Man Ray – Untitled (Rayograms)

Man Ray – Untitled (Rayogram), Gelatin silver on textured paper printed in 1963 by Naomi Savage

Man Ray – Untitled (Rayogram), Gelatin silver on textured paper printed in 1963 by Naomi Savage

Man Ray – Untitled (Rayogram), Gelatin silver on textured paper printed in 1963 by Naomi Savage

Man Ray – Untitled (Rayogram), Gelatin silver on textured paper printed in 1963 by Naomi Savage

Man Ray- Denise Tual Paris, 1935

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust 4

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

 

Denise Tual ( 1906- 2000) , petite, élégante, et spirituelle, était bien connue par les excentriques de son époque. Elle  épousa en première noce Pierre Batcheff, l’acteur principal du Chien Andalou. Elle côtoie bien entendue bon nombre des grands noms du surréalisme Français et international,( c’est pourquoi elle se retrouvera sous l’objectif de Man Ray par exemple)  mais également les grands noms de l’époque. et ce tant lors de son premier mariage que durant son second  Roland Tual , ancien membre de la scène surréaliste parisien , qu’elle épousera près la mort de Batcheff.

Depuis les années 30 elle était dejà est une productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française, et elle collaborera dès lors en tant que  productrutrice en compagnie de son nouveau mari. Le couple possédait une petite maison de campagne à Orsay, où ils aimaient à se divertir en compagnie de Christian Dior, le nouveau talent de la mode, le designer Christian Bérard, Marcel Achard, ou encore Jacques Henri Lartigue  qui étaient des réguliers chez eux.

Elle aida Louis Buñuel à s’enfuir au mexique à la fin de la seconde guerre d’espagne, où il jurait de ne jamais retourner , afin qu’il puisse retrouver sa famille  ( cf/ l’ouvrage Dictionnaire Amoureux du Mexique / Chapitre Louis Bunuel/ par Jean -Claude Carrière.)

Vous pouvait retrouver ici sa filmographie et ses fonctions dans la realisation des films .    ou bien encore ici sous le nom de Denise Batcheff  ainsi qu’ici, Réalisation d’une interview d’André Masson   « L’Imagination surréaliste, André Masson »  ou ici sur la page du Festival de Cannes où l’une de ses collaboration avec  Michel Fano a été projetée au festival en 1973

elle écrira Le Temps dévoré, Paris, Fayard, 1980  et Au cœur du temps, Paris, Carrère, 1987

Conseil de lecture  Denise Tual, Au cœur du temps. Cocteau – Malraux – Stravinski – Nouveev – Prévert – Jean Renoir – Buñuel – Messiaen – Colette, préface de Jean-Claude Carrière, Paris, éd. Carrère, 1987

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

 

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust 2

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust 1

Man Ray- Denise Tual (Titus) 1935 Epreuve gélatino-argentique ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust 1

Man Ray- Denise Tual ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

 

Man Ray- Denise Tual ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

Man Ray- Denise Tual ( productrice de cinéma, monteuse et réalisatrice française Paris) , 1935 (c) Man Ray Trust

 

Man Ray -O gué l’an neuf ! Inside page of Vu, Issue No. 355 (2 January 1935) détail

 JOYEUSE ANNÉE *****  HAPPY NEW YEAR 2015 

 Specials thanks for their Support , Help, Informations ,  Integrity and Love

to

Les sources d’une île

Grigiabot

carrefouretrange  // Au Carrefour Etrange – Tumblr

&

Thanks for the  integrity, the beautiful posts and for all i learned with

Gacougnol

Reality Asylum

 

Man Ray -O gué l'an neuf ! Inside page of Vu, Issue No. 355 (2 January 1935) detail

Man Ray -O gué l’an neuf ! Inside page of Vu, Issue No. 355 (2 January 1935) detail ( photo cropped from this one)

Protégé : Lee Miller (1907-1977)

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Karel Teige : Devětsil & ReD ( 1927-31)

Né à Prague en Décembre 1900, Karel Teige était un éditeur et graphiste ainsi que la figure majeure du mouvement d’avant-garde tchèque « Devětsil ». Fondée en 1920, la Devětsil  s’inspire du  surréalisme et  du cubisme,  populaires en Europe occidentale à l’époque, mais aussi du mouvement  Russe « Proletkult » (Пролеткульт – [modifier radicalement les formes artistiques existantes avec une nouvelle approche révolutionnaire esthétique de classe ouvrière ]. Teige et ses accolites avant gardistes  portent et déplacent les principes du poétisme et du constructivisme à travers les différentes disciplines artistiques. Dans ses compositions typographiques et collages se lisent les liens entre surréalisme et fonctionnalisme.
Teige est devenu le porte-parole de Devětsil en 1921, élaborant le principe que «Tout art nouveau,  est nécessairement une réaction contre le précédent ».

