Jaroslav Vávra

Jaroslav Vávra- untitled, 1964

Jaroslav Vávra- Untitled, 1964 1

Jaroslav Vávra- Untitled, 1964

Jaroslav Vávra- Studie IV (Šrafůra) or Šachové, 1969

Jaroslav Vávra- Studie IV (Šrafůra) or Šachové, 1969

Jaroslav Vávra- Striped Nude , 1966

Jaroslav Vávra- Striped Nude , 1966

Jaroslav Vávra- Arkady, 1964

Jaroslav Vávra- Arkady, 1964

Jaroslav Vávra- Srovnání, 1969

Jaroslav Vávra- Srovnání, 1969

Jaroslav Vávra - Spona, 1960Ss

Jaroslav Vávra – Spona, 1960Ss

Jaroslav Vávra- Checkered Nude ,  1966

Jaroslav Vávra- Checkered Nude , 1966

Jaroslav Vávra -Akt, 1969

Jaroslav Vávra -Akt, 1969

Jaroslav Vávra – Untitled,1969

Jaroslav Vávra – Untitled,1969

Jaroslav Vávra – Untitled,1969

Jaroslav Vávra – Untitled,1969

Jaroslav Vavra - Akt, , 1965

Jaroslav Vavra – Akt, , 1965

Jaroslav Vávra, Toaleta, 1969

Jaroslav Vávra, Toaleta, 1969

Jaroslav Vávra,  Lovec obrazů, 1969

Jaroslav Vávra, Lovec obrazů, 1969

Jaroslav Vávra -Op Art Nude, 1969

Jaroslav Vávra -Op Art Nude, 1969

Jaroslav Vávra- untitled, 1964

Jaroslav Vávra- untitled, 1964

 Jaroslav Vávra- Studie IV (Šrafůra), 1964

Jaroslav Vávra- Studie IV (Šrafůra), 1964

Jaroslav Vávra  1969

Jaroslav Vávra – Cover Akt 1969

Jaroslav Vávra - Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra – Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969 1

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969

 Jaroslav Vávra -Akt, 1969

Jaroslav Vávra -Akt, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969 Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra -untitled nude, 1969 Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra - Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra – Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra - Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra – Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra - Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra – Plates from Fom Akty, 1969

Jaroslav Vávra - Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Jaroslav Vávra – Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Jaroslav Vávra - Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Jaroslav Vávra – Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Jaroslav Vávra - Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Jaroslav Vávra – Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

&

Jaroslav Vávra – Plates ,1969, from Fom Akty, 1971

Zoltán Glass

Zoltán Glass est né à Budapest en 1903, issu de l’union un couple juif. Sa situation familiale n’est pas très claire, mais Zoltán avait au moins un frère aîné, Stefan, qui est également devenu un photographe, basé à London. Zoltán a commencé sa carrière en tant que dessinateur et retoucheur pour un journal local, mais en 1925, il s’installe à Berlin. Au début, il gagnait sa vie en tant que freelance, et  » touche-à-tout » . Il finit par trouver un emploi régulier comme éditeur d’image d’un journal du soir de Berlin, le « 5-8 Uhr Abendblatt », puis, à partir de 1931, en tant que photojournaliste du quotidien le plus important, le « Berliner Tagblatt ». (Fait intéressant, deux autres journalistes hongrois-juif de Budapest qui ont appris leur métier sur Berlin journaux à l’époque étaient l’écrivain Arthur Koestler et le dessinateur Victor Weisz, mieux connu plus tard comme Vicky du Daily Mirror et l’Evening Standard de Londres.) En tant que membre du réseau des émigrés hongrois talentueux actifs dans la vie créative de la capitale allemande, Glass prospéra et fut bientôt capable de développer une entreprise prospère en tant que photographe free-lance et journaliste. En temps voulu, il a établi « Reclaphot », une agence photographique spécialisée dans les travaux de la publicité, et Autophot, une société dédiée exclusivement à la photographie automobile.

Dejà un passionné de sport automobile et coureur amateur lui même , Glass couvre la plupart des grandes courses disputées en Allemagne entre 1931 et 1936 , au Nürburgring et sur le circuit Avus, près de Berlin. Ses photos enregistrant le succès de l’équipe Mercedes-Benz a reçu les éloges du public immédiat et généralisé et a aidé à établir l’iconographie du travail de l’automobile de l ‘achievement.Glass technologique allemand a également inclus documentaire et des photographies de reportage prises aux salons automobiles et des usines, ainsi que des coups de publicité commandées par des clients tels comme Daimler-Benz, Auto Union et Shell.

Zoltán Glass-Deux femmes, considérée side-on, dans une voiture la nuit, 1932.

Zoltán Glass-Deux femmes, considérée side-on, dans une voiture la nuit, 1932.

Zoltán verre Femme avec un pied sur le marchepied d'une voiture Buick, pour une série de publicité 1932.

Zoltán verre Femme avec un pied sur le marchepied d’une voiture Buick, pour une série de publicité 1932.

Zoltán Glass-Deux femmes et leurs chiens dans une voiture 1933.

Zoltán Glass-Deux femmes et leurs chiens dans une voiture 1933.

Zoltan verre, Voiture, Berlin 1931

Zoltan verre, Voiture, Berlin 1931

Zoltán Verre Femme avec un tuyau met liquide dans la voiture, c.1930

Zoltán Verre Femme avec un tuyau met liquide dans la voiture, c.1930

Zoltán Glass-femme dans le siège du conducteur d'une voiture, se retournant pour regarder le photographe 1923.

Zoltán Glass-femme dans le siège du conducteur d’une voiture, se retournant pour regarder le photographe 1923.

En conséquence, il a développé de solides amitiés personnelles avec un certain nombre de personnalités de premier plan dans le monde de la publicité Berlin, y compris Peter de Peterson de la J Walter Thompson agence, ce qui lui premis de s’échapper de l’ Allemagne lorsque la persécution nazie des juifs est devenue intolérable. Depuis le début de 1936, Glass était en effet exclu par les médias et a été démis de ses missions régulières pour le « Berliner Tagblatt ». Il a décidé avec l’aide de de Peterson, de se baser à Londres tout en continuant à exécuter ses photo-agences à Berlin du mieux qu’il pouvait, car en Novembre 1938 les nazis ont introduit des lois empêchant les Juifs de posséder ou d’exécuter tout forme d’entreprise, ainsi ses collaborations avec Mercedes, Auto Union et d’autres clients ont été résiliés. Il a été forcé de fuir Berlin pour de bon, emportant avec lui toute sa collection de negatifs.

