Mario von Bucovich

Mario von Bucovich (16 February 1884 – 30 November 1947) was also known as Marius von Bucovich. He was born at Pula in the Istrian region of the Austro-Hungarian Empire and held the title of Baron. His father, August, Freiherr von Bucovich, was a former Corvette Captain in the Austro-Hungarian navy and later an entrepreneur in the railroad concession sector. His mother was Greek.

Despite the wide circulation of his photographs (to the present day) and popularity of his publications (from the 1920s to the 40s), there has been limited interest in Mario von Bucovich in the history of photography, which may reflect a somewhat ungenerous assessment. Although much of his work was conventional, he was a creative and talented photographer. He also took the initiative to produce books of his photographs dedicated to New York and various European cities. In a privately published volume of 1935, intended simultaneously to de-mystify and elevate photography, Bucovich expressed his views on photography and his own practice of the craft. But he reveals almost nothing of a personal nature. Both authors of this article, before learning of each other’s work—coming from German Studies and Jewish Studies, respectively—were struck by the disparity between the quantity and quality of the material legacy of Mario von Bucovich, and the lack of a substantial biography.

He worked primarily in Germany in the 1920s and 30s, as well as traveled to France and England. In his published work he was most noted for his urban studies with a focus on streetscapes, but his studio work undertaken at the Atelier Karl Schenker was often of entertainment personalities of Weimar period stage and screen. Amongst his most notable books were Berlin, Das Gesicht Der Stadt (Berlin, Portrait of a City) and Paris (with a forward by Paul Morand). The Paris book included photos by Germaine Krull. The Berlin book published originally by Albertus Verlag, a publishing house he founded in 1928, had a forward written by the author Alfred Döblin.

He had a base in Berlin during his most productive years between the wars, being linked to the Atelier Schenker. During the late 1920s his photos appeared across the gamut of German photo journalism including the titles: Der Querschnitt, Uhu, Die Dame, Die neue Linie, Das Magazin, Skizzen, Welt-Magazin, Kölnische Illustrierte Zeitung, Revue des Monats, Das Kriminalmagazin, Das Leben, Das Kunstblatt, Farbe und Form, Das deutsche Lichtbild, Deutscher Kamera Almanach, Die Reklame, Der Photo-Freund.

He moved to New York during the 1930s where he worked for a publishing house on 41st Street. In his American period he published two photographic essays, Washington D.C. City Beautiful and Manhattan Magic. A Collection of Eighty-Five Photographs. He moved to Mexico and was working there through at least the early part of that decade, until his death on 30 November 1947 in a traffic accident in Mexico City.

His work was shown at major photography salons of the day, including the Fourth International Exhibition of Pictorial Photography at the California Palace of the Legion of Honor, the Third International Exhibition of Pictorial Photography Seattle Camera Club, and the 15th and 16th Annual Pittsburgh Salon of Photographic Art at the Carnegie Institute.

His work is in the collections of the New Orleans Museum of Art, the National Museum of Mexican Art and the National Gallery of Canada.

He photographed Marlene Dietrich and Leni Riefenstahl (in her days as a dancer, preceding her career as a film director). His views of Girona in Spain taken in 1933 were published in the National Geographic magazine. The Berliner Morgenpost in 2009 described him as « one of the great unknown photographers of 20th Century European photography ».

Mario von Bucovich’s wife, Marie, was also a photographer. source wilkipedia

 

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA - Portrait - vers 1928

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) -Ruth Walker, Danseur, USA – Portrait – vers 1928

Mario von Bucovich -Naakt rencontré masker en werd Berlin 1927 de la bookVoluptuous Panic Le monde érotique de Weimar Berlin, Feral House, 2000. photo courte

Mario von Bucovich -Naakt rencontré masker en werd Berlin 1927 de la bookVoluptuous Panic Le monde érotique de Weimar Berlin, Feral House, 2000. photo courte

Mario Von Bucovich-'Naakt avec un masque "et était Berlin 1927

Mario Von Bucovich-‘Naakt avec un masque « et était Berlin 1927

Mario von Bucovich

Mario von Bucovich

Mario von Bucovich

Mario Buchovich- Reclining nude 1935

Mario Buchovich- Reclining nude 1935 Vintage toned matte gelatin silver print

Mario von Bucovich- Female nude in shoes holding a fur stole. 1927. Vintage toned matte gelatin silver print

Mario de Bucovich- Nude 1927

Mario de Bucovich- Nude 1927

Mario de Bucovich -Repose, Study ,Photoengraving,1935

Mario von Bucovich- Nude, 1920

Mario von Bucovich- Nude, 1920

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) - (1884-1934) - Untitled (Nude), 1920

Mario von Bucovich (Atelier Karl Schenker) – (1884-1934) – Untitled (Nude), 1920

Mario Buchovich- Nude with Murano Vase ,1935

Mario Buchovich- Nude with Murano Vase ,1935

Mario v. Bucovich - Portrait de femme et sculpture, Épreuve argentique, 1928. Ader Nordmann

Mario v. Bucovich – Portrait de femme et sculpture, Épreuve argentique, 1928. Ader Nordmann

Mario de Bucovich - Leni Riefenstahl, Age 25, 1927

Mario de Bucovich – Leni Riefenstahl, Age 25, 1927

Mario von Bucovich- Hilde Zimmermann, la reine de la mode allemande published in Revue Des Monats, Avril 1927

Mario von Bucovich- Hilde Zimmermann, la reine de la mode allemande published in Revue Des Monats, Avril 1927

Mario von Bucovich-Incognito publiée dans la revue Des Monats, Janvier, 1928

Mario von Bucovich-Incognito publiée dans la revue Des Monats, Janvier, 1928

MARIO BUCOVICH – Study of Two Heads, Barcelona , 1935, Photoengraving

MARIO BUCOVICH – Peggy, Barcelona , 1935, Photoengraving

Mario Buchovich- Mrs Mary Booker, London, 1935

Mario Buchovich- Kneeling,Photoengraving,1932

Mario Buchovich- Miss Merle Oberon ,Photoengraving,1935

Mario Buchovich- Nude with Murano Vase ,Photoengraving,1935

Mario Buchovich- Mrs. Mary Booker, London ,Photoengraving,1935

Iwata Nakayama (1895-1949)

Nakayama est un photographe Japonais actif dans les années 1930à 1950 . Après  avoir  suivi des cours de photographie à  l’université des arts de Tokyo, il s’installe aux États-Unis en 1918,  afin de poursuivre ses études, mais il les abandonne très vite préférant travailler dans un studio dirigé par Tōyō Kikuchi (菊池東陽) à New York. Suite à cet apprentissage fructueux il créera son propre studio, le « Laquan studio », à New York. Nakayama voyagera en Europe dans le milieu des années 20, et lors de son séjour  à Paris  il fera la connaissance de Man Ray et László Moholy-Nagyy .

Après le retour au Japon en 1927 , il commence à travailler comme photographe professionnel à Kōbe et se retrouve à la tête de l’avant-garde japonaise Arts photo. Il s’associe au Ashiya Camera Kurabu (芦屋カメラクラブ) et forme certains de ses disciples encore adolescents. Il publie quelques travaux dans les magazines Asahi Camera, Nihon Shashin Nenkan (日本写真年鑑) etc.

Par ailleurs, il réalisera l’un des premiers montages photographiques commercial japonais en 1930

En 1932, il publie en compagnie de Yasuzō Nojima, Nobuo Ina le mensuel Kōga (光画). Ce magazine représente un tournant critique et majeur de la photographie artistique japonaise. Nakayama est un pionnier de la photographie japonaise avant-gardiste et inspire de nombreux photographes japonais par le biais de ses œuvres.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il ne peut travailler pleinement. Ses œuvres deviennent de plus en plus abstraites. La guerre terminée, il reprend son travail professionnel et crée de nouvelles pièces artistiques mais en 1949, il meurt subitement à l’âge de 54 ans quelques jours après avoir été choisi pour occuper la fonction de gérant de l’Association de la photographie japonaise.

