Marguerite Duras- La maladie de la mort

« Vous devriez ne pas la connaître, l’avoir trouvée partout à la fois,
dans un hôtel, dans une rue, dans un train, dans un bar, dans un livre, dans un film, en vous-même, en vous, en toi, au hasard de ton sexe dressé dans la nuit qui appelle où se mettre,
où se débarrasser des pleurs qui le remplissent.
Vous pourriez l’avoir payée.
Vous auriez dit : Il faudrait venir chaque nuit pendant plusieurs jours.
Elle vous aurait regardé longtemps, et puis elle vous aurait dit que dans ce cas c’était cher.
Et puis elle demande : Vous voulez quoi ?
Vous dites que vous voulez essayer, tenter la chose, tenter connaître ça, vous habituer à ça, à ce corps, à ces seins,
à ce parfum, à la beauté, à ce danger de mise au monde d’enfants que représente ce corps, à cette forme imberbe sans accidents musculaires ni de force, à ce visage, à cette peau nue,
à cette coïncidence entre cette peau et la vie qu’elle recouvre.
Vous lui dites que vous voulez essayer, essayer plusieurs jours peut-être.
Peut-être plusieurs semaines.
Peut-être même pendant toute votre vie.
Elle demande : Essayer quoi ?
Vous dites: d’aimer. »

Marguerite Duras– In, La maladie de la mort

Edward Steichen- Gloria Swanson from Vanity Fair

Edward Steichen- Gloria Swanson from Vanity Fair – November 1924

Edward Steichen- Gloria Swanson from  Vanity Fair - November 1924

Edward Steichen- Gloria Swanson from Vanity Fair – November 1924

Edward Steichen- Gloria Swanson from  Vanity Fair , 1925

Edward Steichen- Gloria Swanson from Vanity Fair , 1925

 

 

 

Man Ray – Lee Miller nue

Man Ray – Lee Miller vers 1930 © Man Ray Trust

Man Ray – Lee Miller vers 1930 © Man Ray Trust

Karlo Kocjančič – Spider, 1938

Karlo Kocjančič – Spider, 1938

René Char -J’habite une douleur- in Le poème pulvérisé (1945-1947)

« Ne laisse pas le soin de gouverner ton coeur à ces tendresses parentes de l’automne auquel elles empruntent sa placide allure et son affable agonie. L’oeil est précoce à se plisser. La souffrance connaît peu de mots. Préfère te coucher sans fardeau: tu rêveras du lendemain et ton lit te sera léger. Tu rêveras que ta maison n’a plus de vitres. Tu es impatient de t’unir au vent, au vent qui parcourt une année en une nuit. D’autres chanteront l’incorporation mélodieuse, les chairs qui ne personnifient plus que la sorcellerie du sablier. Tu condamneras la gratitude qui se répète. Plus tard, on t’identifiera à quelque géant désagrégé, seigneur de l’impossible. Pourtant. Tu n’as fait qu’augmenter le poids de ta nuit. Tu es retourné à la pêche aux murailles, à la canicule sans été. Tu es furieux contre ton amour au centre d’une entente qui s’affole. Songe à la maison parfaite que tu ne verras jamais monter. A quand la récolte de l’abîme? Mais tu as crevé les yeux du lion. Tu crois voir passer la beauté au-dessus des lavandes noires… »

René Char -J’habite une douleur- in Le poème pulvérisé (1945-1947)

Jacques Irisson -René Char- (vers 1947). [Image tirée du catalogue « René Char », BNF (mai 2007)]

Jacques Irisson -René Char- (vers 1947). [Image tirée du catalogue « René Char », BNF (mai 2007)]

Louise Brooks in Pandora’s Box, 1929

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst

 

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

Louise Brooks in Pandora’s Box- 1929, directed by Georg Wilhelm Pabst.

 [+] November 2013

i found it …watch the movie and enjoy

 

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche (et/ou) veste à Pois, 1932

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, 1932( Projet finalisé et publié) © Man Ray Trust

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, 1932 (Projet finalisé et publié ) © Man Ray Trust

 

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, 1932 © Man Ray Trust

 

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, 1932 © Man Ray Trust

 

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, 1932 Projet finalisé et publié © Man Ray Trust

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, planche contact, 1932 © Man Ray Trust

Man Ray -Lee Miller chapeau cloche et veste à Pois, planche contact, 1932 © Man Ray Trust