Arthur Sringarn, propriétaire de Publicité Sackville à Sackville Street, lui a alors donné du travail et lui a permis de travailler pour des journaux comme le Daily Mirror, il a également reçu des commandes de magazines populaires tels que « Life » et « Picture Post »,
Après la guerre il a pris la nationalité britannique, mais les années d’après-guerre ont été une période difficile pour tous les photographes commerciaux et il a été forcé prendre des photos publicitaire pour le cinéma et le monde du théâtre. Il a fallu attendre le début des années cinquante afin qu’il se remette ses pieds professionnellement, après avoir fait équipe avec Arpad Elfer, un autre hongrois qui a travaillé dans la publicité à Berlin .

Il prend un nouveau tournant commence à photographier des modèles légèrement vêtues toujours avec la même technique, d’angle particulier, de cadrages spécifiques et de jeux de lumière. Dans le milieu des années cinquante, après avoir établi Zoltan Glass Studios à Chelsea, et plus tard à Paradise Walk, il consolide sa réputation à Londres. Par ailleurs il permet aux jeunes aspirants photographes d’utiliser les installations de ses studios, gratuitement, de lui verser un pourcentage de leurs revenus ( bonne idée commerciale !!) .De nombreux photographes célèbres ont commencé leur carrière de cette façon .

A partir de 1953, parallèlement, à son travail qui a pignon sur rue, il produits des études de nus érotiques. C’est au cours de cette période, il a photographié le modèle Pamela Green par exemple.

Après avoir assez gagné d’argent ( selon lui) , il vend son studio de Chelsea et s’installe à Roquebrune, dans le Var sur la Côte d’Azur en France, avec sa conjointe ‘une ancienne danseuse de cabaret) . Il y est décédé à l’âge de 78 ans.
Bien sur aujourd’hui ce n’est pas la première partie de sa vie de photographe ( l’automobile voir ici si vous aimez Collection Getty etPhoto sur le sport automobile) mais bien celle qui débute dans les années 50 que je vous présente . Ses études de nus et ses Pin-up, qui sont un régal pour les yeux…. Superbe cadrage, dramaturgie, éclairage somptueux, un travail sublime en un mot. Mon choix est celui du noir et blanc , mais il a produit enormément de  photographies couleurs

*********************

« Zoltan verre est né à Budapest le 26 Avril 1903, à Reszon et Olga verre, un couple juif dont les circonstances de la famille ne sont pas claires. Zoltan eu au moins un frère aîné, Stefan, qui est également devenu un photographe, basé à Londres.
Zoltan a commencé sa carrière en tant que dessinateur et retoucheur pour un journal local, mais en 1925, il a déménagé à Berlin. Au début, il a gagné sa vie en tant que freelance touche-à-tout. Finalement, il a trouvé un emploi régulier que l’éditeur d’image d’un journal du soir de Berlin , le 5-8 Uhr Abendblatt, puis, à partir de 1931, en ​​tant que photojournaliste du quotidien le plus important, le Berliner Tagblatt. (Fait intéressant, deux autres journalistes hongrois-juif de Budapest qui ont appris leur métier sur les revues Berlin à cette époque était le écrivain Arthur Koestler et le caricaturiste Victor Weisz, mieux connu plus tard comme Vicky du Daily Mirror et l’Evening Standard de Londres.)

En tant que membre du réseau d’émigrés hongrois talentueux actifs dans la vie créative de la capitale allemande, verre prospéra et fut bientôt en mesure de développer une entreprise prospère comme un photographe professionnel et journaliste indépendant. En temps voulu, il a établi Reclaphot, une agence photographique spécialisée dans les travaux de la publicité, et Autophot, une entreprise dédiée à l’automobile la photographie.

Déjà un passionné de sport automobile vif et coureur amateur, verre recouvert la plupart des grandes courses organisées en Allemagne entre 1931 et 1936, au Nürburgring et le circuit Avus, près de Berlin. Ses photos d’enregistrement le succès de l’équipe Mercedes-Benz ont reçu les éloges du public immédiat et généralisé et a aidé à établir l’iconographie de la réussite technologique allemand.

Automobile le travail de verre comprenait également documentaires et reportage photos prises lors des spectacles et des usines automobiles, ainsi que des coups de publicité commandées par des clients tels que Daimler-Benz, Auto Union et Shell. En conséquence, il a développé de solides amitiés personnelles avec un certain nombre de figures de proue dans le monde de la publicité Berlin, y compris Peter de Peterson de l’agence J Walter Thompson.

Travailler au centre d’un réseau d’agences américaines appartenant thatlinked les grandes villes d’Europe et d’Amérique du Nord et les frontières politiques normales transcendé, de Peterson était en mesure d’aider son ami échapper Allemagne, quand la persécution nazie des Juifs est devenue intolérable. Depuis le début de 1936, le verre se retrouva exclus de l’emploi par les médias et a été démis de ses missions régulières pour le Berliner Tagblatt. Il a décidé que, avec l’aide de de Peterson, il se baser à Londres tout en continuant à exécuter ses photo-agences à Berlin du mieux qu’il le pouvait.

Après la Nuit de Cristal en Novembre 1938, cependant, les nazis introduit des lois empêchant les Juifs de posséder ou de courir toute forme d’entreprise, et les relations de verre avec Mercedes, Auto Union et d’autres clients ont résilié. Il a été forcé de fuir Berlin tout à fait, emportant avec lui toute sa collection de négatifs.

Heureusement, de Peterson était en mesure d’organiser un permis d’immigration qui lui permet de régler à Londres, où il a été donné le travail par un autre réfugié juif, Arthur Sringarn, propriétaire de Sackville de la publicité dans la rue Sackville, W1.

En plus de son travail pour des journaux tels que le Daily Mirror, il a également reçu des commandes de magazines populaires tels que la vie et Picture Post, qui a publié 39 de ses histoires entre 1940 and1941 seuls; son rédacteur en chef était Stefan Lorant, un autre émigré hongrois, qui a fait une énorme contribution au développement de l’édition de magazines.

Après la guerre de verre a pris la nationalité britannique, mais les années d’après-guerre ont été une période difficile pour tous les photographes commerciaux et il a été forcé de gagner leur vie en prenant des alambics de publicité pour des clients dans le film et univers théâtraux. Il a fallu attendre le début des années cinquante qu’il est revenu sur ses pieds professionnellement, après avoir fait équipe avec Arpad Elfer, un autre hongrois, qui a travaillé dans la publicité à Berlin avant la guerre.

En tant que directeur créatif de Colman, Prentis & Varley, l’un des plus prestigieux et innovant des agences de publicité Londres, Elfer avait une chaîne de contrats blue-chip.

