Brassaï – Série Filles dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932

« Brassaï, pseudonyme de Gyula Halász, né le 9 septembre 1899 à Brașov (hongrois: Brassó – ville alors austro-hongroise et rattachée à la Roumanie depuis) et mort le 8 juillet 1984 à Nice (Alpes-Maritimes), était un photographe français d’origine hongroise, et aussi dessinateur, peintre, sculpteur et écrivain.

Gyula Halász a trois ans quand sa famille emménage à Paris où ils rejoignent le père qui enseigne la littérature à la Sorbonne. Jeune homme, Gyula Halász étudie la peinture et la sculpture à l’école des Beaux-Arts de Budapest avant de rejoindre la cavalerie austro-hongroise pour y servir durant la Première Guerre mondiale. En 1920 il se rend à Berlin où il y travaillera en tant que journaliste, tout en suivant les cours de l’académie des Beaux-Arts Berlin-Charlottenburg.

Halász déménage en 1924 pour Paris. Seul, il apprend le français en lisant les œuvres de Marcel Proust. Installé à Montparnasse, au cœur du Paris artistique des années 1920, il se lie à Henry Miller, Léon-Paul Fargue et Jacques Prévert.

Il reprend sa carrière de journaliste. Il écrivit plus tard que la photo l’avait aidé à saisir la nuit Parisienne, la beauté des rues et des jardins, qu’il pleuve ou qu’il vente. En utilisant son lieu de naissance, Gyula Halász se forge dès 1923 le pseudonyme de Brassaï qui signifie « de Brassó ». C’est sous ce nom qu’il s’impose comme celui qui a su capturer l’essence de la ville dans ses clichés, publiant un premier recueil en 1932 intitulé « Paris de nuit » qui reçoit un grand succès et le fera même surnommer « l’œil de Paris » par Miller dans l’un de ses essais. En dehors de ses photos du Paris interlope et sombre, Brassaï s’est aussi intéressé à la haute société, aux intellectuels, à la danse et à l’opéra. Il photographia nombre d’entre ses contemporains, tels Salvador Dalí, Pablo Picasso, Henri Matisse, Alberto Giacometti et certains des écrivains majeurs de l’époque : Jean Genet, Henri Michaux. Une de ses photographies de la série des Graffiti sera utilisée en couverture du recueil de Jacques Prévert Paroles en 1946.

Ses photographies offrirent à Brassaï une célébrité internationale. En 1956, son film « Tant qu’il y aura des bêtes » gagne un prix à Cannes, puis en 1974, il est élevé au rang de Chevalier des Arts et des Lettres, avant de recevoir en 1976, la Légion d’honneur. Il gagne le premier « Grand Prix national de la photographie », deux ans plus tard, à Paris. Il est exposé aux Rencontres d’Arles, (France), lors des soirées de projection au Théâtre Antique, en 1970 pour “Brassaï” de Jean-Marie Drot,et en 1972 pour “Brassaï si, Vominino” de René Burri. Il est l’invité d’honneur des Rencontres en 1974. Une exposition et une soirée d’hommage lui y sont consacrées.

En plus de ses œuvres photographiques, Brassaï écrivit dix-sept livres et de nombreux articles, dont en particulier Histoire de Marie, publié avec une introduction de Henry Miller.

Brassaï est enterré au Cimetière du Montparnasse, à Paris « (Wilkipia)

Brassaï-  Hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 ( Diana Slip Co Lingerie,)

Brassaï- Hôtel de passe, rue Quincampoix, c.1932

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

brassai-hotel-de-passe-rue-quincampoix-publicites-pour-la-lingerie-feminine-diana-slip-1932-1

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

brassai-hotel-de-passe-rue-quincampoix-publicites-pour-la-lingerie-feminine-diana-slip-1932-3

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassaï- Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix,1932

Brassaï – Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et bas, Diana Slip & Co

Brassaï-Hotel de passe , rue Quincampoix-1932

Brassaï – Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et bas, Diana Slip & Co

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï -Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï - Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et bas et talons hauts, Diana Slip & Co