Iwata Nakayama -Portrait (son visage), 1920-25

Iwata Nakayama -Portrait (son visage), 1920-25

Iwata Nakayama- Woman from Shanghai 1936

Iwata Nakayama- Woman from Shanghai 1936

Iwata Nakayama- Woman from Shanghai 1936 1

Iwata Nakayama- Woman from Shanghai 1936

Iwata Nakayama- Woman with Long Hair , 1933

Iwata Nakayama- Woman with Long Hair , 1933

Iwata Nakayama- Untitled, 1933

Iwata Nakayama- Untitled, 1933

Iwata Nakayama- Nude, 1932

Iwata Nakayama- Nude, 1932

Iwata Nakayama- Nude , 1932

Iwata Nakayama- Nude , 1932

Iwata Nakayama-Festival Demon, photomontage, 1948 Composition (Nude and Glass), photomontage , 1935

Iwata Nakayama-Festival Demon, photomontage, 1948 Composition (Nude and Glass), photomontage , 1935

Iwata Nakayama-Festival Demon, photomontage, 1948

Iwata Nakayama-Festival Demon, photomontage, 1948

Iwata Nakayama- Composition , photomontage, 1935

Iwata Nakayama- Composition , photomontage, 1935

Iwata Nakayama- Composition , 1935

Iwata Nakayama- Composition , 1935

Iwata Nakayama- Butterfly , 1941

Iwata Nakayama- Butterfly , 1941

Iwata Nakayama- Portrait , The dancer, Komori Toshi), 1927

Iwata Nakayama- Portrait , The dancer, Komori Toshi), 1927

Iwata Nakayama Foujita , 1926

Iwata Nakayama Foujita , 1926

Iwata Nakayama - The painter Foujita et Kiki de montparnasse, Paris, 1926

Iwata Nakayama – The painter Foujita et Kiki de montparnasse, Paris, 1926

Iwata Nakayama - ニュタ・インニョカ Nioûta-In'nyoka ( serie l 'ère de New York), 1924 from Photo magazine japoN, issue 26

Iwata Nakayama – ニュタ・インニョカ Nioûta-In’nyoka ( serie l ‘ère de New York), 1924

Iwata Nakayama - self portrait, 1933 from Photo magazine japo, issue 26

Iwata Nakayama – self portrait, 1933

Iwata Nakayama -Self Portrait ,1931

Iwata Nakayama -Self Portrait ,1931

Studio Manassé

Atelier Manassé- Paris Plastique 1928 for The cover of Paris Plastique (art deco magazine)- #3, 1928

Atelier Manassé- Paris Plastique 1928 for The cover of Paris Plastique (art deco magazine)- #3, 1928

Atelier Manassé- Cover paris Studio,#2, 1930_

Atelier Manassé- Cover paris Studio,#2, 1930

Atelier Manassé-..In Plaisirs magazine 1932.

Atelier Manassé- Dangerous Passion, painting of Heroin addiction, published in Studio Manasse , paris Plaisir magazine, 1929 from the book Voluptuous Panic

Atelier Manassé- Déhbillage pour Pages Folles n°6, mars 1934

 

Alexander Danilovich Grinberg (1885-1979)

Alexander Danilovich Grinberg -Nude Study with veil ( The Theatre of Meyerhold ), 1913-14

Alexander Danilovich Grinberg -Nude Study with veil ( The Theatre of Meyerhold ), 1913-14

Posted by kate

Alex(s)ander Danilovich Grinberg  est un des photographes russes les plus respectés du vingtième siècle. Il a connu la révolution russe, la guerre civile, deux guerres mondiales et la répression stalinienne durant ses 94 années de vie.

Il a étudié à l’Université de Moscou, au Département de physique et de mathématiques, et au Stroganov Art College. En 1907 Gringberg est devenu membre de la Société photographique de Russie (RFO) à Moscou, en 1912 et l’un de ses administrateurs. En 1909 il reçoit sa première médaille d’or à l’exposition internationale de Dresde.   En 1914 il  commence à travailler avec le studio de cinéma « khanzhankov  » à Moscou, en devenant responsable de la publicité des films, mais il est également assistant réalisateur et ses films les plus connus sont  « les Descendants arabes » et « Deux amies (modèle et fille) ».

De 1922 à 1930 Grinberg enseigne la composition photographique au cinéma au « State College « (plus tard renommé en Russie State University Cinématographie). Dans la même période, il a enseigné à la société photographique professionnelle de Moscou  et a également travaillé comme caméraman à la First State Film Studio. Il travaille aussi beaucoup avec Vsevolod Meyerhold ( directeur d’une troupe de théatre) et d’autre troupe de théatre, et est proche d’un certain nombre d’acteurs ainsi de que de grand nom de la photographie.

En 1929, lors de la  révolution culturelle, la « vieille école” de la photographie soviétique ( dont il fait partie)  est désignée comme une photographie réalisée par  « dépravé » et il perd sa notoriété et n’est plus le photographe à qui l’on accorde des faveurs. En effet, la nouvelle politique culturelle a dicté que n’importe quel érotisme sous quelque  forme artistique que ce soit était un « restant d’oisiveté bourgeoise » et inconvenant pour la société soviétique.

Pourtant Grinberg , continue et en 1935 il  expose des photographies  de femmes partiellement habillées , ce qui lui vaut son arrestation et une condamnation par le Comité spécial de NKVD (Commissariat populaire de l’Intérieur) au bagne ( autrement dit Goulag)pour  diffusion de pornographie.Au bout de quatre année d’enfer,  il est finalement libéré pour la bonne conduite ,en 1939.

[Vous verrez que la plupart de ses clichés de nus sont réalisés entre les années 1900 et 1930 , aujourd’hui l’histoire écrite, on comprend pourquoi il n’a pu continué librement à exercer son art. Tous les travaux de cette époque n’ont pas été détruits que cela arrivait généralement et ce grâce à son frère aîné qui a réussi à cacher les négatifs durant de nombreuses années. C’est donc pourquoi, la majorité des photos que vous verrez , ont été retirées après la seconde guerre mondiale, et n’ont plus ce grain si particulier du pictoralisme. Rares sont les photographies qui sont tirées dans des teintes particulières. ]

A sa sortie du goulag, il a repris rapidement son travail de photographe et il collabore avec de nombreuses d’institutions, des musées et enseigne la photographie. Après la guerre il a travaillé avec les modèles et les couturiers tout au long des années 1950.

Sa vie entière a été consacrée à la photographie, qu’il n’a jamais abandonnée, même dans les plus difficiles de circonstances. Encore une fois, cet homme est la preuve, que de tout temps les artistes sont persécutés et emprisonnés , nous en avons déjà parlé et bons nombres d’artistes présentés sur le blog ont été dans le même cas.

Biographie  plus complète sur le site Russian Photographs [ English],  ( ce texte a été ecrit par © Evgeny Berezner and Irina Tchmyrevapour l’exposition   » Russian Pictorialism » en  2002, et pas par la personne qui vend les photographies ( mais çà aussi , ce n’est pas cité )

La majorité des photographies se trouvent  sur le site Russian Photographs, mais les dates sont approximatives , ainsi que les noms des personnes photographiées manquantes , vous y trouverez également d’autres travaux, en plus petits formats bien entendu,  comme la publicité, les portraits des têtes couronnées de l’époque, des paysages, sa série l’art du Mouvement dans l’esprit de la nouvelle culture russe : « Un corps parfait pour une civilisation parfaite ».

[Rajout Le 17 février  2012/  Je n’ai rien changé aux tonalités des photographies ce qui ne semblerait être une hérésie, ( plus haut  il est expliqué que les négatifs ont été cachés et ce durant plus de 15 années pour éviter que les autorités Russes ne détruisent tout son fond). Un site qui est sur wordpress ( dantébea pour ne pas la citer,  a changé toutes les tonalités des photographies ( Quel respect pour les artistes, au passage… ) et qui de surcroit se contente de vous dire via russian photographer,  sans hyper lien, c’est tellement plus facile…), et qui copie joyeusement mes articles,  Quel respect pour les artistes, au passage… tout n’est que copié collé et bien sur sans le copyright) . Dans toutes les photos qu’elle a prises elle les a coloriser dans une teinte jaunâtre, , allez trouver ce genre de jaune dans un bon tirage photographique et surtout dans le mouvement pictoraliste !!!!!  jamais de teinte jaunâtre( ou alors le photographe ou le développeur était vraiment mauvais) ….Par ailleurs le texte figurant sur le site

ICI  vous avez ici les dates précises, ainsi que le noms des modèles, acteurs, danseurs, personnalités , la source étant le livre  « Aleksandr Grinberg, Khranitel` Traditsii: 1885-1979. – Il. – (Fotograficheskoe Nasledie).Lazarev M.P.Edité par Art-Rodnik, Russian Federation, 2012 ( il ne vaut pas très cher, moins de 20 euros, mais il est en russe… ensuite il faut traduire..) ici sur amazon ( il semble plus cher deux années après….)

