Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alex(s)ander Danilovich Grinberg  est un des photographes russes les plus respectés du vingtième siècle. Il a connu la révolution russe, la guerre civile, deux guerres mondiales et la répression stalinienne durant ses 94 années de vie.

Il a étudié à l’Université de Moscou, au Département de physique et de mathématiques, et au Stroganov Art College. En 1907 Gringberg est devenu membre de la Société photographique de Russie (RFO) à Moscou, en 1912 et l’un de ses administrateurs. En 1909 il reçoit sa première médaille d’or à l’exposition internationale de Dresde.   En 1914 il  commence à travailler avec le studio de cinéma « khanzhankov  » à Moscou, en devenant responsable de la publicité des films, mais il est également assistant réalisateur et ses films les plus connus sont  « les Descendants arabes » et « Deux amies (modèle et fille) ».

De 1922 à 1930 Grinberg enseigne la composition photographique au cinéma au « State College « (plus tard renommé en Russie State University Cinématographie). Dans la même période, il a enseigné à la société photographique professionnelle de Moscou  et a également travaillé comme caméraman à la First State Film Studio. Il travaille aussi beaucoup avec Vsevolod Meyerhold ( directeur d’une troupe de théatre) et d’autre troupe de théatre, et est proche d’un certain nombre d’acteurs ainsi de que de grand nom de la photographie.

En 1929, lors de la  révolution culturelle, la « vieille école” de la photographie soviétique ( dont il fait partie)  est désignée comme une photographie réalisée par  « dépravé » et il perd sa notoriété et n’est plus le photographe à qui l’on accorde des faveurs. En effet, la nouvelle politique culturelle a dicté que n’importe quel érotisme sous quelque  forme artistique que ce soit était un « restant d’oisiveté bourgeoise » et inconvenant pour la société soviétique.

Pourtant Grinberg , continue et en 1935 il  expose des photographies  de femmes partiellement habillées , ce qui lui vaut son arrestation et une condamnation par le Comité spécial de NKVD (Commissariat populaire de l’Intérieur) au bagne ( autrement dit Goulag)pour  diffusion de pornographie.Au bout de quatre année d’enfer,  il est finalement libéré pour la bonne conduite ,en 1939.

[Vous verrez que la plupart de ses clichés de nus sont réalisés entre les années 1900 et 1930 , aujourd’hui l’histoire écrite, on comprend pourquoi il n’a pu continué librement à exercer son art. Tous les travaux de cette époque n’ont pas été détruits que cela arrivait généralement et ce grâce à son frère aîné qui a réussi à cacher les négatifs durant de nombreuses années. C’est donc pourquoi, la majorité des photos que vous verrez , ont été retirées après la seconde guerre mondiale, et n’ont plus ce grain si particulier du pictoralisme. Rares sont les photographies qui sont tirées dans des teintes particulières. ]

A sa sortie du goulag, il a repris rapidement son travail de photographe et il collabore avec de nombreuses d’institutions, des musées et enseigne la photographie. Après la guerre il a travaillé avec les modèles et les couturiers tout au long des années 1950.

Sa vie entière a été consacrée à la photographie, qu’il n’a jamais abandonnée, même dans les plus difficiles de circonstances. Encore une fois, cet homme est la preuve, que de tout temps les artistes sont persécutés et emprisonnés , nous en avons déjà parlé et bons nombres d’artistes présentés sur le blog ont été dans le même cas.

Biographie  plus complète sur le site Russian Photographs [ English],  ( ce texte a été ecrit par © Evgeny Berezner and Irina Tchmyrevapour l’exposition   » Russian Pictorialism » en  2002, et pas par la personne qui vend les photographies ( mais çà aussi , ce n’est pas cité )

La majorité des photographies se trouvent  sur le site Russian Photographs, mais les dates sont approximatives , ainsi que les noms des personnes photographiées manquantes , vous y trouverez également d’autres travaux, en plus petits formats bien entendu,  comme la publicité, les portraits des têtes couronnées de l’époque, des paysages, sa série l’art du Mouvement dans l’esprit de la nouvelle culture russe : « Un corps parfait pour une civilisation parfaite ».