Cette nouvelle orientation a été renforcée par ses visites à Paris en 1922 et ses interactions avec les artistes là-bas, y compris Constantin Brancusi, Pierres Albert-Birot et Man Ray avec qui il gardera des liens étroits. Il a lu avec voracité et élargi ses voyages au début des années 1920 afin obtenir une connaissance de première main du cubisme , du surréalisme et des mouvements de constructivisme russe. il a visité toutes les grandes villes Russes et Européens dans le but de deployer et construire des relations personnelles et étroites avec les artistes  d’avant-garde.
Teige a été publié dans la revue expressionniste allemande « Die Aktion » ,  a collaboré étroitement au sujet de l’architecture avec Le Corbusier et Walter Gropius et a donné des conférences au Bauhaus, tandis que son influence dans son propre pays a été considérable, Teige était vraiment un pilier du mouvement moderniste international.

En 1924, Teige ayant embrassé le constructivisme Russe , le  » tableau poème » ou « Poème Pictural », nait avec Jaroslav Seifert.  Teige et Seifert étaient convaincus que ce nouveau système de signe non verbal serait réveiller les sens, de sorte que dans la future société socialiste on pourrait profiter pleinement de tous les effets sensoriels. Leur vision  de la société idéale, était d’abolir la division du travail et de l’art, ainsi , l’art comprendrait toutes les activités humaines, même les sports, le jardinage ou la cuisine.On comprend donc que Teige est impliqué politiquement à travers ses actes créatifs. Il crée à la fois pour la Nation, le peuple et l’art , ces trois niveaux étant indissociables. et je vous conseille également ici sur wordpress toujours en anglais Excerpts from Karel Teige’s “Poetism Manifesto” (1928)
Translated by Gerald Turner. From Between Two Worlds: A Sourcebook of Central European Avant-Gardes, 1910-1930. (The MIT Press. Cambridge, MA: 2002) [Originally published as “Manifest poetismu,” in ReD Vol. 1, No. 9 (1928)]

Cette forme d’expression  est devenu rapidement  très populaire parmi les artistes du Devětsil et « poésie optique » devient une nouvelle « norme » lexicale. Des Poèmes d’image associant la disposition typographique et  des poèmes combinés avec le collage et le photomontage, et ont été  produits en masse à cette époque. Très vite, Karel Teige a affirmé la perte de « l’autonomie de la peinture », la  remplaçant par l’Affiche et le Poème Image. A cette époque  il a commencé à écrire des scénarios de films et utilisant la technique de dissolution comme un moyen de mise en forme poétique des objets dans d’autres objets.
 Au printemps 1927  Teige est désavoué par le presse Tchèque . Une vague critique assez virulente pointe en effet ce dernier et le mouvement Devětsil comme obsolète et épuisée. Pourtant en Octobre 1927 un Magazine mensuel voit le jour  » ReD » éditer sous la houlette de  Devětsil .  Publié entre 1927-1931, ( Bien que Devětsil déclinera jusqu’à cesser toute activité en 1930). Le contenu de la revue a été principalement déterminé par Teige, il a  en effet édité et conçu les trois volumes.
Il présente des thématiques très diversifiées, embrassant la poèsie,  l’architecture, la peinture, la photographie, la sculpture,  , la politique,le théâtre, la danse, et témoigne très largement du mouvement Surréaliste Français ( en autre et particulièrement quand même) , et International. Tous les avant- guardistes Russes et Européens de l’époque y sont publiés. ReD est un véritable miroir de la Culture Surréaliste. Teige ayant été forcé de se retirer de son engagement public,  continuera à maintenir son travail de  poème d’image et son travail d’éditeur- concepteur, avec la parution du magazine jusqu’en 1931

En 1951, il meurt d’une crise cardiaque. Il est dit qu’elle ne fût que la résultante d’une campagne de presse soviétique féroce contre lui. En definitive ,c‘est l’histoire d’un homme qui a essayé de changer le monde en renversant les valeurs morales et artistiques vers la cause de ce qu’il espérait être une société meilleure et qui a fini par être écrasé par ceux qui (à première vue  ) apparaissaient  également  travailler pour une société meilleure. Telle était la différence entre Teige et les communistes qui, à sa mort en 1951qui  ont confisqué tous les manuscrits et écrits qu’ils pouvaient trouver dans l’appartement de Teige.