Les nus voilés 1910-1930

Alexander Danilovich Grinberg- Nude with veil and pearls, 1928

Alexander Danilovich Grinberg- Nude with veil and pearls, 1928 (portrait de Веры Холодной? voir plus bas The Theatre of Meyerhold )

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, Moscou, 1928

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, Moscou, 1928 (portrait de Веры Холодной? voir plus bas The Theatre of Meyerhold )

Alexander Danilovich Grinberg - Nude,(Akt) , 1928

Alexander Danilovich Grinberg – Nude,(Akt) , 1928 (portrait de Веры Холодной? voir plus bas The Theatre of Meyerhold )

Alexander Danilovich Grinberg - Nude,(Akt) , 1928

Alexander Danilovich Grinberg – Nude,(Akt) , 1928 (portrait de Веры Холодной? voir plus bas The Theatre of Meyerhold )

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - nude study (Stranger II) , Nataliya Grinberg, 1926 - Copie

Alexander Danilovich Grinberg – nude study (Stranger II) , Nataliya Grinberg, 1926 – Copie

Alexander Danilovich Grinberg - nude study (Stranger) , 1926

Alexander Danilovich Grinberg – nude study (Stranger) , 1926

Alexander Danilovich Grinberg -Nude- 1913-14_e

Alexander Danilovich Grinberg -Nude- 1913-14

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait du femme-1913-14_e

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait du femme-1913-14

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait du femme ( remanié, 1920)

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait du femme ( remanié, 1920)

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Untitled, 1920′s

Alexander Danilovich Grinberg -Untitled, 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Untitled, 1920′s

Alexander Danilovich Grinberg -Untitled, 1923

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study with veil Moscou, 1920s

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study with veil Moscou, 1920s

Alexander Grinberg- Veiled nude study 1920

Alexander Grinberg- Veiled nude study 1920

Les nus des années 1910-1930

Alexander Danilovich Grinberg -Tamara Lavrova, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Tamara Lavrova, 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg - Study of Nude,Tamara Lavrova 1925 s

Alexander Danilovich Grinberg – Study of Nude,Tamara Lavrova 1925

Alexander Danilovich Grinberg - nude study Moscou, 1929

Alexander Danilovich Grinberg – nude study Moscou, 1929

Alexandre Grinberg - Nude Study with veil, 1920s

Alexandre Grinberg – Nude Study with veil, 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study, 1920-e

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study, 1928

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1928

Alexander Danilovich Grinberg -Baigneuse. 1924-25_e

Alexander Danilovich Grinberg -Baigneuse. 1924-25

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Maria Peschanaya, 1920s 1_e

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Maria Peschanaya, 1928

Alexander Danilovich Grinberg - Asya Zagorskaya, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Asya Zagorskaya, 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg -Marguerite Chardinina, 1920 1_e

Alexander Danilovich Grinberg -Marguerite Chardinina, 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Marguerite Chardinina ,1920s

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Marguerite Chardinina ,1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Marguerite Chardinina ,1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Marguerite Chardinina ,1925-30

Alexander Danilovich Grinberg -Marguerite Chardinina, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Marguerite Chardinina, 1920

Alexander Danilovich Grinberg- Nude Study, Marguerite Chardinina 1920

Alexander Danilovich Grinberg- Nude Study, ( peut -être Marguerite Chardinina) 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Nina Fralou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Nina Fralou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Nina Fralou1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, Nina Fralou1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Nude Study with umbrella, 1926

Alexander Danilovich Grinberg- Nude Study with umbrella, 1926

Alexander Danilovich Grinberg- Nude Study 1920

Alexander Danilovich Grinberg- Seated nude with a cup, 1928

Alexander Danilovich Grinberg Reclining nude, 1925 (3)

Alexander Danilovich Grinberg- Reclining nude, 1925

Alexander Grinberg-Bather, (Badende) , 1924

Alexander Danilovich Grinberg-Bather, (Badende) , 1924

Alexander Grinberg- Nude Study ,1928

Alexander Grinberg- Nude Study ,1928

Alexander Danilovich Grinberg - Nude with Beads, 1928

Alexander Danilovich Grinberg – Nude with Beads, 1928

Alexander Grinberg- Nude Study with ball, 1930

Alexander Grinberg- Nude Study with ball, 1930

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924 4

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924

Alexander Danilovich Grinberg - nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – nude study Moscou, 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, -Catherine Lopatina , 1920s

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, -Catherine Lopatina , 1925-30

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924

Alexander Danilovich Grinberg -Catherine Lopatina, 1924

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study, Moscou, 1930

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study, Moscou, 1930

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study, Moscou, 1928

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study, Moscou, 1928

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Mosel Galya)

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Mosel Galya)

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 Maria Peschanaya

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 Maria Peschanaya

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Maria-Peschanaya)

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Maria-Peschanaya)

Alexander Danilovich Grinberg - nude Nataliya Grinberg, 1925s

Alexander Danilovich Grinberg – nude Nataliya Grinberg, 1925s

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920s

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1920-24

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Nude study Moscou, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Barskaya Chardynina)

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930 (Barskaya Chardynina)

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, 1930s_

Alexander Danilovich Grinberg- Study of nude, 1930s

Alexander Danilovich Grinberg - Nude, 1930

Alexander Danilovich Grinberg – Nude, 1930

Alexander Danilovich Grinberg-, Nude dark tonality, 1926

Alexander Danilovich Grinberg-, Nude dark tonality, 1926

Alexander Danilovich Grinberg-, Nude dark tonality, 1926

Alexander Danilovich Grinberg-, Nude dark tonality, 1926

Alexander Danilovich Grinberg- Reclining Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Danilovich Grinberg- Reclining Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Grinberg -Reclining Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Grinberg -Reclining Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Grinberg- Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Grinberg- Nude Study, Dark Tone, 1930

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930_e1

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930

Alexander Danilovich Grinberg -Study of nude, 1930

The Theatre of Meyerhold

Meyerhold est reconnu comme un important innovateur de théâtre du XXe siècle et notamment le créateur d’un nouveau système d’acte a appelé “biomechanics”( En insistant fortement sur ​​la nécessité de la simplicité et la puissance d’une scène nue, dans les années 1920, il a commencé à utiliser un mode de conception de jeu appelé constructivisme. Cette approche axée sur la fonction de décor et jeux à niveaux multiples , avec des rampes  entre les plates-formes) .  il a étudié à l’école de théâtre de la Société philharmonique de Moscou et rejoint le Théâtre d’Art de Moscou de l ‘(MAT) société agissant en 1898.
Ses approches et innovations ont laissé une impression durable sur le monde du théâtre et son influence est évidente dans le travail du célèbre metteur en scène et dramaturge, Bertolt Brecht.  plus d’ Informations  sur Vsevolod Meyerhold et Ici ( Anglais)

Alexander Danilovich Grinberg -Nude Study with veil ( The Theatre of Meyerhold ), 1913-14

Alexander Danilovich Grinberg -Nude Study with veil ( The Theatre of Meyerhold ), 1913-14

Alexander Danilovich Grinberg - The Theatre of Meyerhold ,1920

Alexander Danilovich Grinberg – The Theatre of Meyerhold ,1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait de l'actrice Веры Холодной ( trad Robe de foi!!!) dans un costume bohémien, The Theatre of Meyerhold, 1914

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait de l’actrice Веры Холодной ( trad Robe de foi!!!) dans un costume bohémien, The Theatre of Meyerhold, 1914

Alexander Danilovich Grinberg -Ballet dancer Maria Pechananya 1926

Alexander Danilovich Grinberg -Ballet dancer Maria Pechananya 1926

pour la photo suivante,  je vous mets les deux tirages, afin de voir la différence entre les tirages  datant de l’époque et ceux réalisés plus tard ( premier cliché source Musée Russe, second cliché , le livre cité plus haut). la différence est énorme.

Alexander Danilovich Grinberg - Oriental Dance, Ballet dancer Maria Pechananya 1926

Alexander Danilovich Grinberg – Oriental Dance, Ballet dancer Maria Pechananya 1926

Alexander Danilovich Grinberg - , Ballet dancer Maria Pechananya 1926

Alexander Danilovich Grinberg – , Ballet dancer Maria Pechananya 1926

Alexander Danilovich Grinberg - , Ballet dancer Maria Pechananya, 1926

Alexander Danilovich Grinberg – , Ballet dancer Maria Pechananya, 1926

Alexander Danilovich Grinberg - Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait of two actors of The Theatre of Meyerhold, 1920s

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait of two actors of The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait an actor of , The Theatre of Meyerhold, 1920s Moscou,

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait an actor of , The Theatre of Meyerhold, 1920s Moscou,

Alexander Danilovich Grinberg L'Étude, Ballet dancer Maria Pechan ( The Theatre of Meyerhold, 1926

Alexander Danilovich Grinberg L’Étude, Ballet dancer Maria Pechan ( The Theatre of Meyerhold, 1926

Alexander Danilovich Grinberg - Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Maria Peschanaya The Theatre of Meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Tamara Lavrova, -Actress The theatre of meyerhold, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Tamara Lavrova, -Actress The theatre of meyerhold, 1920

