Studio Georges Louis Arlaud ( 1869 – 1944)

Portfolio Vingt Études de Nu en Plein Air, Editions Horos, Paris,1920

Toutes les planches de ce portfolio datent des années 1900, “Vingt études de Nu en Plein Air” (Twenty Outdoor Nude Studies), et ont été prises en Provence ( les lieux de prise de vue sont notifiés à la fin du portfolio, )

Le studio Arlaud était située à Lyon, et Dirigé par L. Arlaud lui même. Pour la série présentée aujourd’hui, ainsi que pour la série des cartes postales, Il s’est rendu dans les Alpes, dans des grottes de l’arrière pays, , au bord de la Méditerranée, et même sur un glacier, et a réalisé un série très connue de vingt études de nus en plein air. Ce travail évoquant les dryades et les naïades, mais les nus de Arlaud ne sont pas sans rappeler aussi les peintures de Maxfield Parrish par exemple.( cf google image ici).

Il a par ailleurs illustré plusieurs livres sur le sud de la France, et quelques autres régions, ( “Les Baux de Provence”, “La corse”,”Nîmes, Uzès, Aigues-Mortes”, “Vals-les-Bains et le bassin de l’Ardèche”, “Arles et la Camargue”,”La Côte des Maures et les Iles d’or de Toulon à Fréjus” et bien d’autres encore ) entre 1927 et 1937.

G. L Arlaud - La liseuse Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

G. L Arlaud – La liseuse Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Cariatide, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Cariatide, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Surprise, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Surprise, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sommet, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sommet, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Mirage, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Mirage, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

 

Etude G. L Arlaud -Le Sapin, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Sapin, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Pax, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Pax, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Vent, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Vent, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Plongeuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Plongeuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Lumiere, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Lumiere, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'ondine, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’ondine, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Roc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Roc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Baigneuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Baigneuse, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Puits, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Puits, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Lac Blanc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Le Lac Blanc, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'Appel de la Montagne, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’Appel de la Montagne, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L'alpe, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -L’alpe, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Gardienne du Chateau, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Gardienne du Chateau, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Joueuse de Flute, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Joueuse de Flute, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Grotte, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -La Grotte, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

Etude G. L Arlaud -Printemps de Provence, from Vingt Études de Nu en Plein Air, 1920

 

G.L. Arlaud  Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio  G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio  G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

G.L. Arlaud  Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920)  [Vingt Etudes de Nu en Plein Air]  1920

G.L. Arlaud Portfolio cover for G.L. Arlaud Vingt Etudes de Nu en Plein Air (Paris, Horos Editions, 1920) [Vingt Etudes de Nu en Plein Air] 1920

Vous pouvez retrouvez ces planches sur Luminous

Autres Etudes de Nus qui restent dans le même esprit et qui ont aussi étés réalisées dans le sud de la France, mais éditées en format carte postales et réalisées entre les années 1920 et 1930

Etude G. L Arlaud - La Barque, 1930

Etude G. L Arlaud – La Barque, 1930

 

Etude G. L Arlaud - l'Epine, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud – l’Epine, nu érotique 1930

 

Etude G. L Arlaud -l'Agave, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud -l’Agave, nu érotique 1930

 

Etude G. L Arlaud  -Reverie, 1930

Etude G. L Arlaud -Reverie, 1930

 

Etude G. L Arlaud -  Voute Ruines, 1930

Etude G. L Arlaud – Voute  1930

Etude G. L Arlaud  -Andromède, 1930

Etude G. L Arlaud -Andromède, 1930

Etude G. L Arlaud - l'Océan, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud – l’Océan, nu érotique 1930

Etude G. L Arlaud - La Cueillette, 1930

Etude G. L Arlaud – La Cueillette, 1930

Etude G. L Arlaud  -La Lande, 1930

Etude G. L Arlaud -La Lande, 1930

Série en Studio

Etude G. L Arlaud - Etude, ,1930

Etude G. L Arlaud – Etude, ,1930

Etude G. L Arlaud - Potiche , nu érotique 1920-30

Etude G. L Arlaud – Potiche , nu érotique 1920-30

Etude G. L Arlaud - L'éveil ,1930

Etude G. L Arlaud – L’éveil ,1930

Etude G. L Arlaud - Bouddha, 1930

Etude G. L Arlaud – Bouddha, 1930

Etude G. L Arlaud -Madeleine, 1930

Etude G. L Arlaud -Madeleine, 1930

Etude G. L Arlaud - Femme couchée, 1930

Etude G. L Arlaud – Femme couchée, 1930

je vous ajoute celle ci car je l’aime beaucoup

Dr Ch. Fouqué & G.L. Arlaud L'album de la femme. La morphologie esthétique d'après l'étude du nu. Considérations physiologiques et philosophiques. Editions G. L. Arlaud, Lyon, 1936