La plupart de ce matériel comptaient beaucoup pour son impact sur les idées photographiques originales et inventives de verre. Comme dans sa précédente automobile photographie, sa technique a impliqué l’utilisation d’angles de caméra obliques, éclairage dramatique et plus rodage multi-expositions. L’emploi discret et de bon goût de modèles légèrement vêtues ajouté une nouvelle dimension.

Vers le milieu des années cinquante, après avoir établi Zoltan Glass Studios à 183, Kings Road, Chelsea, et plus tard à Paradise Walk, SW3, « Zolly » (comme il a été généralement connu) avait consolidé sa réputation comme l’un des plus grand succès de la mode et de la publicité photographes à Londres. Très bien un entrepreneur, il avait également développé un nouvel arrangement par lequel les jeunes aspirants photographes, pourraient utiliser les installations de ses studios, gratuitement, de lui verser un pourcentage de leurs revenus sous forme de loyer: de nombreux photographes célèbres ont commencé leur carrière de cette manière .

Odhams Press était un autre client CPV. Il a publié Lilliput, le magazine d’un gentilhomme de poche qui a comporté un assortiment de titillant articles et humour risqué, avec des essais photographiques aventureux de ces talents respectés comme Bill Brandt et Brassaï.

En collaboration avec Elfer, verre produit de nombreux reportages photographiques pour Lilliput entre 1948 et 1956, présentant tous la lumière et le style de reportage humoristique qu’il avait fait sienne.

En vue de l’intérêt plus tôt de verre dans la voiture la photographie, il semble étrange qu’il n’a jamais été impliqué dans le sport automobile britannique. La seule photo d’après-guerre dans l’exposition qui dépeint une voiture montre un modèle féminin nu posant avec un 1961 Mercedes 300 SL Gullwing Coupé, une étude du type habituellement publié dans les calendriers moteur de l’industrie.

En raison de ses activités pour Lilliput, il a commencé à se concentrer sur ce qui était alors connu par euphémisme que la photographie naturiste. De 1953, il construit un clandestin, parallèlement, les entreprises produisant arty, études de nus érotiques. Ce fut durant cette période, il a photographié le modèle Pamela vert.

En 1964, il avait fait assez pour vendre son studio Chelsea à un consortium de photographes britanniques et se déplacer à l’étranger pour une villa à Roquebrune sur la Côte d’Azur avec sa concubine Pat, une ancienne danseuse de cabaret. Il a offert sa collection de photographies de pin-up à Harrison Marks, qui étrangement refusé. Il est décédé en France le 24 Février 1981, à l’âge de 78 ans, laissant ni descendants, ni une volonté. « De l’article de Telegraph par John Reynolds © 2001

Zoltán Verre Modèle Pamela Vert 1950

Zoltán Verre Modèle Pamela Vert 1950

Zoltán Verre Femme étude de nu ,, 1953 (Pamela Vert)

Zoltán Verre Femme étude de nu ,, 1953 (Pamela Vert)

Zoltan Glass - Pamela Vert 1953

Zoltan Glass – Pamela Vert 1953

Zoltan Verre étude de nu avec égyptiennes Costumel, 1950

Zoltan Verre étude de nu avec égyptiennes Costumel, 1950

Zoltán Verre Pamela vert, (une collaboration entre le verre et l'artiste James Hull, qui a peint l'image de la toile directement sur et à travers le modèle elle-même.,

Zoltán Verre Pamela vert, (une collaboration entre le verre et l’artiste James Hull, qui a peint l’image de la toile directement sur et à travers le modèle elle-même.,

OLTAN Verre Pamela vert, (une collaboration entre le verre et l'artiste James Hull, qui a peint l'image de la toile directement sur et à travers le modèle elle-même

Zoltán Verre Pamela vert, (une collaboration entre le verre et l’artiste James Hull, qui a peint l’image de la toile directement sur et à travers le modèle elle-même

Zoltán Verre de Femme nue dans snown, 1950

Zoltán Verre de Femme nue dans snown, 1950

Zoltán Verre de Femme nue dans snown, 1950

Zoltán Verre de Femme nue dans snown, 1950

Zoltán Verre Nu couché, 1950

Zoltán Verre Nu couché, 1950

Zoltán Verre Nu dans l'herbe, 1950

Zoltán Verre Nu dans l’herbe, 1950

Zoltán Glass-Nu 1950

Zoltán Glass-Nu 1950

Zoltán verre - Reclining Nude 1950

Zoltán verre – Reclining Nude, 1950

Zoltán Verre femme nue dans les escaliers, 1950.

Zoltán Verre femme nue dans les escaliers, 1950.

Zoltán verre - Reclining Nude 1950

Zoltán verre – Reclining Nude, 1950

Zoltán Verre Femme étude de nu,, 1950.

Zoltán Verre Femme étude de nu,, 1950.

Zoltán Verre Femme nue étude ,, 1950.

Zoltán Verre Femme nue étude ,, 1950.

Zoltán-glaces danse Nu 1950

Zoltán-glaces danse Nu 1950

Zoltán Verre Femme nue étude, Bougies occulte, 1950.

Zoltán Verre Femme nue étude, Bougies occulte, 1950.

Zoltán Verre Femme nue étude, jeu de dés., 1950.

Zoltán Verre Femme nue étude, jeu de dés., 1950.

Zoltán Verre Femme étude nue, avec Conception abstraite, 1950

Zoltán Verre Femme étude nue, avec Conception abstraite, 1950

Zoltán Verre Femme étude nue, avec Conception abstraite, 1950

Zoltán Verre Femme étude nue, avec Conception abstraite, 1950

Zoltán Verre Femme nue étude, 1950

Zoltán Verre Femme nue étude, 1950

Zoltán Verre mannequin, 1950

Zoltán Verre mannequin, 1950

Zoltán Verre Mode Mannequin, 1950.

Zoltán Verre Mode Mannequin, 1950.

Zoltán Verre Nu cheveux longs, 1950

Zoltán Verre Nu cheveux longs, 1950

Zoltán Verre Femme étude nue., 1950.

Zoltán Verre Femme étude nue., 1950.

Zoltan Verre nue avec Bird, 1950

Zoltan Verre nue avec Bird, 1950

Zoltán Verre étude nue, 1950

Zoltán Verre étude nue, 1950

Zoltán Verre Nu et son sahdow, 1950.

Zoltán Verre Nu et son sahdow, 1950.