Autres Portraits de différents acteurs de l’époque

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait Vera Kholodnaya, ca 1914

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait Vera Kholodnaya, ca 1914

Alexander Danilovich Grinberg -Vera Kholodnaya ,1910

Alexander Danilovich Grinberg -Vera Kholodnaya ,1910

Alexander Danilovich Grinberg -Vera Kholodnaya ,1910-15

Alexander Danilovich Grinberg -Vera Kholodnaya ,1910-15

Alexander Danilovich Grinberg Vera Kholodnayaca and a friend, 1910

Alexander Danilovich Grinberg Vera Kholodnayaca and a friend, 1910

Alexander Danilovich Grinberg - Vera Kholodnaia, 1919

Alexander Danilovich Grinberg – Vera Kholodnaia, 1919

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Nataliya Grinberg, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Nataliya Grinberg, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Nataliya Grinberg, 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Nataliya Grinberg, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait actress , 1920s

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait actress , 1920s

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait of an unknown actress, 1923

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait of an unknown actress, 1923

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, Woman with star, 1923

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, Woman with star, 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal'menkova, , 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal’menkova, , 1920 ( pas tirage d’époque)

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal'menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal’menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal'menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal’menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal'menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait of Zina Kal’menkova, ca 1920

Alexander Danilovich Grinberg- Portrait of an actress, 1925

Alexander Danilovich Grinberg- Portrait of an actress, 1925

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait de Natacha, 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait de Natacha, 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait de Natacha, 1925s_e

Alexander Danilovich Grinberg -Portrait de Natacha, 1925s

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, Moscou, , 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, Moscou, , 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, Moscou, 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, Moscou, 1910-15

Alexander Danilovich Grinberg -unknown model, Actress’ Portrait.1910

Alexander Danilovich Grinberg -unknown model, Actress’ Portrait.1910

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, , 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, , 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, 1920

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, 1920

Alexander Danilovich Grinberg - Portrait, , 1926

Alexander Danilovich Grinberg – Portrait, , 1926

Alexander Danilovich Grinberg - Self-Portrait, 1916

Alexander Danilovich Grinberg – Self-Portrait, 1916

 

More article about Alexander Danilovich Grinberg

Yasuzo Nojima (1889 – 1964)

Yasuzo Nojima (1889 – 1964) est bien connu pour ses contributions au monde la photographie  en tant qu’artiste , éditeur et galeriste.  Il a contribué à élever le statut de la photographie comme un art au Japon dans les années 1930. Il a publié le magazine Koga périodique en 1932. Ce magazine fût le premier consacré à la photographie moderne au Japon et le premier à présenter  les photographes japonais au reste du monde.

Il est l’une des figures les plus importantes de l’histoire de la photographie japonaise moderne, Son travail allant de Kaiga shugi shashin (La photographie picturale) à Shinko shashin ( La nouvelle photographie ) du début du XXe siècle .Nojima a introduit une nouvelle esthétique photographique au Japon, qui s’est concentré sur les qualités techniques et esthétiques de la photographie dans son propre droit, plutôt que comme une imitation de peintures.

Nojima était aussi connu comme un amateur d’art passionné et défenseur de l’art contemporain de son temps,  et tout naturellement il ouvre une galerie appelée «Kabutoya Gado» (1919-1920) à Tokyo, à ses frais, en organisant des expositions d’œuvres , mais aussi des rencontres d’ artistes, surtout ceux de la Shirakaba-ha (White Birch Groupe), un mouvement littéraire qui comprenait des artistes tels que peintres renommés Umehara  Ryuzaburo (1888-1986) et Kishida  Ryūsei (1891-1929). Il était ce qu’on peut qualifier de guide pour tous ces artistes.

Les premiers travaux de Nojima, qui étaient  des gravures gomme bichromatique , plus tard ses natures mortes et ses nus, toujours doux ,se feront en tirages argentiques mais seront plus frappantes dans leurs formes simples et directs.

Ses premières œuvres de Nojima sont caractérisés par une densité et le lourd écho  du pictorialisme, basées sur sa sensibilité subtile allié au processus d’impression de pigments (méthode d’impression la plus courante de l’époque).

Dans les années 1930, son style prend un tournant radical sous l’influence des nouvelles tendances de la photographie allemande, se déplaçant vers  la gélatine d’argent dans la poursuite d’une forme d’expression qui est unique dans le milieu.

Le magazine de photographie Kōga (Photos légères; 1932-1933), qu’ il co-fonde avec  Nakayama Iwata (1895-1949) et Kimura (1901-1974 ), que  Nojima a principalement financé , a joué un rôle extrêmement important dans le développement ultérieur de « Shinko shashin » ( La nouvelle photographie ) en introduisant les  théories importantes de la photographie arrivant de l’étranger et en fournissant une plateforme indispensable pour une jeune génération de photographes.
Nojima était aussi connu comme un amateur d’art passionné et défenseur de l’art contemporain de son temps,  et tout naturellement il ouvre une galerie appelée «Kabutoya Gado» (1919-1920) à Tokyo, à ses frais, en organisant des expositions d’œuvres , mais aussi des rencontres d’ artistes, surtout ceux de la Shirakaba-ha (White Birch Groupe), un mouvement littéraire qui comprenait des artistes tels que peintres renommés Umehara  Ryuzaburo (1888-1986) et Kishida  Ryūsei (1891-1929). Il était ce qu’on peut qualifier de guide pour tous ces artistes.

Je vous présente les œuvres des tirages bromoil  à ceux de la gélatine d’argent , pas forcément dans l’ordre chronologique, je n’ai choisi que quelques œuvres des années 1910-20, préférant son travail des années 1930 et 1940… ceci reste tout à fait exhaustif. par exemple vous pouvez trouver des photographies de paysages de lui.

 Les photographies sont issues du Livre Yasuzo Nojima. Photographies de Yasuzo Nojima.  AKAAKA Art Publishing, 2009. 

Yasuzo Nojima - Nude from Rear, 1930

Yasuzo Nojima – Nude from Rear, 1930

Yasuzo Nozima-Nude Torso, 1930 bromoil print

Yasuzo Nozima-Nude Torso, 1930 bromoil print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre ,1931 bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre ,1931 bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre ,1931 bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre ,1931 bichromate print

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Title unknown (Model F.) , 1931

Yasuzo Nojima- Une jeune Fille , 1931_

Yasuzo Nojima- Une jeune Fille , 1931_

Yasuzo Nozima-Miss T. , 1931

Yasuzo Nozima-Miss T. , 1931

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1932

Yasuzo Nozima-sans titre , 1932

Yasuzo Nozima-Legs ,1931 bromiol print

Yasuzo Nozima-Legs ,1931 bromiol print

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Portrait (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Face (Model F.), 1931_e

Yasuzo Nojima- Face (Model F.), 1931

Yasuzo Nojima- Face, 1931

Yasuzo Nojima- Face, 1931

Yasuzo Nojima- Model E , 1931

Yasuzo Nojima- Model E , 1931

Yasuzo Nojima- Femme assise fumant, 1931

Yasuzo Nojima- Femme assise fumant, 1931

Yasuzo Nojima- Miss Chikako Hosokawa, 1932

Yasuzo Nojima- Miss Chikako Hosokawa, 1932

Yasuzo Nojima - Miss Chikako Hosokawa, 1932

Yasuzo Nojima – Miss Chikako Hosokawa, 1932

Yasuzo Nozima-sans titre , 1932

Yasuzo Nozima-sans titre , 1932

Yasuzo Nozima-sans titre , 1930 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1930 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-Portrait ., 1930

Yasuzo Nozima-Portrait ., 1930

Yasuzo Nozima-Portrait , 1923

Yasuzo Nozima-Portrait , 1923

Yasuzo Nozima-Portrait de Mr. S., 1921

Yasuzo Nozima-Portrait de Mr. S., 1921

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1920 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1920 gum bichromate print

Yasuzo Nozima- Woman Combing Her Hair, 1914

Yasuzo Nozima- Woman Combing Her Hair, 1914

Yasuzo Nozima-Woman , 1920 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-Woman , 1920 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1921gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1921gum bichromate print

Yasuzo Nozima-Woman , 1918gum bichromate print_

Yasuzo Nozima-Woman , 1918 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-Standing Woman , 1917gum bichromate

Yasuzo Nozima-Standing Woman , 1917 gum bichromate

Yasuzo Nozima-femme nue, 1921gum bichromate print

Yasuzo Nozima-femme nue, 1921gum bichromate print

Yasuzo Nozima-femme nue de dos , 1921gum bichromate print

Yasuzo Nozima-femme nue de dos , 1921 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1921 1gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1921 gum bichromate print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931-32