Dr Ch. Fouqué & G.L. Arlaud L’album de la femme. La morphologie esthétique d’après l’étude du nu. Considérations physiologiques et philosophiques. Editions G. L. Arlaud, Lyon, 1936

Germaine Krull the book « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.1930

 

Germaine Krull – study of nude, before 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull est né le 29 Novembre 1897 à Wilda, Poznań, près de la frontière entre l’Allemagne et la Pologne en Prusse orientale, d’une famille allemande aisée. Dans ses premières années, sa famille déménage fréquemment dans toute l’Europe. Elle n’a pas reçu une éducation dite « formelle », mais a reçu des cours à la maison  de son père  Johann Friedrich Krull, un ingénieur accompli et un libre penseur. Ce dernier l’a très certainement influencé , en laissant ses robes au placard et la laissant s’habiller  comme un garçon quand elle était jeune. Cette liberté d’esprit ne peut qu’avoir contribué à forger ses idées sur le rôle des femmes et leurs places au sein de la société ,  et son education la probablement aussi prédisposée à la prise de position politique radicale.

Entre 1915 et 1918, elle a pris des cours à  « Lehr- und Versuchsanstalt für Photographie », une école de photographie de Munich, en Allemagne, periode durant  laquelle  elle suit l’enseignement de Frank Eugene (voir article à son sujet ici) , l’un des maîtres du Pictorialisme .

Elle a ouvert un studio à Munich en 1918.Elle se lie d’amitié avec despersonnalités tels que Rainer Maria Rilke, Friedrich Pollock, et Max Horkheimer. A cette periode ( 1918-1921) Germaine Krull était très active politiquement . En 1919, elle est passée du Parti socialiste indépendant de Bavière au Parti communiste de l’Allemagne, et a été arrêtée et emprisonnée pour aider la tentative de fuite d’un émissaire bolchevik à l’Autriche. Elle fût expulsée de  Bavière en 1920 pour ses activités communistes, et s’ est rendu en Russie avec son amant Samuel Levit. Après que Levit ne l’ait quittée en 1921, Krull a été emprisonné comme un « anti-bolchevique» et expulsé de Russie.

Entre 1922 et 1925, elle vivra à Berlin où elle a reprendra sa carrière de photographe. Elle et Kurt Hübschmann (plus tard connu sous le nom de Kurt Hutton) ont travaillé ensemble dans un studio de Berlin entre 1922 et 1924. Parmi les autres photos de Krull produites à Berlin à cette période, il y a notament la serie de  nus  » les amies de chambre » qui furent comparées à « des satires de la pornographie lesbienne. » VOIR CETTE SERIE LES AMIES ICI

Après avoir rencontré le cinéaste communiste néerlandais Joris Ivens  en 1923, elle s’ installe à Amsterdam en 1925.  Krull revient à Paris en 1926, Ivens et Krull conclu un mariage de convenance entre 1927 et 1943, afin que Krull puisse optenir un passeport néerlandais.

Entre 1922 et 1925, elle vivra à Berlin où elle reprend sa carrière de photographe. Elle et Kurt Hübschmann (plus tard connu sous le nom Kurt Hutton) ont travaillé ensemble dans un studio de Berlin entre 1922 et 1924. Parmi les autres photos Krull produite à Berlin étaient nus qui ont été comparés à ‘des satires de la pornographie lesbienne.’Elle a commencé à photographier des nus, essentiellement féminin,  nombre de ces images illustre des publications scientifiques et naturistes et de nombreux magazines. ( par exemple ici un exemple de couverture pour naturiste)

