les grands malheurs font les beaux souvenirs.
 
La vie est interminablement brève.
 
Il manque au monde le commencement et la fin. Nous vivons dans le reste.
 
Il n’y a point de mensonge puisqu’il n’y a pas de vérité.
 
Je ne crois pas un traître mot de ce que je pense.
 
Réponses à une enquête niaise

 

pour d’autres oeuvres que je n’ai pas proposées dans cette article voir Drouot par exemple…. et Drouot encore André Breton.com

Ici Jacques Chancel dans Radioscopie   interviewe Marcel M  Lors de la sortie de son premier livre édité en France « Figures de Poupe »

 

Alexander (Hammid) Hackenschmied

Alexander ( Hammid) Hackenschmied- Rita, in double vision, 1942

Alexander ( Hammid) Hackenschmied- Rita, in double vision, 1942

Alexander ( Hammid) Hackenschmied-  Rita,woman, in double vision, 1942

Alexander ( Hammid) Hackenschmied- Rita,woman, in double vision, 1942

Alexander (Hammid) Hackenschmied – Madeleine a odraz v okně ( La Madeleine (Place) and reflection in the window ),Paris, 1939

 

Blanc Théo (1891-1985) et Demilly Antoine (1892-1964)

« Blanc et Demilly », est une signature à jamais indissociable de l’histoire de la photographie. Leur association a pour origine leur union réciproque, chacun à une fille d’Edouard Bron (1860-1939), lui même photographe de renom à Lyon, qui en avait deux. Le premier,  Théo, avait épousé Marcelle, le second, Tony, Adrienne. Edouard Bron.  Ils succèdent à leur beau-père en 1924 à la tête du studio situé 31, rue Grenette, à Lyon. Le Studio Blanc et Demilly devient le lieu à la mode où se précipite la bourgeoisie lyonnaise pour se faire « portraiturer ».

Une parfaite complémentarité entre Blanc – qui maîtrise la technique – et Demilly – amateur de poésie doué d’un grand sens artistique – donne à leurs portraits un modelé et une modernité incomparable.
Curieux, cultivés, conviviaux, ils se montrent à l’écoute des goûts de la clientèle et font preuve d’un dynamisme exceptionnel. Toujours au fait des dernières nouveautés,  ils furent les pionniers du 24/36 et les premiers à utiliser des petits appareils, comme le Leica et le Rolleifex.
En 1935, ils ouvrent un magasin-galerie,  pour exposer et vendre des tirages. Véritable lieu de discussion pour les amateurs de photographie, auxquels Blanc et Demilly prodiguent critiques et conseils, la galerie édite aussi un Bulletin d’informations photographiques mensuel (1938-1939), organise des sorties photo à thème et des concours jusqu’à sa fermeture en 1951.
Amis de nombreux notables et artistes, Blanc et Demilly réalisent leurs portraits – Auguste Lumière, Édouard Herriot, Maurice Utrillo, Pablo Picasso… – et livrent régulièrement des chroniques sur la vie culturelle lyonnaise, couvrant les représentations théâtrales de Roger Planchon, les prix littéraires, et jusqu’aux fêtes religieuses…
En parallèle de ces portraits « alimentaires », Blanc Demilly devient très vite une signature estimée dans le domaine de la photo d’art. Spécialisés dans le genre du paysage, spécialement du paysage lyonnais, les deux beaux-frères étendirent au nu, à la nature morte et à la photo de reportage leurs compétences.
 
 
Blanc et Demilly-Portrait dans la nuit, vers 1945-1950 photocollage

Blanc et Demilly-Portrait dans la nuit, vers 1945-1950 photocollage

Blanc et Demilly-Fantaisie, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Fantaisie, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête et pied), vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête et pied), vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête) vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête) vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête et buste) vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Femme brune (tête et buste) vers 1945-1950

Blanc et Demilly-La jeune femme, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-La jeune femme, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Visages vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Visages vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Les visages, vers 1935 Photomontage

Blanc et Demilly-Les visages, vers 1935 Photomontage

Blanc et Demilly-L'extase, vers 1935 Photomontage

Blanc et Demilly-L’extase, vers 1935 Photomontage

Blanc et Demilly- Le chagrin, 1930

Blanc et Demilly- Le chagrin, 1950

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950 3

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950 2

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950 2

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950 1

Blanc et Demilly-Nu, vers 1950

Blanc et Demilly-Nu vers 1950

Blanc et Demilly-Nu vers 1950

Blanc et Demilly-Nu vers 1950 2

Blanc et Demilly-Nu vers 1950 2

Blanc et Demilly-Nu vers 1950 1

Blanc et Demilly-Nu vers 1950

Blanc et Demilly-Nu vers 1940

Blanc et Demilly-Nu vers 1940

Blanc et Demilly-Nu vers 1933

Blanc et Demilly-Nu vers 1933

Blanc et Demilly-Nu partiellement solarisé, vers 1950

Blanc et Demilly-Nu partiellement solarisé, vers 1950

Blanc et Demilly-Nu partiellement solarisé, vers 1950 1

Blanc et Demilly-Nu partiellement solarisé, vers 1950

Blanc et Demilly-La jeune femme, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-La jeune femme, vers 1945-1950