Yasuzo Nozima-sans titre , 1931-32

Yasuzo Nozima-Femme, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Seins, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Seins, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Seins I, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Seins I, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Sans tire double exposition, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Sans tire double exposition, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-sans titre , 1933

Yasuzo Nozima-sans titre , 1933

Yasuzo Nozima-Portrait, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Portrait, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme nue de dos, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme nue de dos, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1933 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme, 1932 gelatin silver print

Yasuzo Nozima-Femme au miroir , 1933

Yasuzo Nozima-Femme au miroir , 1933

Yasuzo Nojima- model F, 1933

Yasuzo Nojima- model F, 1933

Yasuzo Nojima- Portrait à la cigarette, nd (1930's)_e

Yasuzo Nojima- Portrait à la cigarette, nd (1930’s)

Yasuzo Nojima- Model K , 1937

Yasuzo Nojima- Model K , 1937

Yasuzo Nojima- Model K , 1938

Yasuzo Nojima- Model K , 1938

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1938

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1938

Yasuzo Nojima- Style life, 1933

Yasuzo Nojima- Style life, 1933

Yasuzo Nojima- Model K, 1937

Yasuzo Nojima- Model K, 1937

Yasuzo Nozima-Sans titre deux jeunes femmes aux chapeaux , 1938

Yasuzo Nozima-Sans titre deux jeunes femmes aux chapeaux , 1938

Yasuzo Nozima- Miss Tazue Sato, Karuizawa, 1939

Yasuzo Nozima- Miss Tazue Sato, Karuizawa, 1939

Yasuzo Nojima -Miss S, 1939

Yasuzo Nojima -Miss S, 1939

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1939

Yasuzo Nozima-Sans titre , 1939

Yasuzo Nozima-Sans titre 1941

Yasuzo Nozima-Sans titre 1941

Yasuzo Nozima- sans titre 1940

Yasuzo Nozima- sans titre 1940

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1940

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1940

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1941

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1941

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1941

Yasuzo Nozima- Ginreika (Loosestrife) 1941

Yasuzo Nojima- Model K , 1951

Yasuzo Nojima- Model K , 1951

cover book

cover book Portrait of Yasuzo Nojima

František Drtikol (1883-1961)- « Cut out » ou les petits papiers découpés

« Dans mon travail, je m’appuie sur l’affirmation du Livre de la Genèse que Dieu a créé l’homme à son image. Il est clair qu’il n’a pas créé l’habillement pour l’homme, il est né nu. C’est pourquoi je regarde la nudité comme l’œuvre de Dieu, en sa beauté comme la chose la plus évidente et morale. Je soutiens que l’humanité serait plus naturelle, sincère et belle si elle avait prêté attention au nu plus souvent. Avec la nudité, les distinctions sociales disparaissent et la beauté de l’homme demeure. Dans mon travail, je suis inspiré par trois choses: le mouvement , l’immobilité et l’expression des lignes individuelles . J’utilise ensuite le fond et les accessoires – des objets simples comme des cercles, des lignes ondulées et des colonnes .
Je laisse la beauté de la ligne elle-même avoir un impact, sans fioriture, en supprimant tout ce qui est secondaire. Ou j’illustre une notion et l’intensifie avec la lumière et parfois par suggestion par le biais un simple trait ondulé, cercle, à la surface ou juste avec une ombre portée sur une toile de fond. Ou bien j’utilise le corps comme un objet de décoration, en le positionnant dans divers milieux et sources de lumières. C’est ainsi que je crée toutes mes photos « .František Drtikol

František Drtikol (1883-1961) est, avec  Jaromír Funke ( cf article) et Jaroslav Rössler ,au premier rang de l’avant -garde artistique et photographique du début du 20e Siècle en République Tchèque.
Il commence sa  formation de photographe dans le studio d’Antonin Matta à Munich,  Après son apprentissage, il ouvre son propre studio, Pribram et plus tard à Prague (1907-1935).
Ses premières photographies  alternent entre la représentation de la nymphe ( pure) ou de la femme fatale, toujours mises en scène, et fortement influencées par le Symbolisme et  l’Art Nouveau.
Après  la Seconde Guerre mondiale, il a développé son propre style photographique, caractérisé par des éléments géométriques, expressifs et dynamiques ainsi que des poses du modèle bien précises  et le plus souvent penchant vers un côté dramatique.
Bien avant la seconde guerre mondiale Drtikol peignait déjà aussi et se mit à faire des découpages (d’abord à partir de des propres dessins et peintures) ,  qu’il mit en scène , une fois encore de façon très organisées; géométries, successions, mais aussi figure de la nymphe idyllique à nouveau présente. c’est ce que j’ai choisi aujourd’hui de vous présenter.

František Drtikol (1883-1961)

František Drtikol n’était pas seulement un brillant photographe, dont les travaux ont influencé toute une génération, mais en même temps un personnage très controversé, dans lequel se mélangeait des contradictions difficiles à comprendre. Drtikol possède plusieurs visages. Il y a František Drtikol l’artisan dans son atelier de photographie dans lequel défilaient les personnages illustres de l’époque, comme les deux présidents Tomáš Garrigue Masaryk et Edvard Beneš. Ensuite, il y a Drtikol l’artiste, dont la facette la plus connue est celle du photographe de nus féminins. C’est d’ailleurs grâce à cette production qu’il a acquis une renommée internationale et qu’il a été récompensé à Paris. (Aux côtés d’autres artistes tchèques, Drtikol a participé à l’exposition Art Déco à Paris en 1925, où il a reçu le Grand Prix. Suite à ce succès, en 1929, on lui a publié un grand portfolio de nus dans une édition de collecteurs. Dans les années 1930, il a acquis une bonne réputation aux Etats-Unis, où il a eu plusieurs expositions indépendantes, une expérience tout à fait inédite pour un artiste tchèque) . La diversité de ses approches artistiques est impressionnante , une période Art nouveau avec des portraits, des nus féminins et des paysages, des cut-up, de la peinture, puis un style influencé par l’Avant-garde, le constructivisme( influencé par Jaroslav Rössler qui était employé dans son atelier). Par exemple, pour l’anecdote et illustré le personnage complexe qu’il était, bien qu’il fût issu d’une famille catholique, il a cherché un nouveau chemin spirituel et il devient un pionnier du bouddhisme et du yoga en République Tchèque.

Il débute assez jeune par un apprentissage chez un photographe et peu après commence à se concentrer sur son propre travail photographique. Il approfondit ensuite ses compétences et son talent au cours de l’ecole de la photographie à Munich. Après des études à Munich et le service militaire, Drtikol a ouvert son premier studio de photographie à Prague, l’établissant comme l’un des studios les plus prospères en Europe pendant les années vingt.

La carrière de Frantiskek Drtikol dans la photographie a grandi pendant les années du Prague Symboliste et les deux mouvements qui influencent profondément ses premières photographies de nus en leur donnant une qualité picturale ‘Art Nouveau’. Toutefois, pendant les années 1920 et 1930, ses influences décalées et il a commencé à créer un nouveau genre de photographie de nu avec une approche avant-gardiste. Souvent il intégrer la danse expressive et style Art déco dans ses photographies de nus. Après son Prix à Paris son Studio est devenu incontournable et , un certain nombre d’artistes talentueux, comme Jan Zrzavý, Vlasta Burian, Josef Čapek ou Alfons Mucha son passé sous son objectif. On peut donc en conclure que, déjà dans les années 1930, Drtikol avait une renommée internationale. Il se consacrait aux nus et portraits principalement à cette époque, mais parallèlement à tout cela il continuait sa quête spirituelle et pratiquait intensivement le bouhdisme. Il traduit des livres, donne des conférences et forme même un groupe d’adeptes. En 1929, il aurait atteint le Nirvana. Dans une de ses lettres, a écrit à ce sujet: « et j’ai été tout et le tout,et en cela je n’étais que rien absolu. ». Cela prenait beaucoup de place dans sa vie, quant bien même il continuait à photographier et peindre. C’est sous l’influence de son développement spirituel que se transforme sa production artistique. En 1923, son style change. Ses photographies contiennent trois éléments – le corps nu de la femme, des formes géométriques simples, le plus souvent une ligne onduleuse, et la lumière. Ce style originel a par la suite évolué vers encore plus de simplicité. Mais dans le milieu des années 1930 Drtikol abandonne complètement la photographie. Il vend son studio, ses plaques de verre, négatifs, et la caméra pour se consacrer à la peinture.

Le paradoxe et les multiples facettes de Drtikol se dévoile aussi dans le fait qu’il fût plus tard un membre actif du Parti communiste , il l’était dès 1945 et ce jusqu’à sa mort en 1961, et même un camarade actif également en 1948, il aurait été témoin au processus dans les années 1950, et en 1968 niant la révolution….