Je vous présente aujourd’hui simplement quelques planches de ce magazine, témoignant, du champ culturel que Red balayait.

La majeure parie des ReD Ici ansi que les autres travaux d’éditeur et de typographe de Karel Teige  ( très complet)

Article très complet en Anglais sur Karel Teige  Ici  ( lien en traduction française, c’est approximatif mais on le comprend très bien. Vous pouvez le désactiver si vous le souhaitez)

et sur son travail de typographe editeur  Ici

Yves Tangy - From ReD published by Karel Teige), 197-28

Yves Tangy – From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 197-28

Salvator dali et Louis Bunel , Le chien andalou From ReD published by Karel Teige ReD 3, 1929-31

Salvator Dali et Louis Bunel , Le chien andalou From ReD ( Directed ans published by Karel Teige) ReD 3, 1929-31

Toyen- Fata-moragana & Štyrský Krajina v oblacích. (1927-1931) From ReD published by Karel Teige), 1927-28

Toyen- Fata-moragana & Štyrský Krajina v oblacích. (1927-1931) From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-28

the Dancer Milca Mayerová- uncredited, published In ReD( Dirrected ans published by Karel Teige), issue # 1, 1927-28

the Dancer Milca Mayerová- uncredited, published In ReD( Directed ans published by Karel Teige), issue # 1, 1927-28

René Clair & Francis Picabia Entr'acte; Man Ray Etoile de Mer. From ReD published by Karel Teige), 1927-28 From ReD published by Karel Teige), 1927-28

René Clair & Francis Picabia Entr’acte; Man Ray Etoile de Mer. From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-28 From ReD published by Karel Teige), 1927-28 ( articles sur Man Ray)

Vítězslav Nezval & Karel Teige (1924)6 Tabeau Poème, L'Embarquement pour Cythère published In ReD( Dirrected ans published by Karel Teige), issue # 2, 1928-29

Vítězslav Nezval & Karel Teige (1924)6 Tabeau Poème, L’Embarquement pour Cythère published In ReD( Directed ans published by Karel Teige), issue # 2, 1928-29

Constantin Brancusi (1925) Pták = L'oiseau From ReD published by Karel Teige),Red 2 , 1928-1929

Constantin Brancusi (1925) Pták = L’oiseau From ReD ( Directed ans published by Karel Teige),Red 2 , 1928-1929

Moholy-Nagy- Plakát (L'Affiche Reklameplakat ,Photoplastik) & Olly Dolly sister, From ReD published by Karel Teige) Octobre 1927

László Moholy-Nagy- Plakát (L’Affiche Reklameplakat ,Photoplastik) & Olly Dolly sister, From ReD ( Directed ans published by Karel Teige)Octobre 1927 (voir les articles sur László Moholy-Nagy)

Man Rayn - Kiki & l'étoile de mer From ReD published by Karel Teige), 1928

Man Ray- Kiki & l’étoile de mer From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1928 ( articles sur Man Ray)

Guillaume Apollinaire & eige & Mrkvička From ReD published by Karel Teige), 1927-28

Guillaume Apollinaire , Teige & Mrkvička From ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-28 voir ici la version originale

Jindřich Štyrský ( Noční rychlík Express de nuit, The wedding Trip, & Jaroslav Seifert. published In ReD( Dirrected ans published by Karel Teige), issue # 2, 1928-29

Jindřich Štyrský ( Noční rychlík Express de nuit, The wedding Trip, & Jaroslav Seifert. published In ReD( Directed ans published by Karel Teige), issue # 2, 1928-29

Jarmila Horáková, 20.1.1928 from ReD published by Karel Teige), issue6 , 1929

Jarmila Horáková, 20.1.1928 from ReD ( Directed ans published by Karel Teige), issue6 , 1929

Man Ray &Tristan Tzara - From ReD published by Karel Teige), 1927-28

Man Ray &Tristan Tzara – From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-28 ( articles sur Man Ray)

Man Ray From ReD published by Karel Teige), 1928-29

Man Ray From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1928-29 ( articles sur Man Ray)