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, school dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, school dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

 

 

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, school dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, scholl dancer in Moscou 1923

 

Alexander Danilovich Grinberg -L’Appel, 1920

Alexander Grinberg- Nude Study 1920s

Alexander Danilovich Grinberg -Antique Motive, model Liza scholl dancer in Moscou 1923

Irma Duncan and Isadora Duncan-School in Moscow, 1923

More article about Alexander Danilovich Grinberg

Sasha

Alexander ‘Sasha’ Stewart, born 1892 in Edinburgh, moved to London and launched his professional photography career in 1914. In 1920, Sasha opened his first London studio in Bloomsbury. A technical virtuoso and popular amongst the upper class, the photographer’s theatrical and society portraits were frequently seen in sophisticated journals such as The Tatler, The Sketch and Illustrated London News.

As brilliant as he was charming, Sasha was known for his inventions and studio innovations, none more so than the Sashalite. Produced by General Electric with key input from the photographer, the Sashalite debuted in 1930 and was the first commercial flashbulb available in the UK. Sasha used the powerful light generated by the bulbs to capture his trendsetting and signature dramatic shadows and frozen motion.

Esme Fitzgibbon British actress in costume as Madeline for a stage production of ‘The Ratby sasha.1924

The English ballerina Dame Margot Fonteyn (Margaret Hookham) (1919 – 1991) holding a mask by sasha. 1920-30

A Norman Hartnell evening gown. by sasha. 1920-30

The Australian beauty Dorothy Blanchard, who has just left London to join the Ziegfeld Follies, reclining on a sumptuous bed. by sasha. 1925

The English actress Hermione Baddeley (1906 – 1986).. by sasha. 19220-30

Alice Joyce (1890 – 1955) in London to play the lead in a film, ‘The Passionate Adventure’. by sasha.1925

A woman wearing a fashionable hat decorated with leaf motifs by Peron. by sasha. 1925

A woman wearing a cloche hat decorated with flowers by sasha.1925-30

A unknown model wearing a Paquin feathered headdress. by sasha.1920-25

A woman wearing a fashionable woven hat decorated with jewellery by Peron. by sasha. 1925

A woman wearing a jewelled headdress designed by Paquin by sasha.1924

advertissement for A Schiaparelli hat by sasha. 1930s

An actress appearing in the play ‘Libel’ at the Playhouse theatre. . by sasha.1934

Portrait if the Dancer Kyra Alanova. . by sasha.1929

Show ring rider Mrs Sam Marsh wearing a top hat and a veil over her face. . by sasha.1920

The English actress Vivien Leigh (1913 – 1967). Original Publication in People Disc by sasha.Nd

Frances Day (1907 – 1984) in ‘Floodlight’.by sasha.1925

American authoress Anita Loos, who wrote ‘Gentleman Prefer Blondes’.. by sasha. nd

British actress Dorothy Seacombe by sasha. 1926

Lady Castlerosse modelling the medieval-style costume and wimple she will wear to the Galaxy Ball Pageant, held at London’s Park Lane Hotel. by sasha.1929

The American dancer, Ardath de Sales in costume for ‘Mercenary’, a show at London’s Hippodrome Theatre. by sasha. 1925

Entertainer Elsa McFarlane stands on the bonnet of a Rolls Royce car, mimicking the Silver Lady figurine, in a production of ‘The Co-Optimists’, at the Vaudeville Theatre in Londonby sasha. 1929

Dancer Muriel Gaunt by sasha. 1939

The Australian dancer Dorothy Blanchard, who has just left London to join the Ziegfeld Follies, sitting by the fireplace by sasha. 1925

The Film actress Marjory Brooks. by sasha.1927

Cecily Byrne as Lydia Webster in the Lyric Theatre’s production of ‘Baby Cyclone’. by sasha.1928