František Drtikol , dessinateur, peintre mais surtout célèbre photographe de format international.fût beaucoup plus apprécié à l’étranger que chez lui., tout comme cela s’applique à d’autres classiques de la photographie tchèque, Jaromír Funke et Josef Sudek pour ne citer qu’eux…

František Drtikol- Matka Země (varianta), Voyage Země (Variante) avec cut up, 1931

František Drtikol- Matka Země (varianta), Voyage Země (Variante) avec cut up, 1931

 František Drtikol - Mère terre ? 1931.

František Drtikol – Mère terre , 1931

František Drtikol -Femme a la Figurine, 1930

František Drtikol -Femme a la Figurine, 1930

Frantisek Drtikol- Composition avec figurine , 1930-1935

Frantisek Drtikol- Composition avec figurine , 1930-1935

František Drtikol -Doll on a half circle abstract, 1930

František Drtikol -Composition with doll in the foliage 1930

František Drtikol -Five Times, Five Sizes (Cut out)], ,1930

František Drtikol -Five Times, Five Sizes (Cut out)], ,1930

František Drtikol -Revue Girls. 1930 ( cut out [Michael Köhler -Gisela Barche (eds.) Das Aktfoto - Ästhetik, Geschichte, Ideologie. Munich 1985]

František Drtikol -Revue Girls. 1930 ( cut out [Michael Köhler -Gisela Barche (eds.) Das Aktfoto – Ästhetik, Geschichte, Ideologie. Munich 1985]

František Drtikol - Girls , Paper cut-out, 1932

František Drtikol – Girls , Paper cut-out, 1932

František Drtikol - Girls , Paper cut-out, 1932

František Drtikol – Girls , Paper cut-out, 1932

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) , 1930 -35

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) , 1930 -35

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-Out, 1930-35

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-Out, 1930-35

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-uut, 1930-35

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-uut, 1930-35

frantisek-drtikol-doll-on-a-half-circle-abstract-1930

František Drtikol -Doll on a half circle abstract, 1930

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-uut, 1930

František Drtikol- Revue Girls,  cut-out, 1930

František Drtikol Untitled (cut-out nude with wave) c.1930-1935

František Drtikol -Untitled (cut-out nude with wave) c.1930-1935

František Drtikol- Untitled (cut-out nude with tree) c.1930-1935 ( photomontage)

František Drtikol- Untitled (cut-out nude with tree) c.1930-1935 ( photomontage)

František Drtikol Untitled (cut-out nude with grass) c.1930-1935

František Drtikol Untitled (cut-out nude with grass) c.1930-1935

František Drtikol Untitled (cut-out nude with leaves) ,1930-1935

František Drtikol Untitled (cut-out nude with leaves) ,1930-1935

František Drtikol- Cut-out nudes with grass, flowers, trees, and leaves,1930-1935

František Drtikol- Cut-out nudes with grass, flowers, trees, and leaves,1930-1935

František Drtikol- Cut-out nudes with grass, flowers, trees, and leaves,1930-1935

František Drtikol- Cut-out nudes with grass, flowers, trees, and leaves,1930-1935

František Drtikol -Untitled (Kneeling Nude) , nd

František Drtikol -Untitled (Kneeling Nude) , nd

František Drtikol -(Nude with Arms Raised) ,Nd

František Drtikol -(Nude with Arms Raised) ,Nd

František Drtikol -Untitled (Dancing Nude) , nd

František Drtikol -Untitled (Dancing Nude) , nd

František Drtikol – Composition , 1930

František Drtikol – Composition , 1930

František Drtikol - Composition avec figurine ( paper cut out) 1931.

František Drtikol – Composition avec figurine ( paper cut out) 1931.

František Drtikol - compostion (Paper cut-out). 1932

František Drtikol – compostion (Paper cut-out). 1932

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-uut, 1932

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) cut-uut, 1932

František Drtikol- Bez názvu, 1930-35

František Drtikol- Bez názvu, 1930-35

František Drtikol - compostion (Paper cut-out). 1932

František Drtikol – compostion (Paper cut-out). 1932

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) , 1930

František Drtikol- Bez názvu, ( untitled) , 1930

open the pic in another page for the full size.

Sources Arnet, Rmn, Liveactionneers, christies, bohams, artefacts, Musée Cz, Journaux Cz,

Studio Manassé

 

Studio Manassé - Nude with spider’s web , 1930

Studio Manassé – Nude with spider’s web , 1930

 

Studio Manassé -Fräulein Reporterin, 1930’s

Studio Manassé -Fräulein Reporterin, 1930’s

 

Atelier Manassé, The dancer Bea Egervári, Vienna c. 1928

Atelier Manassé, The dancer Bea Egervári, Vienna c. 1928

Studio Manassé -« Dans le Bain », 1933

Studio Manassé -« Dans le Bain », 1933

Atelier Manassé, Les Belles Filles, Vienna c. 1928

Atelier Manassé, Les Belles Filles, Vienna c. 1928

Atelier Manassé-portrait-Tala Birell , 1927

Atelier Manassé- Femme fumant, 1928

Atelier Manassé- Femme fumant, 1928

Atelier Manassé- Porte bonheur 1932

Atelier Manassé- Porte bonheur 1932

Studio Manassé- Untitled ,c.1932

Studio Manasse La Jana . 1930

Studio Manasse La Jana . 1930

Studio Manassé – Dagmar Helsing, Tanzerin, 1930

Studio Manassé – Dagmar Helsing, Tanzerin, 1930

Studio Manassé –Femme à la grappe c. 1928

Studio Manassé –Femme à la grappe c. 1928

Atelier Manassé- Rêve Doré,1926

Atelier Manassé- Rêve Doré,1926

Atelier Manassé- Studie / Study, Vienna c. 1935

 

Atelier Manassé- Darmora , 1927

Atelier Manassé- Darmora , 1927

Studio Manassé – Dagmar Helsing, Tanzerin, 1930

Studio Manassé – Dagmar Helsing, Tanzerin, 1930

Atelier Manassé– Masked naked, 1931

Atelier Manassé– Masked naked, 1931

Studio Manassé –la valise, c.1930s

Studio Manassé –la valise, c.1930s

Atelier Manassé-Portrait de Grelt Berndt, 1930s

Atelier Manassé-Portrait de Grelt Berndt, 1930s

 

 

Studio Manassé- Ellentétes érzelmek, 1950

Studio Manassé- Ellentétes érzelmek, 1950

Atelier Manassé- Studie / Study, Vienna c. 1935

Atelier Manassé- Studie / Study, Vienna c. 1935

 

Studio Manassé -Portrait de femme, 1930. [Tirage argentique d’époque.]source verdeau

Studio Manassé -Portrait de femme, 1930. [Tirage argentique d’époque.]source verdeau

Atelier Manassé-Gry Doresku, 1928

Atelier Manassé-Griserie 1926.

Atelier Manassé-portrait-Femme aux chandeliers, 1930

Studio Manassé- Photomontage with nude and flowers. Circa 1935

Studio Manassé- Photomontage with nude and flowers. Circa 1935

Atelier Manassé- Collectionneur de papillons, 1950

Atelier Manassé-l’ homme à la loupe, 1927

Manassé la cruauté (nosferatu)gelatin silver print, circa 1930

Manassé la cruauté (nosferatu)gelatin silver print, circa 1930

 

Studio Georges Louis Arlaud ( 1869 – 1944)

Portfolio Vingt Études de Nu en Plein Air, Editions Horos, Paris,1920

Toutes les planches de ce portfolio datent des années 1900, “Vingt études de Nu en Plein Air” (Twenty Outdoor Nude Studies), et ont été prises en Provence ( les lieux de prise de vue sont notifiés à la fin du portfolio, )

Le studio Arlaud était située à Lyon, et Dirigé par L. Arlaud lui même. Pour la série présentée aujourd’hui, ainsi que pour la série des cartes postales, Il s’est rendu dans les Alpes, dans des grottes de l’arrière pays, , au bord de la Méditerranée, et même sur un glacier, et a réalisé un série très connue de vingt études de nus en plein air. Ce travail évoquant les dryades et les naïades, mais les nus de Arlaud ne sont pas sans rappeler aussi les peintures de Maxfield Parrish par exemple.( cf google image ici).

Il a par ailleurs illustré plusieurs livres sur le sud de la France, et quelques autres régions, ( “Les Baux de Provence”, “La corse”,”Nîmes, Uzès, Aigues-Mortes”, “Vals-les-Bains et le bassin de l’Ardèche”, “Arles et la Camargue”,”La Côte des Maures et les Iles d’or de Toulon à Fréjus” et bien d’autres encore ) entre 1927 et 1937.