Zoltán-glaces rayures Nu, 1950

Zoltán-glaces rayures Nu, 1950

Zoltán Verre étude nue, 1950

Zoltán Verre étude nue, 1950

Zoltán Verre Femme étude nue., 1955-1960

Zoltán Verre Femme étude nue., 1955-1960

Zoltán Verre étude graphique nue, 1955-1960

Zoltán Verre étude graphique nue, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude graphique nue, 1955-1960

Zoltán Verre étude graphique nue, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre Femme étude nue., 1955-1960

Zoltán Verre Femme étude nue., 1955-1960

Zoltán Verre Femme étude de nu, 1955-60

Zoltán Verre Femme étude de nu, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltan Verre étude de nu, le modèle, 1950

Zoltan Verre étude de nu, le modèle, 1950

Zoltan Verre étude de nu avec la sculpture, 1950

Zoltan Verre étude de nu avec la sculpture, 1950

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán Verre étude Nu, la femme avec des formes géométriques, 1955-1960

Zoltán verre Femme étude nue avec Candel, 1955-1960

Zoltán verre Femme étude nue avec Candel, 1955-1960

Agenouillée Zoltán Glass-Nu, de sutdy Nu, à partir des études Modèle annuel, Issue # 15 1955

Agenouillée Zoltán Glass-Nu, de sutdy Nu, à partir des études Modèle annuel, Issue # 15 1955

Agenouillée Zoltán Glass-Nu 1955

Agenouillée Zoltán Glass-Nu 1955

Étude Zoltán Glass-nue avec la sculpture, 1955-1960

Étude Zoltán Glass-nue avec la sculpture, 1955-1960

Étude Zoltán Glass-nue avec la sculpture, 1955-1960

Étude Zoltán Glass-nue avec la sculpture, 1955-1960

Zoltán Verre Nude Study De nouvelles façons de photographie de nu en 1955

Zoltán Verre Nude Study De nouvelles façons de photographie de nu en 1955

Danseur 1958 de Zoltán Verre burlesque Untitled (from amateur d’art et Camera Volume 9 No 1)

Zoltán Verre portrait de ballerine Violetta Elvin, 1958, publié dans Zoltan verre, Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre portrait de ballerine Violetta Elvin, 1958, publié dans Zoltan verre, Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre de «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Mirror Ball Zoltán verre Afficher Reflection'1959

Mirror Ball Zoltán verre Afficher Reflection’1959

Mirror Ball Zoltán verre Afficher Reflection'1959

Mirror Ball Zoltán verre Afficher Reflection’1959

Zoltán Glass-botanique Flower Garden, 1960

Zoltán Glass-botanique Flower Garden, 1960

Étude Zoltán Glass-Dance, 1960

Étude Zoltán Glass-Dance, 1960

Zoltán Glass-Nu femme étude- et filet de pêche, 1960

Zoltán Glass-Nu femme étude- et filet de pêche, 1960

Zoltán Verre Femme nue de la douche de l'étude., 1960.

Zoltán Verre Femme nue de la douche de l’étude., 1960.

Zoltán Verre Femme nue de la douche de l'étude., 1960.

Zoltán Verre Femme nue de la douche de l’étude., 1960.

Zoltán Verre Femme nue, 1960.  1

Zoltán Verre Femme nue, 1960. 1

Zoltán Verre Femme nue, 1965

Zoltán Verre Femme nue, 1965

Zoltán Verre étude Nu, la femme coupée en deux, 1965.

Zoltán Verre étude Nu, la femme coupée en deux, 1965.

Zoltán Verre nue de Akt 65, 1965, ed ° Fravex

Zoltán Verre nue de Akt 65, 1965, ed ° Fravex

Zoltán Verre nue de Akt 65, 1965, ed ° Fravex

Zoltán Verre nue de Akt 65, 1965, ed ° Fravex

Zoltán Verre Femme au chapeau 1960

Zoltán Verre Femme au chapeau 1960

Zoltán Verre (1902-1981) de prendre une photo debout dans la mer (Autoportrait), c.  1964

Zoltán Verre (1902-1981) de prendre une photo debout dans la mer (Autoportrait), c. 1964

Zoltán Verre (1902-1981) de prendre une photo debout dans la mer (Autoportrait), c.  1964

Zoltán Verre (1902-1981) de prendre une photo debout dans la mer (Autoportrait), c. 1964

 Source de livres

La Photographie de Zoltan Glass par korero Livres, 2008

La Photographie de Zoltan Glass par korero Livres, 2008

Art et photographie décembre 1956

Art et photographie décembre 1956

Figure trimestriel Elvgren Zoltan verre Pinup Photographie Photo Magazine 1956

Figure trimestriel Elvgren Zoltan verre Pinup Photographie Photo Magazine 1956

Zoltan verre, «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltan verre, «Comment photographier Beauté, Whitestone 28, 1959

Zoltán Verre couvre Magazine Capriccio 1 1959

Zoltán Verre couvre Magazine Capriccio 1 1959

Carlo Mollino Polaroïds et posts travaux.

Ces Choix sont non exhaustifs, et ne représente qu’une partie de l’immense travail de Mollino. les sources sont le musé qui lui est dédié, ainsi que le livre Polaroïds de Fulvio Ferrari & Napoleone Ferrari aux Editons Arena.( photo à la fin)

 

Carlo Mollino- Photographs 1956  image courtesy museo casa mollino 9

Carlo Mollino- Photographs 1956 courtesy museo  mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962 image courtesy museo casa mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962  courtesy museo  mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962 image courtesy museo casa mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962  courtesy museo mollino

Carlo Mollino- Photographs 1950s image courtesy museo casa mollino

Carlo Mollino- Photographs 1950s courtesy museo  mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962  courtesy museo  mollino

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962 image courtesy museo casa mollino 9

Carlo Mollino- Photographs 1956-1962 courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino- Untitled,, 1956-1962, musea F. Alinari

Carlo Mollino- Untitled,, 1956-1962, musea F. Alinari

Carlo Mollino- Untitled, 1950–1960 ( source galerie salon94)

Carlo Mollino- Untitled, 1950–1960 ( source galerie salon94)

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino-Untitled 1956-1962

Carlo Mollino- A-C Minola House, 1970s

Carlo Mollino- A-C Minola House, 1970s

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled nude avec une Olivetti, 1960-63 courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled nude avec  une Olivetti polaroid-1960

Carlo Mollino-Untitled nude avec une Olivetti , 1960-63 courtesy museo  mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1963

Carlo Mollino-Untitled nude avec une Olivetti, 1960-63

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1963

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Portrait with the model, serie polaroid-1962

Carlo Mollino-Portrait with the model, serie polaroid-1962

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

carlo mollino, untitled polaroid, 1962-73 image courtesy museo casa mollino 1

Carlo Mollino- untitled polaroid, 1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid, Turin, ealy 1960s courtesy museo  mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid, Turin, ealy 1960s courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73. courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Self -Portrait polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Self -Portrait polaroid-1962-73. courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73. courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

IMG_2313

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73. courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.courtesy museo mollino

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73 .

