Jaromir Funke- Z cyklu Cas trva (From the Time Endures Cycle), 1932

Jaromir Funke- Z cyklu Cas trva (From the Time Endures Cycle), 1932

 

Jaromír Funke (1896–1945)

Jaromir Funke est devenu photographe indépendant après avoir abandonné les études médicales et juridiques.il a commencé ses premiers pas en tant que photographe amateur à la fin des années 1910.

Attirée sur le cubisme et le constructivisme, il a cherché à l’interpréter à travers la photographie. Son travail a été influencé par les photogrammes de Man Ray et par les géométries constructivistes de Frantisek Drtikol. Jaromír Funke n’a pas seulement simplement émergé comme le principal membre de l’avant-garde tchèque dans les années vingt et dans les années trente, mais il était aussi un théoricien distingué, rédacteur en chef, professeur de photographie et co-fondateur de la Société Photographique de Prague avec Josef Sudek et Adolf Schneeberger.Par ses écrits et sesphotographies, Funke a contribué sa propre vision de la photographie moderne, une posture intellectuelle solide en conformité avec la doctrine de Photogenism qui a contesté procédures fondées sur la manipulation, voire l’élimination de l’appareil photographique, comme le photogramme et le photomontage. Funke était un farouche défenseur de la Straight Photography et a insisté sur la capacité de la lentille de la caméra pour générer l’illusion et de la magie à travers les jeux de lumière et les objets dans la réalité. Les compositions de Jaromír Funke sont des improvisations reposant sur des formes et des médias les plus simples, mais, surtout,  jouant avec l’ombre. L’ombre projetée atteint avec Funke à son apogée comme une apparition fantomatique exprimant toute la poésie et le lyrisme inhérent à l’art tchèque. L’artiste a résumé sa position en 1940 dans son essai «Du Photogram à l’émotion»  «Le point de départ et l’objectif est l’émotion, une émotion dans un certain sens, quelque chose comme un rêve, où la fantaisie humaine est posé ouvert et conte de fées-like rifts sont maîtrisées. contes de fées, certes, mais créé à partir d’une réalité photographique. Un rêve de l’homme, photographié dans le but de le relier à d’autres. ». Il a été l’un des premiers photographes à présenter son travail sous forme de cycles. (Les premiers travaux: Photographies illustrant la vie quotidienne à Cologne et principes géométriques de l’urbanisme. Second cycle , De  la nature morte pour créer le photogénique. En 1928, il publie « Still Life » . Cette recherche  est d’une maîtrise absolue de l’objet mort dans sa propre vision photogénique. Vient alors le troisième cycle et la « Nouvelle image » des images de plus en plus complexes des œuvres créées avec des ombres portées et un travail concentré sur la description du monde matériel. Un Conservateur au  Musée si Fine Arts de Houston dira des ces oeuvres datant de cette période cette si merveilleuse phrase  «Si Jaromír Funke a vécu aussi longtemps que son ami et collègue Josef Sudek et si son travail photographique a été caché pendant quarante ans derrière le Rideau de fer, cette composition simple et élégante serait probablement plus largement acceptée comme une icône importante du modernisme. Ses photographies d’articles ménagers devraient être tout aussi bien connues qu’un Paul Outerbridge en 1922 ou qu’un Paul Strand en 1923 « .  Viennent ensuite les Photogrammes, En 1926, il en fait une série, puis celle de la pratique des plaque en Verre et de la réflexion 1929…. et il en fût ainsi tout au long de son oeuvre.)

Funke enseigné la photographie à l’Ecole des Arts et Métiers, Bratislava, « l’école» slovaque Bauhaus des Arts et Métiers , en Slovaquie en 1931, puis à l’Ecole d’Etat des Arts Graphiques à Prague en 1935. Il eut  une occasion unique de diffuser des connaissances (étant un intellectuel typique très instrui). Il a mis en avant  presque tous les domaines dans lesquels la photographie pouvait  élargir considérablement sa mission culturelle et des fonctions utilitaires. La Photographie Tchèque et Slovaque serait tout autre sans la vision que Funke y a apporté.

Il a continué à publier la revue d’avant-garde « Horizons photographiques » pendant plusieurs années après la Tchécoslovaquiene soit tombée sous l’occupation nazie, mais Jaromír Funke est mort comme une victime indirecte de la Seconde Guerre mondiale, lors des bombardements de Prague en 1945, laissant derrière lui un monument de la photographie, un travail somptueux de la lumière.