Brassaï – Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et bas et talons hauts, Diana Slip & Co

Brassai sans titre Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Culotte et talons hauts, Diana Slip Co

Brassaï – Fille dans un hôtel de passe, rue Quincampoix, 1932 Corset et talons hauts, Diana Slip & Co

 

Brassaï-La toilette, rue Quincampoix, vers 1932 &

Brassaï-La toilette, rue Quincampoix, vers 1932

Diana slip Co Lingerie

Diana Slip, une entreprise de lingerie française des années 1930 appartenant à Léon Vidal. Dire que Diana slip  n’était qu’une société de lingerie serait un véritable raccourci. En effet, Vidal avait étendu son activité dans domaine parallèle celui des dessous et vêtements fétichistes pour les adeptes du Bdsm ( bottes, fouet, combinaison de cuir, corset, ce qui étaient nécessaire aux poneys girls/boys, par exemple, mais je ne rentre pas plus dans les détails de ces pratiques bien spécifiques…)

Les filles des maisons closes sont d’ailleurs les premières clientes de ces  nouveaux dessous coquins, devenus plus  souples et légers ( auparavant les tenues fétichistes étaient en matériaux tels que le fer, ( on trouve beaucoup de photographies bdsm des années 1900s avec des corsets en fer, des chaines très lourdes) .

Vidal ne s’est pas arrêté à la confection de vêtements et lingeries, sa société vendait également  des préservatifs, et surtout des livres et  de la photographie érotique. Pour se faire La société travaillait avec  Ostra Studio ( crée par le très celèbre Jacques Charles Biederer,  voir article ici) et Le Studio 35 par ne citer qu’eux. Ainsi sans le savoir les amateurs de ces photos érotiques de domination, lesbiens, de bdsm, on sous leurs nez la lingerie Diana Slip, vous le verrez dans l’article. On  pouvait acquérir à la librairie de la Lune et par correspondance toutes ses productions.

Diana Slip and Co est également très connu pour la production d’ une série de catalogues illustrés dans les debuts des années 30 ( conçu comme des  magazines) et Le Magazine Paris avec la participation de  photographes de renom tels que Brassaï, Jean Moral et Roger Schall. Aujourd’hui ces catalogues sont très difficiles à trouver et se vendent à prix d’or .

Brassaï entre autre connu pour ses photographies des maisons closes de la Rue Quimquanpoix ( voir articles ici) pour  sa série Chez Suzy fût le témoin de l’usage des ses dessous dans la réalité. Une fois encore sans le savoir vous regardez des dessous de cette compagnie de lingerie Diana Slip,  destinée à mœurs plutôt libertins et fétichistes

je vous proposes aujourd’hui à la fois des travaux réalisés avec Jean Moral,  les Studio Ostra, et Biederer, Le Studio 35, quelques Roger Schall ( dejà plusieurs articles) encore et Brassaï ( dejà un article sur les filles de joies) qui étaient édités en format carte postale, et ceux des catalogues, qui sont là d’un autre genre,  puisqu’il s’agissait de mettre en valeur la lingerie, contrairement aux précédents qui se concentraient surtout sur les jeux érotiques.

*************************

Diana Slip was a 1930s French lingerie company created by Leo Vidal. In the 1930s, he created a publishing company called Les Éditions Gauloise, which in 1936 became Les Librairies Nouvelles, which was a network bookstores, boutiques, newspaper groups, documents and studios–all grouped into one company. It was a company that manufactured and sold fetish clothes, condoms, erotic books and photography. Diana Slip was one of those parts and was able to bring large resources to the Librairies Nouvelles due to its marketing/distribution and reputation, thanks largely to the production of a series of illustrated catalogs/magazines (including « Lingerie Libertines » and « Le Magazine Paris ») with great art made by such photographers as Brassaï, Jean Moral and Roger Schall–all of whom needed the work during the Depression. Diana Slip went into a final decline during World War II and disappeared at the end of the war.