Blanc et Demilly- Nu vers 1950

Blanc et Demilly- Nu vers 1950

Blanc et Demilly- Nu partiellement solarisé, vers 1950

Blanc et Demilly- Nu partiellement solarisé, vers 1950

Blanc et Demilly- Nu double exposure, 1945 1950

Blanc et Demilly- Nu double exposure, 1945 1950

Blanc et Demilly- Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly- Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly-Danseuse, vers 1933

Blanc et Demilly- Danseuse, vers 1940

Blanc et Demilly- Danseuse, vers 1940

Blanc et Demilly- Danseur, danseuses, vers 1935-1939

Blanc et Demilly- Danseur, danseuses, vers 1935-1939

Blanc et Demilly-Portrait, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Portrait, vers 1945-1950

Blanc et Demilly-Portrait d'une jeune fille, vers 1935-1939

Blanc et Demilly-Portrait d’une jeune fille, vers 1935-1939

Blanc et Demilly-La nageuse, vers 1950 Photomontage

Blanc et Demilly-La nageuse, vers 1950 Photomontage

Blanc et Demilly-Mains, vers 1935-1939

Blanc et Demilly-Mains, vers 1935-1939

Blanc et Demilly-Mouvements, vers 1952

Blanc et Demilly-Mouvements, vers 1952

Blanc et Demilly-Portraits à l'ombrelle, vers 1933 Photomontage

Blanc et Demilly-Portraits à l’ombrelle, vers 1933 Photomontage

Blanc et Demilly-Le lèche vitrine vers 1950

Blanc et Demilly-Le lèche vitrine vers 1950

Blanc et Demilly-Bas et jarretière, vers 1939

Blanc et Demilly-Bas et jarretière, vers 1939

Blanc et Demilly- La Vénus, vers 1950

Blanc et Demilly- La Vénus, vers 1950

Blanc et Demilly- La fiancée clandestine, vers 1945-1950

Blanc et Demilly- La fiancée clandestine, vers 1945-1950

Blanc & Demilly- Bolastex , 1930

Blanc & Demilly- Bolastex , 1930

Blanc & Demilly Masque, c. 1935

Blanc & Demilly Masque, c. 1935

Blanc et Demilly-Panneau directionnel, vers 1935

Blanc et Demilly-Panneau directionnel, vers 1935

Blanc et Demilly-Rue du Rêve d'or, vers 1945-1950 Photomontage

Blanc et Demilly-Rue du Rêve d’or, vers 1945-1950 Photomontage

Théodore Blanc (1898-1985) et Antoine Demilly (1892-1964) Demilly vu par lui-même, 1930

Théodore Blanc (1898-1985) et Antoine Demilly (1892-1964) Demilly vu par lui-même, 1930

Marcel Bovis (1904 – 1997)

Marcel Bovis (1904-1997)  fût Diplômé de l’École des Arts Décoratifs de Nice en 1922.  Il était un photographe autodidacte , passion qu’il a découverte lors de son service militaire. Il  a acquis ses compétences par le biais de lectures , en échangeant avec d’autres photographes et par la pratique bien évidement. À partir de 1927, Bovis photographie Paris la nuit. Il aimait l’architecture et la plupart de ses clichés sont des prises de vues d’élément architecturaux, de vues de villes ( qui ont étaient légués aux archives du patrimoine architectural) .  Il consacrait donc une partie de son temps à la photographie de rue.

De 1933 à 47 il collabore à Arts et Métiers Graphiques, et parvient donc a gagner sa vie comme photographe. Il a travaillé sur de nombreuses commandes privées et publiques pour des clients tels que Leica et Lancôme  le Commissariat général au tourisme .

Il est le cofondateur en 1946 du très célèbre « groupe des XV », ( Marcel Bovis,  Yvonne Chevallier, Jean Dieuzaide,  Robert Doisneau ,André Garban, Édith Gérin,, René-Jacques (René Giton), Pierre Jahan,  Henri Lacheroy (cofondateur), Lucien Lorelle, Daniel Masclet, Philippe Pottier, Willy Ronis, Jean Séeberger, René Servant, Louis-Victor Emmanuel Sougez, François Tuefferd), dont le but était de promouvoir la photographie en tant qu’art et d’attirer l’attention sur la sauvegarde du patrimoine photographique français.

Bovis est l’auteur ou co-auteur de plusieurs autres livres. Il aimait les foires et les cirques, et a publié un livre à leur sujet en 1948, appelé Fêtes foraines, La Photographie de paysage et d’architecture . chez Prisma édition,1948,   Du Quartier latin au Jardin des Plantes .- Paris, Éditions Arts et métiers graphiques, 1948,  l’Algérie et les théâtres, les musées et l’architecture de Paris.

Sur la fin de sa vie, Marcel Bovis a expérimenté le collage, et a utilisé ses clichés afin de composer de nouvelles œuvres en particulier son travail photographique sur le nu est beaucoup connu, pourtant de grand qualité [CF Ce Livre/ Marcel Bovis, Éditions La Manufacture, Paris, 1992 ] , en le mélangeant avec ses photos de rues, de fêtes foraines.