Krull a vécu à Paris entre 1926 et 1928, où elle a ouvert son atelier en 1926 . Elle se lie d’amitié avec l’élite intellectuelle française (Valéry, Gide, Malraux, Morand, Frank Eugene Cocteau, Colette, etc), ainsi que de nombreux artistes et créateurs (l’acteur Louis Jouvet, le réalisateur Jean Renoir, le photographe Eli Lotar  , qui realisera une superbe photo d’elle nue, vêtue de gants, voir plus bas, les peintres Robert et Sonia Delaunay, etc) mais sera surtout amie avec Sonia et Robert Delaunay, Eli Lotar, André Malraux, Colette, Jean Cocteau, André Gide  Son travail consistait essentiellement à faire de la photographie de mode, et portraits et travailler pour des magazines . Néanmoins, le nu a continuera d’être un thème de prédilection dans la photographie de Krull , ( elle est d’ailleurs publiée à cette époque dans la célèbre « Revue des Monats », par exemple) très fréquemment.

Pendant cette période, elle a publié le portfolio Métal ,1928. ayant épousé le réalisateur Joris Ivens,  elle travaillera avec lui  pour le documentaire ‘El Puente’ (Le pont) en 1928 qui réveillera en elle une fascination pour un sujet inhabituel: le paysage industriel. Krull présente dans ce livre 64 photographies en noir et blanc paysage de Paris, Marseille, et de Hollande . Les sujetsphotographiés sont  des ponts, des  bâtiments (par exemple, la Tour Eiffel), et les navires à roues de bicyclette, il peut être lu comme étant une célébration de la machine ou une critique à leur égard. Beaucoup de photographies ont été prises sous des angles dramatiques, et dans l’ensemble du travail a été comparé à celui de László Moholy-Nagy ( Voir tous les articles qui lui sont consacrés ICI)  et Alexander Rodchenko. ( Voir  tous les articles qui lui sont consacrés ICI). En 1999-2004 le portefeuille a été choisi comme l’un des albums photos les plus importants de l’histoire.

En 1928, Krull a été considéré comme l’une des meilleurs photographes de Paris, avec André Kertész ( Voir les articles qui lui consacrés) et Man Ray( Voir les articles qui lui consacrés) . Entre 1928 et 1933, son travail photographique est composée principalement de photojournalisme, comme ses photographies pour le magazine Vu.  En 1930, elle  édite le portfolio « Étude de nu  » avec 24 photos , préfacé par son ami Jean Cocteau aux Librairie des Arts décoratifs. ces clichés expliquera t- elle auront pour vocation de témoigner de la transformation dans laquelle la nudité, est à la fois reliée à l’esthétique et séparée de l’éthique (ses travaux dans ce domaine sont réputés pour sa série les amies).

Quand la seconde guerre mondiale éclate, krull quittera la France et voyagera dès lors à travers le monde entier (Afrique (1941-1942)  Brésil, où elle a photographié la ville d’Ouro Preto. Entre 1942 et 1944, elle était à Brazzaville en République du Congo, après quoi elle a passé plusieurs mois à Alger ) Après la Seconde Guerre mondiale, elle a voyagé en Asie du Sud-Est en tant que correspondant de guerre, et en 1946 elle  devient un des co-propriétaires de l’Hôtel Oriental à Bangkok, en Thaïlande, un rôle qu’elle a entrepris jusqu’en 1966. Ensuite elle déménagera dans le Nord de l’Inde et convertira à l’école Sakya du bouddhisme tibétain. Son grand projet photographique finale a été la publication d’un livre de 1968 « Tibétains en Inde » qui comprenait un portrait du dalaï-lama. Après un AVC, elle a déménagé dans une maison de soins infirmiers à Wetzlar, en Allemagne, où elle est morte le 31 Juillet, 1985.

Cette femme a eu un esprit libertaire toute sa vie, combattant pour la liberté sociale, la condition de la femme des peuples, sa liberté intellectuelle fait d’elle une artiste majeure du 20 siècle.

bien sûr je ne vous présente qu’une partie de son travail, et comme toujours celui autour du nu, mais cela reste une partie de son immense travail.bJe vous présente les planches du porfolio de 1930 qui sont des héliogravures, ainsi que d’autres nus et ses portraits. Vous pouvez retrouverez la séries Les amies, rencontres de lesbiennes ( postés il y a longtemps ici), et le reste de sont travil sur le net.