 

 

 

 

 

 

Brassaï - scene de séance photo pour unepublicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Brassaï – scene de séance photo pour unepublicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933 +Brassaï

Brassaï.-Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Brassaï.-Hôtel de passe rue Quincampoix, publicité pour la lingerie féminine Diana Slip 1932

Braissaï for the Diana Slip Co- 1930 3

Braissaï for the Diana Slip Co- 1930 +Brassaï

Brassaï- 'Pantalon Tentation' en satin noir, gros ruches en r..., 1932( phillips auctions)

Brassaï- ‘Pantalon Tentation’ en satin noir, gros ruches en r…, 1932( phillips auctions) +Brassaï

Diana Slip lingerie advertisement, Paris,1930 atrributed to Brassaï

Diana Slip lingerie advertisement, Paris,1930 atrributed to Brassaï+Brassaï

DIANA SLIP Photo by BRASSAI Fetish LINGERIE 1930

DIANA SLIP Photo by BRASSAI Fetish LINGERIE 1930

Diana Slip Lingerie dans les années 1930. Ce fut l'un des plus provocateurs de leurs annonces à cause du slogan Prenez Moi

Diana Slip Lingerie dans les années 1930. Ce fut l’un des plus provocateurs de leurs annonces à cause du slogan Prenez Moi

 

Publicité for Diana Slip Lingerie- crédit photographique Brassaï, 1932

Publicité for Diana Slip Lingerie- crédit photographique Brassaï, 1932+Brassaï

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932 1

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932

Jean Moral for the Diana Slip Co- 1930

Jean Moral for the Diana Slip Co- 1930

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930-33

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930-33

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932

Jean Moral for Diana Slip Lingerie Catalogue, 1932

 Roger Schall for Diana Slip lingerie,1925-30

Roger Schall for Diana Slip lingerie,1925-30

roger schall for diana-slip-co-lingerie, 1925-30

roger schall for diana-slip-co-lingerie, 1925-30

Jean Moral Model in ‘Diana Slip’ [fetish] underwear, 1930

Jean Moral Model in ‘Diana Slip’ [fetish] underwear, 1930

Jean Moral- Diana Slip lingerie, 1930s

Jean Moral- Diana Slip lingerie, 1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral - Nude Woman in a Leather Pantaloons,1930s

Jean Moral – Nude Woman in a Leather Pantaloons,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral for the Diana Slip Co., c. 1930s

Jean Moral for the Diana Slip Co., c. 1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral for the Diana Slip Co Lingerie, 1930

Jean Moral for the Diana Slip Co Lingerie, 1930

Jean Moral for the Diana Slip Co Lingerie, 1930′s (2)

Jean Moral for the Diana Slip Co Lingerie, 1930′s

Diana Slip - Publicité catalogue, 1931

Diana Slip – Publicité catalogue, 1931

Flapper girl rolled silk stockings 1925

Blxia -Flapper girl rolled silk stockings posepostcard , 1925 – 1935 american postcard,( not advertissement)

 

Roger Schall for Diana Slip

Roger Schall was one of the most renowned photographers of the 1930s and 1940s. He worked in all photographic disciplines, including fashion, portraits, nudes, still lifes and photo journalism.Schall began working with his father, a portrait photographer, in 1918. Ten years later he would be one of the first reporters to work with a small hand-held Leica or Rolleiflex.

By 1939, he closed the studio-agency he had opened with his brother. From June 1940 to August 1944 he photographed German-occupied Paris, hiding his negatives so they would not be seen and confiscated by the censors. When the occupation was over his brother, Raymond Schall, published a book: A Paris sous la Botte des Nazis (Paris under the Heel of the Nazis) that was illustrated with photographs by his brother, Roger Parry, Robert Doisneau, the Seeberger brothers and many others.

Roger Schall then continued working in fashion, focusing on commercial and publicity work instead of reportage. From 1970 until his death in 1995, he would manage his archive of some 80,000 images.