Marc Chagall From ReD published by Karel Teige), 1927-28

Marc Chagall From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-28

Picasso- Zátiší ( Nature morte ) & Le Corbusier, Pierre Jeanneret & Charlotte Perriand , Kovové lehátko (Chaise longue ) From ReD published by Karel Teige), Octobre 1927

Picasso- Zátiší ( Nature morte ) & Le Corbusier, Pierre Jeanneret & Charlotte Perriand , Kovové lehátko (Chaise longue ) From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), Octobre 1927

Paul Outerbridge 1924 From ReD published by Karel Teige), ReD 2, 1928-29

László Moholy-Nagy From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), ReD 2, 1928-29 (voir les articles sur László Moholy-Nagy)

Paul Outerbridge 1924 From ReD published by Karel Teige), ReD 2, 1928-29

Paul Outerbridge 1924 From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), ReD 2, 1928-29

Max Ernst- Puška ( Le fusil Gewehr Les malheurs des immortels) & Max Ernst- Přírodopis ( L'histoire naturelle Naturgeschichte.) From ReD published by Karel Teige), 1927-1928

Max Ernst- Puška ( Le fusil Gewehr Les malheurs des immortels) & Max Ernst- Přírodopis ( L’histoire naturelle Naturgeschichte.) From ReD ( Directed ans published by Karel Teige), 1927-1928 voir article sur  Max Ernst )

Marc Chagall From ReD published by Karel Teige), 1927-28

Marc Chagall From ReD( Directed ans published by Karel Teige) 1927-28

From ReD published by Karel Teige), 1927-28

From ReD ( Directed ans published by Karel Teige)), 1927-28

E. O Hoppé- Alla Nazimova published In ReD( Dirrected ans published by Karel Teige), issue # 1, 1927-28

E. O Hoppé- Alla Nazimova( Actrice Russe), published In ReD( Directed ans published by Karel Teige), issue # 1, 1927-28 ( voir Ici ce portrait et plus sur Alla Nazimova)

Arthur Harfaux (1929) From ReD published by Karel Teige), issue # 3, 1929-31

Arthur Harfaux (1929) From ReD ,( Directed ans published by Karel Teige) issue # 3, 1929-31

Valeska Gert

 » Gertrud Valesca Somes, dite Valeska Gert, née le 11 janvier 1892 à Berlin et morte entre le 15 et 18 mars 1978 à Kampen sur l’île de Sylt, est une danseuse, humoriste et actrice allemande. Artiste autodidacte née dans une famille bourgeoise de Juifs berlinois, elle a commencé à danser à 9 ans. Elle s’est, par la suite, produite en solo dans des personnages très éloignés de la bourgeoisie, pour mieux la caricaturer. Elle peint des personnages marginaux : « Parce que je n’aimais pas les bourgeois, je dansais des personnages qu’ils méprisaient, prostituées, entremetteuses, marginaux, dépravés. » Dans l’une de ses prestations remarquables, elle exprime par son corps un cri sans son. Réfractaire à toutes les écoles, elle s’inscrit toutefois dans le courant expressionniste. Sa danse, contrairement à Wigman, se révèle virulente et provocatrice. Elle croque au vitriol les travers des classes moyennes et illustre le rythme frénétique de la vie moderne.
Elle a également fait une partie de sa carrière au cinéma qu’elle a débuté en 1915 avec Maria Mossi. Elle fait ses débuts de danseuse en 1916 dans un cinéma de la UFA (Universum Film AG), l’une des sociétés de production cinématographiques les plus importantes de l’Allemagne de la première moitié du XIXe siècle. Sur cette lancée, elle est engagée dans plusieurs théâtres. Entrée en contact avec les dadaïstes berlinois, elle s’oriente vers le cabaret : un genre qui mêle la chanson, la danse, le théâtre, le cirque, la poésie d’avant garde, le cinéma et la satire politique, et qui connait à cette époque un vif succès. En effet, pendant l’entre-deux-guerres, de nombreux cabarets vont apparaître dans toute l’Europe, en Allemagne et surtout à Berlin. Contrairement au cabaret français ou américain, qui se sont centrés sur les loisirs réservés à une certaine catégorie de la population (haute bourgeoisie), le cabaret berlinois sert aussi à exprimer des opinions politiques, et des convictions personnelles. Dans ce cadre, Valeska Gert va, au travers de sa gestualité, montrer son aversion face à la bourgeoisie et une nouvelle façon de danser. On la considère parfois comme l’une des pionnières de la danse contemporaine.