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73 .

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

Carlo Mollino-Untitled polaroid-1962-73.

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

the polaroid of carlo mollino is presented inside the metal tube for the expossition Mollino fragments, Triennale de Milan, 2005

IMG_1057

Stan VanDerBeek (1927–1984)

« VanDerBeek studied art and architecture first at Cooper Union College in New York and then at Black Mountain College in North Carolina, where he met architect Buckminster Fuller, composer John Cage, and choreographer Merce Cunningham. VanDerBeek began his career in the 1950s making independent art film while learning animation techniques and working painting scenery and set designs for the American TV show, Winky Dink and You. His earliest films, made between 1955 and 1965 mostly consist of animated paintings and collage films, combined in a form of organic development.

VanDerBeek’s ironic compositions were created very much in the spirit of the surreal and dadaist collages on Max Ernst, but with a wild, rough informality more akin to the expressionism of the Beat Generation. In the 1960s, VanDerBeek began working with the likes of Claes Oldenburg and Allan Kaprow, as well as representatives of modern dance, such as Merce Cunningham and Yvonne Rainer. Building his Movie Drome theater at Stony Point, New York, at just about the same time, he designed shows using multiple projectors. These presentations contained a very great number of random image sequences and continuities, with the result that none of the performances were alike.

His desire for the utopian led him to work with Ken Knowlton in a co-operation at Bell Labs, where dozens of computer animated films and holographic experiments were created by the end of the 1960s. Between 1964 and 1967 Vanderbeek created Poem Field, a series of 8 computer-generated animations with Ken Knowlton.

During the same period, he taught at many universities, reserarching new methods of representation, from the steam projections at the Guggenheim Museum to the interactive television transmissions of his Violence Sonata broadcast on several channels in 1970. He ran the University of Maryland, Baltimore County visual arts program until his death.

His daughter is artist Sara VanDerBeek. » Wilkipedia

Stan VanDerBeek- nd

Stan VanDerBeek- nd

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

Stan VanDerBeek- A La Mode ,1958

 film : A rapidly edited, surreal collage animation: “A montage of women and appearances, a fantasy about beauty and the female, a fomage, a mirage. An attire satire.” Stan VanDerBeek

Stan VanDerBeek- What, Who, How 1960

Stan VanDerBeek- What, Who, How 1960

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Stan VanDerBeek- Collage from Breathdeath , 1957

Film , Here

Stan VanDerBeek- (death), photo painting 1964-67

Stan VanDerBeek- (death), photo painting 1964-67

Stan VanDerBeek- nd

Stan VanDerBeek- nd

Stan VanDerBeek- Collage from  See saw , 1969

Stan VanDerBeek- Collage from See saw , 1969

Stan VanDerBeek- Collage from  See saw , 1965

Stan VanDerBeek- Collage from See saw , 1965

Stan VanDerBeek- Collage from  See saw , 1965

Stan VanDerBeek- Collage from See saw , 1965

Stan VanDerBeek- The humain face is a monument, 1964

Stan VanDerBeek- The humain face is a monument, 1964

Stan VanDerBeek- Movies disposable art synthetic media and intelligence , 1964 crop

Stan VanDerBeek- Movies disposable art synthetic media and intelligence , 1964 crop

Stan VanDerBeek- Tomorrow, 1956

Stan VanDerBeek- Tomorrow, 1956

Stan VanDerBeek in front of Movie Mural. Installation view, Institute of Contemporary Art, Boston,  1968

Stan VanDerBeek in front of Movie Mural. Installation view, Institute of Contemporary Art, Boston, 1968 more about his installation HERE  and HERE

 

Martha Khun-Werber (1903 i 1990 ) Puppen // Poupées et d’art brut

Fille d’un sculpteur Martha prendra le même chemin que son père et se dirigera vers les arts. Elle sera peintre et sculpteur. Avant d’être réellement reconnue elle milite en compagnie de son futur mari Anton Weber et Erwin Enrouleur en écrivant dans la revue de gauche « Zalpo » dans les début des années 30. A partir de 1933 , installée à Berlin, elle peint en sculpte activement et expose à plusieurs reprises.

C’est en 1951 qu’elle crée sa première poupée, qui n’ont rien d’angélique, et qui n’ont pas l’apparence d’un jouet pour enfant, bien au contraire. Elles sont construites de matériaux de récuperations, morceaux de tissus, fils de fers, elles sont souvent difformes en expriment la douleur et plutôt effrayantes.

Ayant passé deux années à Paris durant ses études, elle décide d’y retourner en 1965, où sa notoriété explose grâce à ses poupées. C’est avec Friedrich Engelhorn, avec qui elle écrivait dans les années 3o dans « Zalpo », qu’elle ouvre la fameuse « Galerie 13 », en plein cœur de Paris, où seront exposés de façons permanente ses poupées mais aussi ses dessins et peintures.


Dès 1960, son fils Anton (Junior) prend des cliché de ses poupées,  Lucien Clergue lui aussi séduit par ces étranges créatures en fera quelques photographies.

En 1973, réunissant le  » tout paris », elle crée un événement à sa Galerie 13 et mettra en scène ses poupées en les mêlant avec le travail d’autres artistes qu’elle aime ( cf ci dessous par exemple la poupée crée pour illustrer Madame Edwarda de George Bataille). 

Un livre paraitra suite à cette expsotion (qui n’est pas le catalogue) écrit en collaboration entre Martha  et  Antonio Gálvez pour les photographies et  Severo Sarduy pour les poèmes , intitulé  » Poupées de Marta Kuhn-Weber »  Editeur Galerie 13,  Paris, 1974 . Il est diponible à la BNF si vous avez l’occasion d’aller flaner à la bibliothèque là bas.

La dernière vente aux enchères de chez Ader a proposé le 5 Decembre  2013, 4 clichés que je vous montre aujourd’hui ( il est signifié que les photographies datent toutes  de 1970, mais il sont réalisés antérieurement  à l’exposition pour certaines , qui déjà ne date pas de 1970 comme indiqué , mais de 1973 ( bon çà fait un peu beaucoup d’erreurs pour le commissaire priseur…)  et ainsi que quelque autres tirages dont certains scannés ( la photo qui illustrait l’affiche de l’exposition, et la Poupée de Madame Edwarda la couverture du livre… que j’avais en stock, c’est l’occasion de les sortir, mais je ne mets pas en ligne les scans du livres pour des raisons de copyright et pour des raisons autres)

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70 ( scan personnel)

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70 vente Ader

Lucien Clergue - Poupée de Martha Kuhn-Weber,  1964.