Diana Slip was a 1930s French lingerie company created by Leo Vidal. In the 1930s, he created a publishing company called Les Éditions Gauloise, which in 1936 became Les Librairies Nouvelles, which was a network bookstores, boutiques, newspaper groups, documents and studios–all grouped into one company. It was a company that manufactured and sold fetish clothes, condoms, erotic books and photography. Diana Slip was one of those parts and was able to bring large resources to the Librairies Nouvelles due to its marketing/distribution and reputation, thanks largely to the production of a series of illustrated catalogs/magazines (including « Lingerie Libertines » and « Le Magazine Paris ») with great art made by such photographers as Brassaï, Jean Moral and Roger Schall–all of whom needed the work during the Depression. Diana Slip went into a final decline during World War II and disappeared at the end of the war.
Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1930s

Diana Slip, une entreprise de lingerie française des années 1930 appartenant à Léon Vidal. Dire que Diana slip  n’était qu’une société de lingerie serait un véritable raccourci. En effet, Vidal avait étendu son activité dans domaine parallèle celui des dessous et vêtements fétichistes pour les adeptes du Bdsm ( bottes, fouet, combinaison de cuir, corset, ce qui étaient nécessaire aux poneys girls/boys, par exemple, mais je ne rentre pas plus dans les détails de ces pratiques bien spécifiques…)

Les filles des maisons closes sont d’ailleurs les premières clientes de ces  nouveaux dessous coquins, devenus plus  souples et légers ( auparavant les tenues fétichistes étaient en matériaux tels que le fer, ( on trouve beaucoup de photographies bdsm des années 1900s avec des corsets en fer, des chaines très lourdes) .

Vidal ne s’est pas arrêté à la confection de vetements et lingeries, sa société vendait également  des préservatifs, et surtout des livres et  de la photographie érotiques. Pour se faire La société travaillait avec  Ostra Studio ( crée par le très celèbre Jacques Charles Biederer,  voir article ici) et Le Studio 35 par ne citer qu’eux. Ainsi sans le savoir les amateurs de ces photos érotiques de domination, lesbiens, de bdsm, on sous leurs nez la lingerie Diana Slip, vous le verrez dans l’article. On  pouvait acquérir à la librairie de la Lune et par correspondance toutes ses productions.

Diana Slip and Co est également très connu pour la production d’ une série de catalogues illustrés dans les debuts des années 30 ( conçu comme des  magazines) et Le Magazine Paris avec la participation de  photographes de renom tels que Brassaï, Jean Moral et Roger Schall. Aujourd’hui ces catalogues sont très difficiles à trouver et se vendent à prix d’or .

Brassaï entre autre connu pour ses photographies des maisons closes de la rue quimquanpoix ( voir articles ici) pour  sa serie Chez Suzy fût le témoin de l’usage des ses dessous dans la réalité. Une fois encore sans le savoir vous regardez des dessous de cette compagnie de lingerie Diana Slip,  destinée à mœurs plutôt libertins et fétichistes

je vous proposes aujourd’hui à la fois des travaux réalisés avec les Studio Ostra, et Biederer, Le Studio 35, qui étaient édités en format carte postale, et ceux des catalogues, qui sont là d’un autre genre,  puisqu’il s’agissait de mettre en valeur la lingerie, contrairement aux précédents qui se concentraient surtout sur les jeux érotiques.

**********************

Roger Schall for Diana Slip , 1932

Roger Schall for Diana Slip , 1932

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1933

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1933

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1932-33

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1932-33

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1932-33

Roger Schall for Diana Slip Co Lingerie , 1932-33

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- lingerie libertine pour diana slip,1932 from the book « Maisons closes » 1860-1946, 2009, Paris éd. Nicole Canet

Roger Schall- lingerie libertine pour diana slip,1932 from the book « Maisons closes » 1860-1946, 2009, Paris éd. Nicole Canet