Catherine Lacy as Ricciada in the first production of ‘Night’s Candles’, at the Queen Theatre. by sasha.1933

The Glamorous Australian dancer Dorothy Blanchard smoking a cigarette. by sasha.1925

 

Kyra Nijinsky (1913 – 1998), daughter of the famous Russian dancer and one of the principals of ‘Cochran’s Streamline Revue’ at the Palace Theatre, London.. by sasha.1930s

Chorus girls in Felix Ferry’s Monte Carlo Follies are performing in London at Grosvenor House.. by sasha. 1930s

The Dancer Laura Devine performing a shadow dance during a production of C B Cochran’s show ‘This Year of Grace’ at the London Pavilion. by sasha.1928

A dancer dancing in a British National Opera Company production at His Majesty’s Theatre, London by sasha. 1924

Stanislawa Welska performs an exotic dance which produces a dramatic shadow. by sasha. 19330s

A dancer cowering from a shadowed pair of hands looming over her on stage. by sasha. 1930

The Singer and dancer Bunty Pain, one of Cecil B Cochran’s chorus girls, wearing a diaphanous dress. by sasha. 1929

Tilly Losch (1904 – 1974) dancing in an extravagant costume, in a scene from the show `Wake Up And Dream’. by sasha.1929

The Dancer and actress Tilly Losch (1904 – 1974), one of the principals in ‘Streamline Revue. by sasha.1934

Tilly Losch and Tony Birkmayr in ‘Wake Up And Dream’ at the London Pavilion Theatre. by sasha.1929

Austrian dancer Tilly Losch and Roman Jasinsky dancing in a production of the ballet ‘Errante’ at the Savoy Theatre, London, with choreography by George Balanchine, and costumes by Paul Tchelitchev sasha. 19230s

A couple dancing the Charleston in a scene from the play ‘Just A Kiss’ at the Shaftesbury Theatre, London. by sasha.Nd

dancer and choreographer Serge Lifar and classical Russian ballerina Alice Nikitina performing the Russian ballet La Chatte (‘The Cat) Music H .Saguet, choreography G. Balanchine, designs Gabo and Pevsner. by sasha.1927

Nini Theilade, Indonesian ballet dancer, adopting a ballet pose for a studio portrait by sasha. 1933

Musical comedy actress Jessie Matthews (1907 – 1981) poses in a swimsuit. by sasha.1931

The Russian ballet dancer Alexandra Danilova (1904 – 1997) dancing in a Diaghilev production of ‘Swan Lake’ by sasha.1926

The Actress Binnie Hale dancing in the musical comedy, ‘Mr Cinders’, at the Adelphi Theatre, London by sasha. 1929

Dancing nymphs, in a scene from the play ‘Comus’ at the Open Air Theatre, Regents Park, London by sasha.1934

Members of the Margaret Morris dance troupe dancing out-of-door in accordance with the Margaret Morris Movement (MMM) interpretation of dance.. by sasha.1927

Tap dancers in ‘Voila Les Dames’ at the Prince of Wales Theatre. London hold hearts in front of them as they dance by sasha.1935

British actress Jessie Matthews (1907 – 1981) wearing a headdress decorated with ostrich feathers for her appearance in Charles B Cochran’s musical spectacular ‘Ever Green’ at the Adelphi Theatre, London. by sasha.1930

Binnie Hale surrounded by a huge plume of feathers in the show, `Mr Cinders’’. by sasha.1929

An unusual view of the ‘Albertina Rasch Girls’ who appear in the show, ‘Wild Violets’ at the Drury Lane Theatre, London by sasha.1933

The Albertina Rasch chorus girls who are appearing in ‘Wild Violets.by sasha.1933

The Albertina Rasch Girls who appear in the show ‘Wild Violets’. From top to bottom Inga Anderson, Nosie Dale and Vida McLain..by sasha.1932