« L’objectif est un œil mieux fait que l’œil.  Il mérite de voir le monde mieux fait que le monde, ou autrement fait, ce qui est déjà très bien.  Chaque angle nouveau  multiplie le monde par lui même » G.Krull 1931

 

 

Germaine Krull Book cover for Germaine Krull, Études de nu, (Paris, Librairie des Arts Décoratifs – A. Calavas Éditeur, (1930)) 1930

Germaine Krull - Etude de nu, 1930 from "Études de nu". Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

ÉTUDES DE NU is the second publication to feature Germaine Krull’s nude studies. It was published twelve years after her nude work first appeared in Der Akt – Zwanzig photographische Aufnahmen weiblicher Körper nach der Natur (The nude – twenty photographs of the female body taken from life) together with work by Prof. Jozsef Pésci and Wanda von Debschitz-Kunowski. ÉTUDES DE NU is Krull’s solo celebration of the female form.

The small portfolio is rather simple in design and construction. A small white paper label with the title and author’s name is mounted on the orange paper covered card of the front cover. The portfolio contains 24 photographic plates and two folded leaves with title and introduction by Jean Cocteau. Twenty-two of the plates contain one photograph of one model. Two of the plates show montages or multiple exposures. Twenty photographs show the figures cropped, at least on one side of the image. The photographs come across as a playful mix of styles and techniques just as one finds with Krull’s work in general.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull- Étude de nu, 1930

Germaine Krull- Étude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930

Germaine Krull-Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull – Etude de nu, 1930 from « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull- EROTIC NUDE , circa 1930 Vintage silver printfrom "Études de nu". Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

Germaine Krull- EROTIC NUDE , circa 1930 Vintage silver printfrom « Études de nu ». Par Germaine Krull. Preface by Jean Cocteau.With 24 loose illustrations after photographs printed in photogravure, Paris, Librairie des Arts décoratifs, ,1930.

 

« Photographing is a profession. Craftsmanship. A job that one learns, that one makes more or less well, like all trades. The photographer is a witness. The witness of his time. The true photographer is the witness of every day, they are the reporter. » Germaine Krull
Sur ce lien, en podcast, une autre chronique à propos de Germaine Krull, Les vivants et les morts, Radio Zibeline.

Emmy Sauerbeck   (1894-1974), dancer, choreographer, dance teacher

Emmy Sauerbeck le professeur, qui a beaucoup inspiré ses élèves – et bien sûr la danse – était une  danseuse allemande Née en Allemagne,  qui a grandi en Angleterre. Ellea dirigé la « School for Movement » à Berne de 1922 à 1974. Né à Londres en 1894, Emmy Sauerbeck a grandi avec deux frères et sœurs. Une représentation de la danseuse Maud Allan, à laquelle elle a assisté avec sa mère, l’avait déjà inspirée dans son enfance. Mais d’abord elle a pris des cours de violon en 1914 à Zurich et la musique sera pour elle un élément fondamental autour duquel elle créera ses chorégraphies . Après seulement un an, elle commence sa formation en danse parallèle au conservatoire de Zurich avec Rudolf von Laban et suit des cours avec Suzanne Perrottet et Katja Wulff.

La formation de Rudolf von Laban a marqué son travail pédagogique: « Rudolf von Laban est le grand innovateur de la danse de notre temps, il a découvert, formulé et rendu fécond pour la danse des lois de l’harmonie et de la mélodie, de sorte que la danse soit au même niveau de développement que la musique en tant qu’art indépendant qui peuvent se confondre les uns avec les autres sans en devenir pour autant dépendant.

Ursula Aeberhard, assistante de longue date d’Emmy Sauerbeck et directrice actuelle de « School for Movement » à Berne, décrit le style de Sauerbeck comme suit: « En plus des balançoires, du suspense – de la détente, de l’impulsion, Emmy Sauerbeck a développé son propre style de danse, qui est extrêmement subtil et différencié. Ses danses étaient souvent basées sur la dynamique et les agogiques de la musique,  » L’intérêt intense de Emmy  Sauerbeck pour la musique la caractérisait, créant ainsi des danses au son de la musique moderne, des danses uniquement à la batterie, des danses absolues sans accompagnement. Elle  choisissait  sa musique très soigneusement, et se consacrait entièrement à son service. Nous étions toujours encouragés à accorder un respect inconditionnel à la musique électronique. Emmy Sauerbeck a donné à nos étudiants quelque chose que nous ne pouvions trouver nulle part ailleurs, elle-même le savait très bien. Cela nous a fourni une base sur laquelle nous pourrions, à notre guise ou pourrons, être en mesure de découvrir ou de construire quelque chose de nouveau.  »

source photos et texte deutsches-tanzarchiv.de

Emmy Sauerbeck in Siamesischer Tanz, 1929

Emmy Sauerbeck in Siamesischer Tanz, 1929

 

 

Emmy Sauerbeck in Petrushka Sample photo in costumes in the studio, circa January 1925. Photo by Franz Henn in an unidentified dance in 1929.