Roger Schall- For diana slip Co Lingerie, 1932

Roger Schall- For diana slip Co Lingerie, 1932

Roger Schall Woman in swimsuit, 1931

Roger Schall Woman in swimsuit, 1931

Roger Schall – lingerie Diana Slip& co

Diana Slip, une entreprise de lingerie française des années 1930 appartenant à Léon Vidal. Dire que Diana slip  n’était qu’une société de lingerie serait un véritable raccourci. En effet, Vidal avait étendu son activité dans domaine parallèle celui des dessous et vêtements fétichistes pour les adeptes du Bdsm ( bottes, fouet, combinaison de cuir, corset, ce qui étaient nécessaire aux poneys girls/boys, par exemple, mais je ne rentre pas plus dans les détails de ces pratiques bien spécifiques…)

Les filles des maisons closes sont d’ailleurs les premières clientes de ces  nouveaux dessous coquins, devenus plus  souples et légers ( auparavant les tenues fétichistes étaient en matériaux tels que le fer, ( on trouve beaucoup de photographies bdsm des années 1900s avec des corsets en fer, des chaines très lourdes) .

Vidal ne s’est pas arrêté à la confection de vetements et lingeries, sa société vendait également  des préservatifs, et surtout des livres et  de la photographie érotiques. Pour se faire La société travaillait avec  Ostra Studio ( crée par le très celèbre Jacques Charles Biederer,  voir article ici) et Le Studio 35 par ne citer qu’eux. Ainsi sans le savoir les amateurs de ces photos érotiques de domination, lesbiens, de bdsm, on sous leurs nez la lingerie Diana Slip, vous le verrez dans l’article. On  pouvait acquérir à la librairie de la Lune et par correspondance toutes ses productions.

Diana Slip and Co est également très connu pour la production d’ une série de catalogues illustrés dans les debuts des années 30 ( conçu comme des  magazines) et Le Magazine Paris avec la participation de  photographes de renom tels que Brassaï, Jean Moral et Roger Schall. Aujourd’hui ces catalogues sont très difficiles à trouver et se vendent à prix d’or .

Brassaï entre autre connu pour ses photographies des maisons closes de la rue quimquanpoix ( voir articles ici) pour  sa serie Chez Suzy fût le témoin de l’usage des ses dessous dans la réalité. Une fois encore sans le savoir vous regardez des dessous de cette compagnie de lingerie Diana Slip,  destinée à mœurs plutôt libertins et fétichistes

je vous proposes aujourd’hui à la fois des travaux réalisés avec les Studio Ostra, et Biederer, Le Studio 35, qui étaient édités en format carte postale, et ceux des catalogues, qui sont là d’un autre genre,  puisqu’il s’agissait de mettre en valeur la lingerie, contrairement aux précédents qui se concentraient surtout sur les jeux érotiques.

**********

Diana Slip was a 1930s French lingerie company created by Leo Vidal. In the 1930s, he created a publishing company called Les Éditions Gauloise, which in 1936 became Les Librairies Nouvelles, which was a network bookstores, boutiques, newspaper groups, documents and studios–all grouped into one company. It was a company that manufactured and sold fetish clothes, condoms, erotic books and photography. Diana Slip was one of those parts and was able to bring large resources to the Librairies Nouvelles due to its marketing/distribution and reputation, thanks largely to the production of a series of illustrated catalogs/magazines (including « Lingerie Libertines » and « Le Magazine Paris ») with great art made by such photographers as Brassaï, Jean Moral and Roger Schall–all of whom needed the work during the Depression. Diana Slip went into a final decline during World War II and disappeared at the end of the war.

Roger Schall - Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933 -

Roger Schall – Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933

Roger Schall - Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933 3 - Copie

Roger Schall – Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933

Roger Schall - Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1 - Copie

Roger Schall – Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co,1933

JEAN MORAL-FRENCH-DIANA-SLIP-FETISH-LINGERIE-c-1930

JEAN MORAL-FRENCH-DIANA-SLIP-FETISH-LINGERIE-c-1930

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip)

Diana Slip, une entreprise de lingerie française des années 1930 appartenant à Léon Vidal. Dire que Diana slip  n’était qu’une société de lingerie serait un véritable raccourci. En effet, Vidal avait étendu son activité dans domaine parallèle celui des dessous et vêtements fétichistes pour les adeptes du Bdsm ( bottes, fouet, combinaison de cuir, corset, ce qui étaient nécessaire aux poneys girls/boys, par exemple, mais je ne rentre pas plus dans les détails de ces pratiques bien spécifiques…)

Les filles des maisons closes sont d’ailleurs les premières clientes de ces  nouveaux dessous coquins, devenus plus  souples et légers ( auparavant les tenues fétichistes étaient en matériaux tels que le fer, ( on trouve beaucoup de photographies bdsm des années 1900s avec des corsets en fer, des chaines très lourdes) .