Jaromír Funke- Nude, 1940

Jaromír Funke- Nude, 1940  from series Photography Sees the Surface

Jaromir Funke- Femme nue avec une feuille de verre. 1940

Jaromir Funke- Femme nue avec une feuille de verre. 1940 from series Photography Sees the Surface

Jaromir Funke - Femme avec une feuille de verre. 1935 from series Photography Sees the Surface

Jaromir Funke – Femme avec une feuille de verre. 1935 from series Photography Sees the Surface

Jaromir Funke - Nude, 1926

Jaromir Funke – Nude, 1926

Jaromir Funke - Untitled (legs and purse), c. 1930s

Jaromir Funke – Untitled (legs and purse), c. 1930s

Jaromir Funke  Portrait of a Woman with a bob , 1930

Jaromir Funke Portrait of a Woman with a bob , 1930 ( NYT/Howard Greenberg Gallery)

Jaromir Funke- Untitled (Girl's head and hand), 1935

Jaromir Funke- Untitled (Girl’s head and hand), 1935 (Deborah Kuschner Gallery)

Jaromir Funke - Frau Funke, 1930

Jaromir Funke – Frau Funke, 1930

Jaromir Funke  Leg, 1925

Jaromir Funke Leg, 1925 ( lacma collection)

Jaromir Funke- Portrait de Lena, 1929

Jaromir Funke- Portrait de Lena, 1929 ( collection Cohen)

Jaromir Funke  Portrait of Eugen Wiskovsky, 1929

Jaromir Funke Portrait of Eugen Wiskovsky, 1929 ( NYT/Howard Greenberg Gallery)

Jaromir Funke -L'homme endormi, portrait de Eugen Wiskovsky, 19261

Jaromir Funke -L’homme endormi, portrait de Eugen Wiskovsky, 19261

Jaromir Funke Le sommeil incommode, 1922.

Jaromir Funke Le sommeil incommode, 1922.

Jaromír Funke After the Carnival, 1924

Jaromír Funke After the Carnival, 1924 ( Moma)

Jaromír Funke Composition – glass and ball (Still Life with a Ball) , 1923

Jaromír Funke Composition –verre et ballel (Still Life with a Ball) , 1923 ( Olomouc Museum of Art)

Jaromír Funke – Composition à la bouteille , 1925

Jaromír Funke – Composition à la bouteille , 1925 ( drouot)

Jaromir Funke  Kompozice ( lavev a sklo) composition bouteille et verre, 1927

Jaromir Funke –  Kompozice ( lavev a sklo) composition bouteille et verre, 1927

Jaromír Funke, Mezi konstrukcí a emocí, do 19. ledna. Fotografická konstrukce, 1923

Jaromír Funke, Mezi konstrukcí a emocí, do 19. ledna. Fotografická konstrukce, 1923

Jaromír Funke- composition 1923

Jaromír Funke- Composition , 1923

Jaromir Funke- Composition 1927

Jaromir Funke- Composition 1927

Jaromír Funke- Zátiší (talíře), 1925

Jaromír Funke- Zátiší (talíře), 1925

Jaromir Funke  Cut Paprer, 1932

Jaromir Funke Cut Paprer, 1932

Jaromir Funke  Shell, Starfish, Fern, Bird, 1930

Jaromir Funke Shell, Starfish, Fern, Bird, 1930

Jaromir Funke - Glass and Reflections ,1929

Jaromir Funke – Glass and Reflections ,1929

Jaromir Funke  Glass and Reflections ,1929

Jaromir Funke Glass and Reflections ,1929

Jaromir Funke - Miroslav Kouřil. Wedekind, Spring Awakening Scene, 1936

Jaromir Funke – Miroslav Kouřil. Wedekind, Spring Awakening Scene, 1936

Jaromír Funke- Untitled (Bridge in Kolin), 1922

Jaromír Funke- Untitled (Bridge in Kolin), 1922

Jaromír Funkeir , Prague, 1928 by Josef Sudek

Jaromír Funkeir , Prague, 1928 by Josef Sudek

Jaromir Funke - Josef Sudek (Czechoslovakia, 1896-1976)  1924,

Jaromir Funke By  Josef Sudek (Czechoslovakia, 1896-1976) 1924 (Lacma)