Emmy Sauerbeck in an unidentified dance in 1929.

Roberto Baccarini Part II

Roberto Baccarini Arimand-Banu gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini Elizaveta “Lila” Nikolska gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini. Nude , gelatin silver print 1930

Roberto Baccarini Mary Raoul sul set di ‘Fiori d’arancio’ ,gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini Rosetta Pedrani , 1930s, gelatin silver print.

Roberto Baccarini -Wanda Osiris ,1930’s gelatin silver print

Roberto Baccarini – Wanda Osiris ,1930’s gelatin silver print

Roberto Baccarini Nana de Herrera ,gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini – Wanda Osiris ,1930’s gelatin silver print

Roberto Baccarini Lina Gennari ,1930s gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini – Lidia Martora ,1930’s, gelatin silver print.

Roberto Baccarini Jo-Hai Tong Vintage gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini Bea Egervary gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini Elizaveta “Lila” Nikolska gelatin silver print, 1930’s

Roberto Baccarini Claude Génia Vintage gelatin silver print.

Roberto Baccarini Donna Maria Mirka 1940

Frieda Gertrude Riess

Riess was born in Czarnikau in the Prussian Province of Posen where her Jewish parents were shopkeepers. At the end of the 1890s, the family moved to Berlin where she first studied sculpture under Hugo Lederer (c. 1907) and later photography at the Berlin « Photographischen Lehranstalt », receiving her diploma in the summer of 1915.

In 1918, she opened a business on the prestigious Kurfürstendamm; it became one of the most popular studios in the city. Partly as a result of her marriage to the journalist Rudolf Leonhard in the early 1920s, she extended her clientele to celebrities such as playwright Walter Hasenclever, novelist Gerhart Hauptmann and actors and actresses including Tilla Durieux, Asta Nielsen and Emil Jannings. While on a trip to Italy in 1929, she was invited to photograph Benito Mussolini. In addition, she contributed to the journals and magazines of the day including Die Dame, Berliner Illustrierte Zeitung, Der Weltspiegel, Querschnit and Koralle

Her success in Berlin was however short-lived. In 1932, after falling in love with the elderly French ambassador in Berlin, she moved to Paris with him, disappearing from the public eye. Even the date of her death cannot be clearly established and her place of burial remains unknown  (source wilkipedia)

 

Frieda Riess- Toni Freeden – Dancer, Germany  in a dancing pose – 1927 via getty images

Frieda Riess- The dancer Grit Helgesa Portrait in the role of a Harlekin Vintage,1920 via getty images

Frieda Riess- Ellen Petz Dancer, choreographer, Germany with a partner in the Petz Kainer Ballet ‘Scherzo’; costumes designed by Ludwig Kainer – 1920 via getty images

Frieda Riess- Portrait of Margo Lion, Cabaret Artist, Chansonniere, Actress, Germany, Portrait singing the couplet ‘Die Linie der Mode’ in the Wilde Bühne in Berlin 1924 via getty images

Frieda Riess- Hands Beautiful female hands , 1924 via getty images

Frieda Riess- Portrait of The dancer Grit Hegesa,1919 via getty images

Frieda Riess-Mria Schreker, Opera SingerWife of the composer Franz Schreker ,1922 via getty images

Frieda Riess- Lotte Pritzel Costume designer, doll artist,1925 via getty images

Frieda Riess- Lally Horstmann1920 via getty images

Frieda Riess- Lani Mohr-Solf,1931 via getty images

Frieda Riess- Portrait of the actress Leontine Kühnbergy 1925 via getty images

Frieda Riess- Dare Vare The daughter of the Italian Ambassador in China, wearing a white dress in the summer,1933 via getty images

Frieda Riess-Trude  Hesterberg – Actress, SingerPortrait in the cabaret Wilde Bühne, dressed in a long dress Vintage,1922 via getty images

Frieda Gertrud Riess The Sculptor Renée Sintenis (Die Bildhauerin Renée Sintenis) Gelatin silver print, 1925-35 Via moma

Frieda Gertrud Riess – Woman’s handS, 1924 via

 

Frieda Ries- Renee Sintenis, sculptor, Germany 1925 via

Frieda Riess-Baroness Nadine Uexküll dressed as Nefertiti,1928

Atelier Riess (Frieda Gertrud). Bara – Die Tänzerin Charlotte Bara. Ca. 1926-28.