G. L Arlaud - La liseuse Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

G. L Arlaud – La liseuse Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Cariatide, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Cariatide, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Surprise, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Surprise, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sommet, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sommet, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Mirage, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Mirage, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

 

Etude G. L Arlaud -Le Sapin, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sapin, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Pax, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Pax, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Vent, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Vent, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Plongeuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Plongeuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Lumiere, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Lumiere, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'ondine, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’ondine, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Roc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Roc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Baigneuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Baigneuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Puits, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Puits, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Lac Blanc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Lac Blanc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'Appel de la Montagne, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’Appel de la Montagne, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'alpe, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’alpe, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Gardienne du Chateau, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Gardienne du Chateau, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Joueuse de Flute, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Joueuse de Flute, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Grotte, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Grotte, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

 

G.L. Arlaud  Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio  G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio  G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

Vous pouvez retrouvez ces planches sur Luminous

Autres Etudes de Nus qui restent dans le même esprit et qui ont aussi étés réalisées dans le sud de la France, mais éditées en format carte postales et réalisées entre les années 1920 et 1930

Etude G. L Arlaud - La Barque, 1930

Etude G. L Arlaud – La Barque, 1930

 

Etude G. L Arlaud - l'Epine, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud – l’Epine, nu érotique 1930

 

Etude G. L Arlaud -l'Agave, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud -l’Agave, nu érotique 1930

 

Etude G. L Arlaud  -Reverie, 1930

Etude G. L Arlaud -Reverie, 1930

 

Etude G. L Arlaud -  Voute Ruines, 1930

Etude G. L Arlaud – Voute  1930

Etude G. L Arlaud  -Andromède, 1930

Etude G. L Arlaud -Andromède, 1930

Etude G. L Arlaud - l'Océan, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud – l’Océan, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud - La Cueillette, 1930

Etude G. L Arlaud – La Cueillette, 1930

Etude G. L Arlaud  -La Lande, 1930

Etude G. L Arlaud -La Lande, 1930

Série en Studio

Etude G. L Arlaud - Etude, ,1930

Etude G. L Arlaud – Etude, ,1930

Etude G. L Arlaud - Potiche , nu érotique 1920-30

Etude G. L Arlaud – Potiche , nu érotique 1920-30

Etude G. L Arlaud - L'éveil ,1930

Etude G. L Arlaud – L’éveil ,1930

Etude G. L Arlaud - Bouddha, 1930

Etude G. L Arlaud – Bouddha, 1930

Etude G. L Arlaud -Madeleine, 1930

Etude G. L Arlaud -Madeleine, 1930

Etude G. L Arlaud - Femme couchée, 1930

Etude G. L Arlaud – Femme couchée, 1930

je vous ajoute celle ci car je l’aime beaucoup

Dr Ch. Fouqué & G.L. Arlaud L'album de la femme. La morphologie esthétique d'après l'étude du nu. Considérations physiologiques et philosophiques. Editions G. L. Arlaud, Lyon, 1936

Dr Ch. Fouqué & G.L. Arlaud L’album de la femme. La morphologie esthétique d’après l’étude du nu. Considérations physiologiques et philosophiques. Editions G. L. Arlaud, Lyon, 1936

Germaine Krull the book « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.1930

 

Germaine Krull – study of nude, before 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull est né le 29 Novembre 1897 à Wilda, Poznań, près de la frontière entre l’Allemagne et la Pologne en Prusse orientale, d’une famille allemande aisée. Dans ses premières années, sa famille déménage fréquemment dans toute l’Europe. Elle n’a pas reçu une éducation dite « formelle », mais a reçu des cours à la maison  de son père  Johann Friedrich Krull, un ingénieur accompli et un libre penseur. Ce dernier l’a très certainement influencé , en laissant ses robes au placard et la laissant s’habiller  comme un garçon quand elle était jeune. Cette liberté d’esprit ne peut qu’avoir contribué à forger ses idées sur le rôle des femmes et leurs places au sein de la société ,  et son education la probablement aussi prédisposée à la prise de position politique radicale.

Entre 1915 et 1918, elle a pris des cours à  « Lehr- und Versuchsanstalt für Photographie », une école de photographie de Munich, en Allemagne, periode durant  laquelle  elle suit l’enseignement de Frank Eugene (voir article à son sujet ici) , l’un des maîtres du Pictorialisme .

Elle a ouvert un studio à Munich en 1918.Elle se lie d’amitié avec despersonnalités tels que Rainer Maria Rilke, Friedrich Pollock, et Max Horkheimer. A cette periode ( 1918-1921) Germaine Krull était très active politiquement . En 1919, elle est passée du Parti socialiste indépendant de Bavière au Parti communiste de l’Allemagne, et a été arrêtée et emprisonnée pour aider la tentative de fuite d’un émissaire bolchevik à l’Autriche. Elle fût expulsée de  Bavière en 1920 pour ses activités communistes, et s’ est rendu en Russie avec son amant Samuel Levit. Après que Levit ne l’ait quittée en 1921, Krull a été emprisonné comme un « anti-bolchevique» et expulsé de Russie.

Entre 1922 et 1925, elle vivra à Berlin où elle a reprendra sa carrière de photographe. Elle et Kurt Hübschmann (plus tard connu sous le nom de Kurt Hutton) ont travaillé ensemble dans un studio de Berlin entre 1922 et 1924. Parmi les autres photos de Krull produites à Berlin à cette période, il y a notament la serie de  nus  » les amies de chambre » qui furent comparées à « des satires de la pornographie lesbienne. » VOIR CETTE SERIE LES AMIES ICI

Après avoir rencontré le cinéaste communiste néerlandais Joris Ivens  en 1923, elle s’ installe à Amsterdam en 1925.  Krull revient à Paris en 1926, Ivens et Krull conclu un mariage de convenance entre 1927 et 1943, afin que Krull puisse optenir un passeport néerlandais.

Entre 1922 et 1925, elle vivra à Berlin où elle reprend sa carrière de photographe. Elle et Kurt Hübschmann (plus tard connu sous le nom Kurt Hutton) ont travaillé ensemble dans un studio de Berlin entre 1922 et 1924. Parmi les autres photos Krull produite à Berlin étaient nus qui ont été comparés à ‘des satires de la pornographie lesbienne.’Elle a commencé à photographier des nus, essentiellement féminin,  nombre de ces images illustre des publications scientifiques et naturistes et de nombreux magazines. ( par exemple ici un exemple de couverture pour naturiste)

Krull a vécu à Paris entre 1926 et 1928, où elle a ouvert son atelier en 1926 . Elle se lie d’amitié avec l’élite intellectuelle française (Valéry, Gide, Malraux, Morand, Frank Eugene Cocteau, Colette, etc), ainsi que de nombreux artistes et créateurs (l’acteur Louis Jouvet, le réalisateur Jean Renoir, le photographe Eli Lotar  , qui realisera une superbe photo d’elle nue, vêtue de gants, voir plus bas, les peintres Robert et Sonia Delaunay, etc) mais sera surtout amie avec Sonia et Robert Delaunay, Eli Lotar, André Malraux, Colette, Jean Cocteau, André Gide  Son travail consistait essentiellement à faire de la photographie de mode, et portraits et travailler pour des magazines . Néanmoins, le nu a continuera d’être un thème de prédilection dans la photographie de Krull , ( elle est d’ailleurs publiée à cette époque dans la célèbre « Revue des Monats », par exemple) très fréquemment.

Pendant cette période, elle a publié le portfolio Métal ,1928. ayant épousé le réalisateur Joris Ivens,  elle travaillera avec lui  pour le documentaire ‘El Puente’ (Le pont) en 1928 qui réveillera en elle une fascination pour un sujet inhabituel: le paysage industriel. Krull présente dans ce livre 64 photographies en noir et blanc paysage de Paris, Marseille, et de Hollande . Les sujetsphotographiés sont  des ponts, des  bâtiments (par exemple, la Tour Eiffel), et les navires à roues de bicyclette, il peut être lu comme étant une célébration de la machine ou une critique à leur égard. Beaucoup de photographies ont été prises sous des angles dramatiques, et dans l’ensemble du travail a été comparé à celui de László Moholy-Nagy ( Voir tous les articles qui lui sont consacrés ICI)  et Alexander Rodchenko. ( Voir  tous les articles qui lui sont consacrés ICI). En 1999-2004 le portefeuille a été choisi comme l’un des albums photos les plus importants de l’histoire.

En 1928, Krull a été considéré comme l’une des meilleurs photographes de Paris, avec André Kertész ( Voir les articles qui lui consacrés) et Man Ray( Voir les articles qui lui consacrés) . Entre 1928 et 1933, son travail photographique est composée principalement de photojournalisme, comme ses photographies pour le magazine Vu.  En 1930, elle  édite le portfolio « Étude de nu  » avec 24 photos , préfacé par son ami Jean Cocteau aux Librairie des Arts décoratifs. ces clichés expliquera t- elle auront pour vocation de témoigner de la transformation dans laquelle la nudité, est à la fois reliée à l’esthétique et séparée de l’éthique (ses travaux dans ce domaine sont réputés pour sa série les amies).