The English ballet dancer Leslie Burrows performing a dance entitled ‘Fear’. by sasha.1934

A woman standing on a beach. by sasha.1930

A couple kissing in a scene from the play ‘Just A Kiss’ at the Shaftesbury Theatre, London. by sasha. 1926

American dancers Estelle & Leroy, in action at the Savoy Hotel, London. by sasha. 1934

Composer and actor Ivor Novello (1892 – 1951) with just his face seen peering through a spy hole in a door by sasha. 1928

The English ballerina Dame Margot Fonteyn (Margaret Hookham) (1919 – 1991) holding a mask by sasha. 1920-30

A close-up of the hands of Jessie Matthews (1907 – 1981), dancer and film-star. by sasha.1930

Chorus girls singing on stage, whilst wearing eye masks by sasha.1930

A group in a model boat in a scene from the show ‘Peggy Ann’, at the Dalys Theatre by sasha.1927

English actress and dancer Phyllis Monkman (1892 – 1976) with Welsh composer and actor Ivor Novello (1893 – 1951) in ‘Downhill’ at the Queens Theatre. by sasha.1926

Noel Coward (1899 – 1973) and Gertrude Lawrence (1898 – 1952) in ‘Private Lives’ at the Phoenix theatre by sasha.Nd

Santa Proud Fashions by sasha.1930s

Ruby Stewart, currently appearing in a musical at the Gaiety Theatre, London by sasha.1937

Stage and screen actress Joyce Bland (1906-1963), who is currently playing the lead role in ‘Mary Bloome’ at the Embassy Theatre. by sasha.1931

Stage and screen actress Joyce Bland (1906-1963), who is currently playing the lead role in ‘Mary Bloome’ at the Embassy Theatre. by sasha.1931

random dance

Herman Mishkin- portrait of Anna Pavlova , nd

Sture Ekstrand Tre dansöser 1925

Sture Ekstrand Tree dansöser 1925

MADAME D’ORA DORA KALLMUS (1881–1963) ARTHUR BENDA (1885–1969) Bodenwieser-Schule, Vienna 1925 Vintage silver print

MADAME D’ORA DORA KALLMUS (1881–1963) ARTHUR BENDA (1885–1969) Bodenwieser-Schule, Vienna 1925 Vintage silver print

Anonyme- La danse des femmes, vers 1930- , Tirage cartoline ( Ebay)

Anonyme- La danse des femmes, vers 1930- , Tirage cartoline ( Ebay)

Arthur Benda, Der Tanz mit den goldenen Scheiben (The Dance with the Golden Disks), 1931 courtesy of the Museo d’Arte Moderna di Bologna

Arthur Benda, Der Tanz mit den goldenen Scheiben (The Dance with the Golden Disks), 1931 courtesy of the Museo d’Arte Moderna di Bologna

Byron Company - Two of Marion Morgan's dancers with flowing scarf, posing on rocks at the beach Rye, New York. 1920

Byron Company – Two of Marion Morgan’s dancers with flowing scarf, posing on rocks at the beach Rye, New York. 1920

Swinney ( source nypl) dancers partnering each other in mirror pose, 1920s

Swinney ( source nypl) dancers partnering each other in mirror pose, 1920s

 

Herman Mishkin- portrait of the Contortionist and Egyptian Dancer, Kyra, at the theathtre Winter Garden, 1920

Herman Mishkin- portrait of the Contortionist and Egyptian Dancer, Kyra, at the theathtre Winter Garden, 1920

Ida Rubinstein

La belle Ida Rubinstein des Ballets Russes, est née en Russie en 1885, elle n’était pas seulement une grande figure à l’intérieur de Ballet Russes, mais une icône de la Belle Époque.