Lucien Clergue – Poupée de Martha Kuhn-Weber, 1964.

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 -70

Lucien Clergue - Poupée de Martha Kuhn-Weber, 1964

Lucien Clergue – Poupée de Martha Kuhn-Weber, 1964

Anton Weber Junior poupée appelée the Celestine  Madame Edwarda Martha par Khun-Werber, galerie 13  exposition, 1973,

Anton Weber Junior poupée appelée the Celestine Madame Edwarda Martha par Khun-Werber, galerie 13 exposition, 1973 ( scan personel d’un journal qualité faible)

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960

Anton Weber Junior poupée Martha Khun-Werber, 1960 vente Ader

Lucien Clergue Poupée de Martha Kuhn-Weber . 1965

Lucien Clergue Poupée de Martha Kuhn-Weber . 1965

Couverture de Poupées de Marta Kuhn Weber , par Antonio Gálvez( photographies)   Severo Sarduy ( poesie) et Poupées de Marta Kuhn Weber ( texte) Editeur Galeie 13, Paris 1974

Couverture de « Poupées de Marta Kuhn Weber » , par Antonio Gálvez ( photographies) Severo Sarduy ( poésie) et Poupées de Marta Kuhn Weber ( texte) Editeur Galeie 13, Paris 1974

Poupées de Marta Kuhn Weber , par Antonio Gálvez( photographies)   Severo Sarduy ( poesie) et Poupées de Marta Kuhn Weber ( texte) Editeur Galeie 13, Paris 1974

« Poupées de Marta Kuhn Weber » , par Antonio Gálvez( photographies) Severo Sarduy ( poesie) et Poupées de Marta Kuhn Weber ( texte),  Editeur Galeie 13, Paris 1974

Liselotte Grschebina - Portrait de Marta Kuhn-Weber ,1930

Liselotte Grschebina – Portrait de Marta Kuhn-Weber ,1930


Wallace Berman ( 1926-1976)

Wallace Berman est né en 1926 à New York et s’installe avec sa famille à Los Angeles, Californie, en 1930. Il a été expulsé de l’école secondaire pour les jeux, et s’il est impliqué dans le monde du jazz.Il s’est inscrit et a participé à la Jepson école d’art et Chouinard mais n’a pas terminé les études il y a. Au lieu de la poursuite d’un art officiel « carrière » il a travaillé dans une usine de finition des meubles. Ce travail lui a donné l’occasion de sauver rejeter les documents et de rebuts qui lui permet de rendre ses sculptures.

Wallace Berman appartient à cette frange d’artistes de la côte Ouest américaine qui, dans l’ombre des années cinquante et soixante forgent une culture ‘beat’ dont la littérature reste l’aspect le plus connu, mais qui s’élabora aussi dans le cinéma, la peinture, la photographie, les collages et les assemblages.Dans les années 1950, Berman est devenu profondément immergé dans le jazz et le blues, il a même écrit une chanson pour Jimmy Witherspoon et realisé la conception de plusieurs  pochettes de disques.

En 1957, la Ferus Gallery de Los Angeles lui consacre sa première « et quasiment dernière » exposition personnelle. Les douze « Dessins parchemins » présents renouent avec ses origines juives : sur du papier teinté au brou de noix s’inscrit au hasard cet alphabet hébraïque qui, selon la Kabbale, constitue l’instrument privilégié de la mise en ordre et de l’interprétation du monde. De grands assemblages – à présent disparus – conjuguent par ailleurs constructions en bois, écriture, évocations religieuses et images érotiques qui provoquent la fermeture de l’exposition par les autorités.

Wallace Berman- affiche exposition Ferus Gallery

Wallace Berman- affiche exposition Ferus Gallery 1957

Wallace Berman Ferus Gallery Exhibition

Wallace Berman Ferus Gallery Exhibition, 1957 seule planche contact et race qu’il reste de cette exposition

De dépit, W. Berman quitte cette « cité d’anges dégénérés » pour s’établir à San Francisco où la culture ‘beat’ est mieux implantée. Il se repliera désormais sur ce milieu, se refusant à toute vie publique. Il se voue alors à une œuvre plus intime, souple dans sa conception, dans sa manipulation et sa diffusion, la revue « Semina » (1955-1964), dont il imprime les neuf numéros sur une petite presse rudimentaire. Sorte de « méta-collage », « Semina » résume à elle seule tant un certain milieu artistique que la démarche globale de W. Berman. Des pochettes réunissent sur des feuillets libres poèmes, photographies ou collages de W. Berman lui-même comme de ses amis ou des auteurs du passé qu’il admire (Philip Lamantia, Michael McClure, William Burroughs, Hermann Hesse, Antonin Artaud). L’artiste y décline les thèmes en germe dans ses travaux précédents : la drogue, la folie, la violence, la sexualité et l’art rédempteurs, une mystique du quotidien. Grand joueur lui-même, W. Berman propose ici des cartes que chacun peut disposer et ordonner à son gré, recréant indéfiniment l’œuvre.

De retour à Los Angeles en 1961, W. Berman se consacre principalement aux « Verifax Collages » (1961-1976), réalisés à l’aide d’une antique photocopieuse dont la neutralité mécanique va pondérer le contenu iconographique. Les visages effacés des premiers « Verifax » constituent autant une critique de la dépersonnalisation qu’un dispositif où chacun peut se projeter. Puis les images se précisent (clichés d’actualité ou historiques, figures de l’’underground’ ou des minorités, images sexuelles et sensuelles, armes menaçantes, symboles religieux, etc.), mais leur accumulation reste souvent hermétique, laissant volontairement libre cours à l’interprétation. Si les premiers « Verifax » rappellent fortement les « Parchemins », leur forme se structure ensuite pour proposer un véritable écran à nos projections individuelles : une main, démiurgique mais anonyme, manipule une radio dont le haut-parleur est remplacé par une image. Les « Verifax » zappent en silence sur les ondes de l’image. La répétitivité quasi incantatoire des derniers collages rythme un monde fragmenté et bégayant, suggère une distribution inépuisable mais aussi le flux de la pellicule filmique. il Collabore aussi à cette époque étroitement avec  Robert Heinecken  ( Article Ici et Ici) et Jay DeFeo avec qui il crée des oeuvres à deux mains.