Quand la seconde guerre mondiale éclate, krull quittera la France et voyagera dès lors à travers le monde entier (Afrique (1941-1942)  Brésil, où elle a photographié la ville d’Ouro Preto. Entre 1942 et 1944, elle était à Brazzaville en République du Congo, après quoi elle a passé plusieurs mois à Alger ) Après la Seconde Guerre mondiale, elle a voyagé en Asie du Sud-Est en tant que correspondant de guerre, et en 1946 elle  devient un des co-propriétaires de l’Hôtel Oriental à Bangkok, en Thaïlande, un rôle qu’elle a entrepris jusqu’en 1966. Ensuite elle déménagera dans le Nord de l’Inde et convertira à l’école Sakya du bouddhisme tibétain. Son grand projet photographique finale a été la publication d’un livre de 1968 « Tibétains en Inde » qui comprenait un portrait du dalaï-lama. Après un AVC, elle a déménagé dans une maison de soins infirmiers à Wetzlar, en Allemagne, où elle est morte le 31 Juillet, 1985.

Cette femme a eu un esprit libertaire toute sa vie, combattant pour la liberté sociale, la condition de la femme des peuples, sa liberté intellectuelle fait d’elle une artiste majeure du 20 siècle.

bien sûr je ne vous présente qu’une partie de son travail, et comme toujours celui autour du nu, mais cela reste une partie de son immense travail.bJe vous présente les planches du porfolio de 1930 qui sont des héliogravures, ainsi que d’autres nus et ses portraits. Vous pouvez retrouverez la séries Les amies, rencontres de lesbiennes ( postés il y a longtemps ici), et le reste de sont travil sur le net.

« L’objectif est un œil mieux fait que l’œil.  Il mérite de voir le monde mieux fait que le monde, ou autrement fait, ce qui est déjà très bien.  Chaque angle nouveau  multiplie le monde par lui même » G.Krull 1931

 

 

Germaine Krull Book cover for Germaine Krull, Études de nu, (Paris, Librairie des Arts Décoratifs – A. Calavas Éditeur, (1930)) 1930

Germaine Krull - Etude de nu, 1930 from "Études de nu". Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

ÉTUDES DE NU is the second publication to feature Germaine Krull’s nude studies. It was published twelve years after her nude work first appeared in Der Akt – Zwanzig photographische Aufnahmen weiblicher Körper nach der Natur (The nude – twenty photographs of the female body taken from life) together with work by Prof. Jozsef Pésci and Wanda von Debschitz-Kunowski. ÉTUDES DE NU is Krull’s solo celebration of the female form.

The small portfolio is rather simple in design and construction. A small white paper label with the title and author’s name is mounted on the orange paper covered card of the front cover. The portfolio contains 24 photographic plates and two folded leaves with title and introduction by Jean Cocteau. Twenty-two of the plates contain one photograph of one model. Two of the plates show montages or multiple exposures. Twenty photographs show the figures cropped, at least on one side of the image. The photographs come across as a playful mix of styles and techniques just as one finds with Krull’s work in general.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull- Étude de nu, 1930

Germaine Krull- Étude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull- EROTIC NUDE , circa 1930 Vintage silver printfrom "Études de nu". Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull- EROTIC NUDE , circa 1930 Vintage silver printfrom « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

« Photographing is a profession. Craftsmanship. A job that one learns, that one makes more or less well, like all trades. The photographer is a witness. The witness of his time. The true photographer is the witness of every day, they are the reporter. » Germaine Krull
Sur ce lien, en podcast, une autre chronique à propos de Germaine Krull, Les vivants et les morts, Radio Zibeline.

Roger Parry (1905-1977) part I

Né en 1905, Roger Parry se forme à l’Ecole nationale des Arts décoratifs avant de découvrir la photographie. Il devient l’assistant de Maurice Tabard en 1928, au studio de photographie publicitaire Deberny-Peignot. A l’aide d’images aussi dépouillées qu’efficaces, il introduit dans cet art appliqué qu’est la photographie publicitaire les audaces formelles des avant-gardes (photogrammes, photomontages, solarisations…).

Très vite, il prépare avec Fabien Loris l’illustration photographique d’un recueil de poèmes de Léon-Paul Fargue, Banalité. Sa publication en 1931 va le faire apprécier des milieux intellectuels ; il participe alors aux expositions collectives qui réunissent de nombreux talents de l’époque comme Kertész ou Man Ray.

A partir de 1931, Parry est chargé de la promotion de romans publiés à la NRF (Nouvelle Revue Française) qui lui commande plus de 200 couvertures pour des collections populaires.

Il est aussi photographe de plateau sur L’Atalante de Jean Vigo, illustrateur et portraitiste pour Gallimard ou collaborateur de Voilà et Détective.

En 1932, il s’embarque pour un long voyage vers les îles de la Polynésie française, où il réalise un reportage « tendant simplement à présenter un tableau aussi fidèle que possible de la vie actuelle à Tahiti et aux Iles sous le Vent» (Préface de « Tahiti »).
Ces photographies sont publiées dans Tahiti en 1934, ouvrage élaboré avec la complicité de Malraux.

En 1938, utilisant le prétexte de la publication de Zuyderzee (roman de Jeff Last aux éditions Gallimard), il effectue un reportage dans les polders hollandais. Dans une recherche constante de l’envers du décor, il y affine l’orientation documentaire de sa pratique personnelle.

Réformé en 1939, il intègre pendant la guerre la rédaction de Match et de Marie-Claire, avant de publier régulièrement dans La Semaine, principal hebdomadaire de divertissement sous l’Occupation. Il photographie alors les galas, les expositions ou les pièces de théâtre d’un Paris occupé dont la vie culturelle continue malgré tout.

En août 1944, il rejoint le Comité de Libération des reporters photographes de presse après avoir photographié le soulèvement populaire de Paris.

En tant que correspondant de guerre, il suit ensuite les Alliés jusqu’au printemps 1945, de l’Alsace à la poche de Royan.

Après la guerre, il couvre pour l’AFP la visite officielle du Général de Gaulle à New York en 1945 et la Conférence de Moscou en 1947. A la fin des années 1940 il délaisse progressivement le reportage de presse.

A partir de 1948, aux côtés d’André Malraux, il collabore aux collections de la « Galerie de La Pléiade » et surtout de « l’Univers des formes » dont il est le directeur technique pour les premiers volumes, révélant ainsi la vaste palette de ses talents d’illustrateur, de graphiste, de maquettiste et de photographe.

Il décède en 1977, quelques mois après André Malraux.

 Voir tous les articles sur Roger Parry

Roger Parry -Etude pour la couverture de Les Trois jeunes filles de Vienne (fumeuse d'opium), 1934

Roger Parry -Etude pour la couverture de Les Trois jeunes filles de Vienne (fumeuse d’opium), 1934

Roger Parry - Sans Titre, 1933-1934

Roger Parry – Sans Titre, 1933-1934

Roger Parry-Nu couché , 1933-34

Roger Parry -Nu (bras allongés°, 1930

Roger Parry -Nu (bras allongés°, 1930

Roger Parry-Nu, années 1930

Roger Parry-Nu, années 1930

Roger Parry- Une femme aux seins nus brandit un sabre à cheval sur une peau de bête, 1933-34( Etudes ; Illustrations de romans populaires, Collection Détective de Gallimard

Roger Parry- Une femme aux seins nus brandit un sabre à cheval sur une peau de bête, 1933-34( Etudes ; Illustrations de romans populaires, Collection Détective de Gallimard

Roger Parry-Bas et porte-jarretelles, 1935

Roger Parry-Bas et porte-jarretelles, 1935

Roger Parry-Femme les jambes croisées portant des bas, 1935

Roger Parry-Femme les jambes croisées portant des bas, 1935

Roger Parry Femme s'habillant devant un miroir, Reportage. Publicité pour grande maison de blanc - Mode vers 1930

Roger Parry Femme s’habillant devant un miroir, Reportage. Publicité pour grande maison de blanc – Mode vers 1930

Roger Parry- Ludmilla Tcherina pour un spectacle de danse à Nice-Monte-Carlo , novembre 1943

Roger Parry- Ludmilla Tcherina pour un spectacle de danse à Nice-Monte-Carlo , novembre 1943

Roger Parry -Portrait de Femme Double Image, 1928

Roger Parry -Portrait de Femme Double Image, 1928

Roger Parry -Nu, 1928

Roger Parry -Nu, 1928