« Quand je faisais du théâtre, je regrettais la danse, et quand je dansais le théâtre me manquait. Le conflit a duré jusqu’à ce que l’idée me vienne de réunir les deux : je voulais danser des personnages. »

Elle va se produire dans un cabaret du nom de « Schall und Rauch », et va ouvrir son propre cabaret « le Kohlkopp » (tête de chou). Son art est basé sur l’alliance du burlesque et du grotesque dans le but de provoquer. Ses solos les plus célèbres sont « la mort », « la boxe », « le cirque », « la nourrice », « la canaille », thèmes ou personnages issus de la vie quotidienne de Valeska Gert.


en 1932, Valeska Gert ouvre un cabaret à Berlin : « le Kohlkopp « . Ses activités sont interrompues par l’arrivée des nazis au pouvoir. En 1938, elle part pour New York et connait là bas des débuts difficiles et sera obligée de subvenir à ses moyens en vivant de petits boulots (vaisselle dans les restaurants, etc…). Elle travaillera ensuite dans le cabaret Beggar’s bar à New York. « La guerre touchait à sa fin. Berlin fut bombardé de fond en comble, ma ville, la ville où je suis née. J’en souffrais jusqu’à la moelle. J’étais atteinte dans chaque nerf. Bientôt la paix allait venir. Je n’étais plus qu’à moitié en Amérique. Je n’avais jamais eu l’intention d’y rester. Dès que le nazis seraient loin, j’y retournerais. J’aime l’Europe, ce contient à l’habitat si dense, où l’on est si proche de l’autre qu’un courant électrique passe, on l’appelle « atmosphère. »

Elle retournera en 1947 en Europe et sera récompensée par un ruban d’Or. Après sa mort, en 1978, elle sera inhumée dans le cimetière de Ruhleben à Berlin.  » Source wilkipedia 

une autre bio ici très bien faite

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918 fig 2

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918 fig 2

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918 fig 3

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918 fig 3

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918

Atelier Leopold- The Jewish cabaret artist Valeska Gert München (Munich)., 1918

Photo Atlantic- Valeska Gert, 1918-19

Photo Atlantic- Valeska Gert, 1918-19

Berliner Illustrations-Gesellschaft -Valeska Gert, dans sa danse Japanische Groteske Berlin, 1917

Berliner Illustrations-Gesellschaft -Valeska Gert, dans sa danse Japanische Groteske Berlin, 1917

Unknown photographer- Diseuse, Portrait Of Valeska Gert, 1919

Unknown photographer- Diseuse, Portrait Of Valeska Gert, 1919

Käte Ruppel- Pause , Valeska Gert,1926

Käte Ruppel- Pause , Valeska Gert,1920s

Binder Valeska Gert , 1926

Binder Valeska Gert , 1926

Binder Valeska Gert , 1933

Binder Valeska Gert , 1933

Lisette Model- Valeska Gert, Ole , 1940 (national G of canada)

Lisette Model- Valeska Gert, Ole , 1940 (national G of canada)

James Abbe Valeska Gert , 1926

James Abbe Valeska Gert , 1926

Heinrich Hoffmann- Valeska Gert, 1930

Heinrich Hoffmann- Valeska Gert, 1930

Elli Marcus- Valeska Gert 1930

Jaro von Tucholka – Valeska Gert, Portrait au chapeau, 1926

Suse Byk – Valeska Gert Term study on the piano, Opus 1, composition on ausgeleierten piano ‘- published in Tempo 12.10.1929

Suse Byk – Valeska Gert Dance pose as clown 1928

Suse Byk – Valeska Gert Dance pose as clown 1928

Kurt Huebschmann- Valeska Gert Portrait, as teller of fairy tales at the broadcast, 1930

Lotte Jacobi – Valeska Gert 1930-39

Umbo (Otto Umbehr), Valeska Gert, 1930s Gelatin silver print glossy print in 1975

Valeska Gert 1926

Valeska Gert Dance study- 1927

Valeska Gert as salomé

Valeska Gert by hans casparius early 1930

Valeska Gert

Man Ray - Valeska Gert, vers 1925

Man Ray – Valeska Gert, vers 1925

 

Man Ray Valeska Gert , 1925

Man Ray Valeska Gert , 1925

Valeska Gert as Boxer Lotte Jacobi 1927

Tänzerin Valeska Gert, Debut 1919, Photographer unknown

Photo Atlantic- Valeska Gert , in Tod

Uncredited – Valeska Gert parodying a coloratura singer. Photo, c. 1925

 Un Lien .lacinemathequedeladanse