Marcel Bovis- photomontage Entremêlement de nus féminins vers 1950

Marcel Bovis- photomontage Entremêlement de nus féminins vers 1950

Marcel Bovis- photomontage Trois nus féminins , nd

Marcel Bovis- photomontage Trois nus féminins , nd

Marcel Bovis- photomontagePavane pour une infante défunte , nd

Marcel Bovis- photomontagePavane pour une infante défunte , nd

Marcel Bovis- photomontage Deux nus féminins tête bêche, un nu féminin de face 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Deux nus féminins tête bêche, un nu féminin de face 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Tout le monde en l'air , nd

Marcel Bovis- photomontage Tout le monde en l’air , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin à l’assaut de la Tour Eiffel , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin à l’assaut de la Tour Eiffel , nd

Marcel Bovis- photomontage Femme au parapluie, nu masculin académique, stand de tir, silhouette féminine 1990

Marcel Bovis- photomontage Femme au parapluie, nu masculin académique, stand de tir, silhouette féminine 1990

Marcel Bovis- photomontageNu féminin, buste masculin, façade d'hôtel particulier 1975-80

Marcel Bovis- photomontageNu féminin, buste masculin, façade d’hôtel particulier 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin et jardin de sculptures , nd

Marcel Bovis- photomontage Esclaves, au pluriel , nd

Marcel Bovis- photomontage Esclaves, au pluriel , nd

Marcel Bovis- photomontage Chartres, nd

Marcel Bovis- photomontage Chartres, nd

Marcel Bovis- photomontage Sculpture et parc paysager , nd

Marcel Bovis- photomontage Sculpture et parc paysager , nd

Marcel Bovis- photomontage Ne regardez pas ici 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Ne regardez pas ici 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin et extérieur cour 1970s

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin et extérieur cour 1970s

Marcel Bovis- photomontage Nus féminins, nd

Marcel Bovis- photomontage Nus féminins, nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin et façade d'immeuble , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin et façade d’immeuble , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin , nd

Marcel Bovis- photomontageNu féminin sur un lit sur fond de paysage , nd

Marcel Bovis- photomontageNu féminin sur un lit sur fond de paysage , nd

Marcel Bovis- photomontageNu féminin dissimulé en partie par un tronc d'arbre, façade de maison 1970s

Marcel Bovis- photomontageNu féminin dissimulé en partie par un tronc d’arbre, façade de maison 1970s

Marcel Bovis- photomontageLe rêve passe , nd

Marcel Bovis- photomontageLe rêve passe , nd

Marcel Bovis- photomontage Toit et moi 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Toit et moi 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, 1970s

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, 1970s

Marcel Bovis- photomontage Deux nus féminins tête bêche, nd

Marcel Bovis- photomontage Deux nus féminins tête bêche, nd

Marcel Bovis - Nu féminin de dos ,Photomontage 1976

Marcel Bovis – Nu féminin de dos ,Photomontage 1976

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, panneau de photographe extrait de la série sur les Fêtes foraines en arrière-plan. , 1990

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, panneau de photographe extrait de la série sur les Fêtes foraines en arrière-plan. , 1990

Marcel Bovis- photomontage Panneau de photographe, deux danseuses, un danseur créole,, 1990

Marcel Bovis- photomontage Panneau de photographe, deux danseuses, un danseur créole,, 1990

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin de dos et décor de chambre d'hôtel , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin de dos et décor de chambre d’hôtel , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, Paris , nd

Marcel Bovis- photomontage Nu féminin, Paris , nd

Marcel Bovis- photomontage Le modèle et son double 1976

Marcel Bovis- photomontage Le modèle et son double 1976

Marcel Bovis- photomontage Les mains de ma soeur , nd

Marcel Bovis- photomontage Les mains de ma soeur , nd

Marcel Bovis- photomontage Figure en cire du Musée Dupuytren, jambe aux bas à résille, 1970s

Marcel Bovis- photomontage Figure en cire du Musée Dupuytren, jambe aux bas à résille, 1970s

Marcel Bovis-Foire du Trône le fakir Soliman, 1948

Marcel Bovis-Foire du Trône le fakir Soliman, 1948

Marcel Bovis- Fête foraine Panneaux de photographe, 1936

Marcel Bovis- Fête foraine Panneaux de photographe, 1936

Marcel Bovis- photomontageNu féminin, Deux messieurs en costumes de ville, un nu féminin sans tête ni bras, une vespasienne... 1975-80

Marcel Bovis- photomontageNu féminin, Deux messieurs en costumes de ville, un nu féminin sans tête ni bras, une vespasienne… 1975-80

Marcel Bovis- photomontage Devanture magasin de gravures, jambes ,1970s

Marcel Bovis- photomontage Devanture magasin de gravures, jambes ,1970s

Marcel Bovis- photomontage ( Têtes de poupées, visage féminin, paysage aride ) 1978

Marcel Bovis- photomontage ( Têtes de poupées, visage féminin, paysage aride ) 1978

Marcel Bovis- Premier essai de photocollage , 1934

Marcel Bovis- Premier essai de photocollage , 1934