Avant Fluxus et le mail-art, l’art de W. Berman se veut avant tout un mode de communication « naturel » et banal. « Art is Love is God » : comme le résume la devise de ce personnage déjà mythique de son vivant, l’art est une plaque sensible, un exercice spirituel de réception et de transmission du monde, un exercice d’inversion des valeurs visant à banaliser le sacré et à sacraliser le quotidien.

Il a fait son premier et seul film, Aleph, à partir de 1956-1966. Berman ne donne pas le film un titre, Se référant à elle comme « mon film » ou « mon film » et n’a jamais montré à un grand public, préférant à l’écran sur son studio mur sur la base d’un pour un. Le titre « Aleph » a été donnée au travail par Berman, le fils Tosh, après la mort de l’artiste. ( Tosh Berman écrit sur son père des dizaines d’articles ici, notamment sur sa passion pour le jazz mais aussi sur l’ensemble de son oeuvre)

Il a été tué dans un accident automobile par un conducteur en état d’ébriété en Topanga Canyon en 1976.

Mail Art

Wallace Berman-collage from 1963, bearing a note to curator Walter Hopps at the Pasadena Art Museumabout some Edward Weston prints

Wallace Berman-collage from 1963, bearing a note to curator Walter Hopps at the Pasadena Art Museumabout some Edward Weston prints

Wallace Berman -Mail Art, 1955

Wallace Berman -Mail Art, 1955

Wallace Berman mail art, 1962 Nov. 27. Robert Alexander

Wallace Berman mail art, 1962 Nov. 27. Robert Alexander

Wallace Berman - Card to Betty Asher, ca. 1965, Wallace Berman. Photomontage

Wallace Berman – Card to Betty Asher, ca. 1965, Wallace Berman. Photomontage

Wallace Berman Card to George Herms, 1967

Wallace Berman Card to George Herms, 1967

Wallace Berman Card to George Herms, 1970,

Wallace Berman Card to George Herms, 1970,

Wallace Berman- mail art for Wallace Berman holiday card to Jay DeFeo, 1970 Dec. 22.,Card features a black and white photo of rocks with white lettering in Hebrew Archives of American Art,

Wallace Berman- mail art for Wallace Berman holiday card to Jay DeFeo, 1970 Dec. 22.,Card features a black and white photo of rocks with white lettering in Hebrew Archives of American Art,

Wallace Berman Mail Art to Robert Duncan and Jess Circa 1962 (Collection Philip Aarons and Shelly Fox Aarons) Courtesy of the Crocker Art Museum

Wallace Berman Mail Art to Robert Duncan and Jess Circa 1962 (Collection Philip Aarons and Shelly Fox Aarons) Courtesy of the Crocker Art Museum

Wallace Berman postcard to Lawrence and Patricia Jordan, 1960.

Wallace Berman postcard to Lawrence and Patricia Jordan, 1960.

La revue « Semina » (1955-1964)

Wallace Berman with a copy of Semina no. 1 in the Stone Brothers Printing display window, 1957 -© J. Paul Getty Trust. Photo by Charles Brittin

Wallace Berman with a copy of Semina no. 1 in the Stone Brothers Printing display window, 1957 -© J. Paul Getty Trust. Photo by Charles Brittin

Wallace Berman Semina 1,.jpgSemina cover with photograph of Cameron, 1955, Wallace Berman. Semina journal, no. 1 (1955) -

Wallace Berman Semina 1,.jpgSemina cover with photograph of Cameron, 1955, Wallace Berman. Semina journal, no. 1 (1955)

Wallace Berman Semina two, ca. 1956

Wallace Berman Semina two, ca. 1956 l’integralité du no Ici

Wallace Berman- Semina 3,

Wallace Berman- Semina 3,

Wallace Berman- Semina cover with Wife (photograph of Shirley Berman), 1959, Wallace Berman. Semina journal, no. 4 (1959)

Wallace Berman- Semina cover with Wife (photograph of Shirley Berman), 1959, Wallace Berman. Semina journal, no. 4 (1959)

Wallace Berman- semina-journal-no-4? 1959

Wallace Berman- semina-journal-no-4, 1959

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art 2

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art - Copie

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 5, 196, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art0

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art0

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art 3

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art 2

Wallace Berman- Semina 7, 1961, Santa Cruz Museum of Art

Wallace Berman- Semina 8, 1963

Wallace Berman- Semina 8, 1963 voir l(integralité du no Ici

Wallace Berman- Semina 8 , 1963

Wallace Berman- Semina 8 , 1963

Wallace Berman- Semina

Wallace Berman- Semina 8 , 1963

Verifax Collages

Wallace Berman - Untitled (R.E. Hand, Mexican Dictator), 1976 positive image verifax collage

Wallace Berman – Untitled (R.E. Hand, Mexican Dictator), 1976 positive image verifax collage

Wallace Berman- Untitled 40 , Wallace Berman , from Verifax Collages's series around 1964

Wallace Berman- Untitled 40 , Wallace Berman , from Verifax Collages’s series around 1964

Wallace Berman- Untitled 107, Wallace Berman , from Verifax Collages's series around 1964

Wallace Berman- Untitled 107, Wallace Berman , from Verifax Collages’s series around 1964

Wallace Berman - Untitled (Jack Ruby), c. 1964 positive verifax with poem

Wallace Berman – Untitled (Jack Ruby), c. 1964 positive verifax with poem

Wallace Berman - Scope, 1965 verifax collage on board

Wallace Berman – Scope, 1965 verifax collage on board

Wallace Berman Untitled (National Debt), c. 1964 verifax on book page with lettraset

Wallace Berman Untitled (National Debt), c. 1964 verifax on book page with lettraset

Wallace Berman She, c. 1964 verifax on book page with lettraset

Wallace Berman She, c. 1964 verifax on book page with lettraset

Wallace Berman, “Untitled” (two-ton rock, above and below), Verifax positive, with Polaroid transfer on magazine map.

Wallace Berman, “Untitled” (two-ton rock, above and below), Verifax positive, with Polaroid transfer on magazine map.

Autres travaux photographies Collages, installations, poèmes

Wallace Berman. Untitled (Michael McClure Poem), 1964

Wallace Berman. Untitled (Michael McClure Poem), 1964

Wallace Berman. Untitled (Michael McClure Poem), 1964 1

Wallace Berman. Untitled (Michael McClure Poem), 1964

Wallace Berman Untitled (TV), 1964

Wallace Berman Untitled (TV), 1964

Wallace Berman Untitled (TV), 1964 1

Wallace Berman Untitled (TV), 1964

Wallace Berman, Papa’s Got a Brand New Bag, 1964. Mixed-media collage Collection of David Yorkin and Alix Madigan, Los Angeles. Courtesy the estate of Wallace Berman and Michael Kohn Gallery, Los Angeles.