Vidal ne s’est pas arrêté à la confection de vetements et lingeries, sa société vendait également  des préservatifs, et surtout des livres et  de la photographie érotiques. Pour se faire La société travaillait avec  Ostra Studio ( crée par le très celèbre Jacques Charles Biederer,  voir article ici) et Le Studio 35 par ne citer qu’eux. Ainsi sans le savoir les amateurs de ces photos érotiques de domination, lesbiens, de bdsm, on sous leurs nez la lingerie Diana Slip, vous le verrez dans l’article. On  pouvait acquérir à la librairie de la Lune et par correspondance toutes ses productions.

Diana Slip and Co est également très connu pour la production d’ une série de catalogues illustrés dans les debuts des années 30 ( conçu comme des  magazines) et Le Magazine Paris avec la participation de  photographes de renom tels que Brassaï, Jean Moral et Roger Schall. Aujourd’hui ces catalogues sont très difficiles à trouver et se vendent à prix d’or .

Brassaï entre autre connu pour ses photographies des maisons closes de la rue quimquanpoix ( voir articles ici) pour  sa serie Chez Suzy fût le témoin de l’usage des ses dessous dans la réalité. Une fois encore sans le savoir vous regardez des dessous de cette compagnie de lingerie Diana Slip,  destinée à mœurs plutôt libertins et fétichistes

je vous proposes aujourd’hui à la fois des travaux réalisés avec les Studio Ostra, et Biederer, Le Studio 35, qui étaient édités en format carte postale, et ceux des catalogues, qui sont là d’un autre genre,  puisqu’il s’agissait de mettre en valeur la lingerie, contrairement aux précédents qui se concentraient surtout sur les jeux érotiques.

************

Diana Slip was a 1930s French lingerie company created by Leo Vidal. In the 1930s, he created a publishing company called Les Éditions Gauloise, which in 1936 became Les Librairies Nouvelles, which was a network bookstores, boutiques, newspaper groups, documents and studios–all grouped into one company. It was a company that manufactured and sold fetish clothes, condoms, erotic books and photography. Diana Slip was one of those parts and was able to bring large resources to the Librairies Nouvelles due to its marketing/distribution and reputation, thanks largely to the production of a series of illustrated catalogs/magazines (including « Lingerie Libertines » and « Le Magazine Paris ») with great art made by such photographers as Brassaï, Jean Moral and Roger Schall–all of whom needed the work during the Depression. Diana Slip went into a final decline during World War II and disappeared at the end of the war.

 

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933 &

Roger Schall- Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip (Lingerie advertisement for Diana Slip), 1933

Photos de lingerie du catalogue Diana Slip extraites du journal Le Sourire, 1933.

Photos de lingerie du catalogue Diana Slip extraites du journal Le Sourire, 1933.

Roger Schall - Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933 5 - Copie

Roger Schall – Etude publicitaire pour de la lingerie Diana Slip& co, 1933

Jean Moral

Jean Moral – Nude Woman in a Leather Pantaloons, Diana Slip Lingerie,1930s

 

Jean Moral (attributed)- Leather Corset and Mask  ,Diana Slip Lingerie Catalogue  1933

Jean Moral (attributed)– Leather Corset and Mask ,Diana Slip Lingerie Catalogue 1933

 

 

Jean Moral for the Diana Slip Co- 1930

Jean Moral for the Diana Slip Co- 1933

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s

Jean Moral – Diania Slip Lingerie,1930s