Frieda Gertrud Riess Nude Model ,photogravure, 1925 via ebay

Frieda Gertrud Riess Nude Model ,photogravure, 1925 via ebay

Frieda Gertrud Riess Nude Model ,photogravure, 1920 via ebay

Frieda Gertrud Riess Nude Model ,photogravure 1920 via ebay

Albert Wyndham

 

Albert Wyndham -Contorsion Paris, fin des années 1920 Épreuve argentique

Albert Wyndham -Tension Paris, fin des années 1920 Épreuve argentique

Albert Wyndham -untitled Paris – stamped – 1920s silver gelatin

Albert Wyndham -Untitled 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Untitled 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham – from Album of Original Gelatin Silver Prints Erotic, Dessous by Albert Wyndham, c. 1930

Albert Wyndham -Untitled French Lingerie 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham – Untitled , Paris around 1919 with the courtesy of the personal collection © Siegfried Sander

 

Albert Wyndham -Untitled 1920s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Down by the River 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Untitled 1920s, silver gelatin print

Albert Wyndham -Stylish Gal with a pair of unique hosiery 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham – Untitled 1930 , gelatine silver print From EroticPhotography by Alexandre Dupuyp 183 , 2011

Albert Wyndham -untitled 1920s to 1930s silver gelatin print

Albert Wyndham -untitled 1920s to 1930s silver gelatin print

Albert Wyndham -untitled 1920s to 1930s silver gelatin print

Albert Wyndham -untitled 1920s to 1930s silver gelatin print

Albert Wyndham -Untitled 1930s, silver gelatin print

Albert Wyndham Female Nude Wearing Black Hat and Mask, circa 1900

 

PETIT CHOC Les Deux Tournelles, 1930. Photographs by Albert Wyndham

PETIT CHOC Les Deux Tournelles, l’attente 1930. Photographs by Albert Wyndham

PETIT CHOC Les Deux Tournelles, 1930. Photographs by Albert Wyndham

PETIT CHOC Les Deux Tournelles,1930. Photographs by Albert Wyndham

PETIT CHOC #4 Fetish Photos, Photographs by Albert Wyndham

PETIT CHOC #4 Fetish photos, Photographs by Albert Wyndham 1930

PETIT CHOC #4 Fetish Photos, Photographs by Albert Wyndham 1930

PETIT CHOC #4 Fetish Photos, Photographs by Albert Wyndham

Jindřich Vaněk

Jindřich Vaněk (1888-1965)

Jindřich Vaněk was born 9th of August 1888 In Rokycany, died 19th November 1965 in Prague. He studied architecture in Darmstadt in Germany, later he worked with famous Czech architect Josef Gocar.

In 1914 he opened photographic studio in Prague “Vanek and Kanderal”, from 1918 had his own studio in Prague. He was famous mainly for his nudes. An album of his nudes was published in 1932 titled “Apotheosis”. He also made portraits of celebrities. Several of his works were included in the exhibition “The Nude in Czech Photography” curated by Vladamir Birgus (Prague Castle, 1999). Four of his full page photographs are in Czech/English catalogue published by KANT in Prague. He was one of the most important Czech photographers of nudes and portraits between two world wars

Jindřich Vaněk- Nude study ,from the portofolio Apotheosis1930 Vintage silver bromide print

Jindřich Vaněk- nude from the portofolio Apotheosis,Gelatin silver print 1930s

Jindřich Vaněk- Studie,1920–1927

Jindřich Vaněk -Juventa,1920–1929

Jindřich Vaněk -Juventa,1920–1929

Jindřich Vaněk-Sitting act.1920–1929

Jindřich Vaněk – Nude study , Apotheosy,1930 Vintage silver bromide print

Jindřich Vaněk -Nude study , Apotheosy,1930 Vintage silver bromide print

Jindřich Vaněk-Woman’s act.’Light pouring in ‘.1920–1927

Jindřich Vaněk- Nude study ,1930 Vintage silver bromide print