Wallace Berman, Papa’s Got a Brand New Bag, 1964. Mixed-media collage Collection of David Yorkin and Alix Madigan, Los Angeles. Courtesy the estate of Wallace Berman and Michael Kohn Gallery, Los Angeles.

Wallace Berman Untitled (Faceless Faces), 1963 verifax collage

Wallace Berman Untitled (Faceless Faces), 1963 verifax collage

Wallace Berman, Letter to David Meltzer (football players), 1962. Typed letter with photographic collage,

Wallace Berman, Letter to David Meltzer (football players), 1962. Typed letter with photographic collage,

Wallace Berman- Endpiece , 1973

Wallace Berman- Endpiece , 1973

Wallace Berman - See you soon, 1975

Wallace Berman – See you soon, 1975

ay DeFeo &Wallace Berman -Untitled , 1959 (Whitney Museum of American)

Jay DeFeo &Wallace Berman -Untitled , 1959 (Whitney Museum of American)

ay DeFeo &Wallace Berman -Untitled , 1959 (Whitney Museum of American)

Jay DeFeo &Wallace Berman -Untitled , 1959 (Whitney Museum of American)

Wallace Berman- Untitled (Jay DeFeo in front of The Rose), nd

Wallace Berman- Untitled (Jay DeFeo in front of The Rose), nd

Wallace BermanUntitled (Art is Love is God), 1955, Robert Alexander. Wooden box, photograph, bullet, and paper ourtesy of Galerie Frank Elbaz and Michael Kohn Gallery.

Wallace BermanUntitled (Art is Love is God), 1955, Robert Alexander. Wooden box, photograph, bullet, and paper ourtesy of Galerie Frank Elbaz and Michael Kohn Gallery.

Wallace Berman Semina Case ( exposition, 1957)

Wallace Berman Semina Case ( exposition, 1957)

Wallace Berman Photographs Bob Brannaman, Big Sur, early 1960s

Wallace Berman Photographs Bob Brannaman, Big Sur, early 1960s

Son Film

Très bon article en anglais Ici

Gerard Petrus-Fieret (1924-2009)

Posted by kate

Gerard Petrus-Fieret a étudié la peinture et le dessin à l’Académie Royale d’Art (KABK) à la Haye immédiatement après la Seconde guerre mondiale. Du milieu des années 60 aux années 80, il s’est consacré principalement à la photographie, un moyen qui lui a permis de mettre en valeur tous ses talents créatifs. Au cours de cette période il a produit un flux constant et presque obsédant de photographies noires et blanches, tentant de saisir le monde qu’il l’entoure : Femmes, filles, enfants, animaux et scènes de la rue et sa propre image. Mais il a surtout photographié Les femmes et ce, pendant des rencontres informelles, et le plus fréquemment dans les poses sans complexes, intimes qui donnent une sensation de friser légèrement le voyeurisme.

Le travail de Gérard Petrus Fieret présenté ici datent des années 1960. Tout comme Miroslav Tichý ( d’ailleurs leurs œuvres respectives ont des similitudes), Petrus-Fieret n’a que peu daté son travail. Par contre il l’ a minutieusement tamponnés avec son nom et son adresse de manière plutôt paranoïaque, il faut bien l’avouer. il finira sa vie comme vous pourrez le voir plus bas dans les vidéo en ayant perdu sa tête, déambulant dans les rue et passant son temps sur sa bicyclette et à donner à manger au pigeon. La folie produit de grandes œuvres mais laisse les artistes dans de bien tristes situations parfois. l’écouter dans le documentaire est extrêmement touchant

Toutes les photographies sont  (scans personnels)  extraites du livre de Deborah Bell Photographs and Paul M. Hertzmann Inc – “Meeting Gerard Petrus Fieret photographs” ed° Suzan Herzig, 2003, publié conjointement à l’exposition “Gerard Petrus Fieret photographs” qui s’est déroulée en 2003 à la Galerie “Deborah Bell Photographs”, à New- york.

Gerard Petrus Fieret- Untitled,1960s

Gerard Petrus Fieret- Untitled,1960s p07

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p13

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p13

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s, P13

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s, P13

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p12

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p12

Gerard Petrus Fieret – Untitled Nude, 1970’s p02

 

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1961 p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1961 p01

Gerard Pietrus Fieret -untitled, 1960s p 02

Gerard Pietrus Fieret -untitled, 1960s p 02

Gerard Pietrus Fieret - 4 plates Untitled, 1960s p02

Gerard Pietrus Fieret – 4 plates Untitled, 1960s p02

Gerard Pietrus Fieret - 4 plates Untitled, 1960s p02

Gerard Pietrus Fieret – 4 plates Untitled, 1960s p02

Gerard Petrus Fieret      Untitled  , 1965

Gerard Petrus Fieret Untitled , 1965

Gerard Pietrus Fieret -  Untitled, 1960s p02

Gerard Pietrus Fieret – Untitled, 1960s p02

Gerard Pietrus Fieret - Untitled, 1973 P02

Gerard Pietrus Fieret – Untitled, 1973 P02

Gerard Fieret  Portrait of a Woman  1960s

Gerard Fieret Portrait of a Woman 1960s

Gerard Pietrus Fieret - Untitled, 1971 p01

Gerard Pietrus Fieret – Untitled, 1971 p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p12

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p12

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P11

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P11

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p11

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p11

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p1O

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p1O

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p10

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p10

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P09

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P09

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p09

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p09

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p08

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p08

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p08

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p08

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P07

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s P07

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p07

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p07

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p06

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p06

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s pà6

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s pà6

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p06

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p06

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p05

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p05

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p05

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p05

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p04

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p04

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p0"

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p0″

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Pietrus Fieret- untitled, 1960s p01

Gerard Petrus Fieret- Untitled, 1960s

Gerard Pietrus Fieret P 16

Gerard Pietrus Fieret  auto portrait P 16

Gerard Pietrus Fieret -autot portrait , 1960S P 14

Gerard Pietrus Fieret -autot portrait , 1960S P 14

Gerard Pietrus Fieret By Kees Breukel 2007-2009

Gerard Pietrus Fieret By Kees Breukel 2007-2009

Gerard Pietrus Fieret By Kees Breukel 2007-2009

Gerard Pietrus Fieret By Kees Breukel 2007-2009

Vous puvez vous procurer la video qui suit en sa totalité Ici

Frank van den Engel's Photo & Copyright by G.P. Fieret (2009)

Frank van den Engel’s Photo & Copyright by G.P. Fieret (2009)