Avec peu de formation officielle, elle est passée de figurante dans son premier rôle dans «Salomé», de Diaghilev ( dirigeant les Ballets Russes ) à Vedette grâce à ce dernier, qui lui offrit le premier rôle dans Cléopâtre. en effet, aidée par Mikhail Fokine, elle fait ses débuts en 1908, lors d’ un spectacle privé de Salomé d’Oscar Wilde, dans lequel elle s’est dénudée au cours de la Danse des sept voiles.
Sergei Diaghilev l’engage dans les Ballets Russes et elle a dansé le rôle-titre de Cléopâtre dans la saison de Paris de 1909, et Zobéide en Scherezade en 1910. Scherezade était admiré à l’époque pour sa sensualité racée et somptueuse mise en scène, mais de nos jours il est rarement effectué; au goût du jour, il est considéré comme trop d’une pantomime et son orientalisme alors à la mode semble daté.

Rubinstein fût beaucoup célébrée dans l’art, elle est devenue une véritable Muse, et a été peinte, sculptée, par de nombreux artistes , Valentin Serov, Demetre Chiparus , Antonio de La Gandara notamment,Mais surtout par sa compagne La peintre Romaine Brooks , avec laquelle elle eu une liaison durant trois années

Après avoir quitté les Ballets Russes, Rubinstein forme sa propre compagnie de danse, et chorégraphie plusieurs productions somptueuses. En 1911, elle a joué dans Le Martyre de Saint Sébastien. C’était à la fois un triomphe pour son modernisme stylisé et un scandale, l’archevêque de Paris interdit aux catholiques d’y assister en invoquant le fait Saint-Sébastien était joué par une femme et un Juif.

Après la Première Guerre mondiale, Rubinstein est apparu dans un certain nombre de pièces de théâtre, et dans le Istar de Staat à l’Opéra de Paris en 1924. Entre 1928 et 1929, elle a dirigé sa propre entreprise à Paris avec Nijinska en tant que chorégraphe. Elle a commandé et joué dans Boléro de Maurice Ravel en 1928. Elle a fermé l’entreprise en 1935, et a donné sa dernière performance dans le jeu Jeanne d’Arc au bûcher à Paris, 1939 et elle par ailleurs joué dans des films muets.

Ida Rubinstein in the role of Salome (French Photographer)© Bridgeman Art Library - Private Collection

Eugène Druet- Ida Rubinstein in the role of Salome, 1908  (French Photographer)© Bridgeman Art Library – Private Collection [  Translated into Russian from the verse drama by Oscar Wilde Music by Alexander Gazunov, Director of the St. Petersburg Conservatory Choreography by Mikhail Fokine Costumes and Production designed by Léon Baskt]

Eugène Druet- Ida Rubinstein in the role of Salome, 1908 (French Photographer)© Bridgeman Art Library – Private Collection [ Translated into Russian from the verse drama by Oscar Wilde Music by Alexander Gazunov, Director of the St. Petersburg Conservatory Choreography by Mikhail Fokine Costumes and Production designed by Léon Baskt]

Ida Rubinstein- CleopatrE, 1909

Ida Rubinstein- CleopatrE, 1909 [Music by Arensky, Glazunov, Glinka, and Mussorgsky Music for Cléopâtre’s disrobing scene: Mlada by Rimsky-Korsakov Choreography by Mikhail Fokine Costumes and Decor by Léon Baskt Produced by Serge Diaghilev, Serge Lifar, Gabrielle Astruc (and others)]

Ida Rubinstein- Cleopatre, 1909

Ida Rubinstein- Cleopatre, 1909

ida rubinstein as zobeida in schéhérazade (diaghilev, 1910)

Ida Rubinstein as zobeida in Schéhérazade, 1910, [Written by Alexandre Benois. Music by Rimsky-Korsakov. Choreography by Mikhail Fokine. Costumes and set design by Léon Bakst. Produced by Serge Diaghilev.]

Ida Rubinstein in Scheherazade 1910

Ida Rubinstein in Scheherazade 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein dans Séhérazade en 1910

Ida Rubinstein- Cleopatre, New -York Tribune, 17 October 1920

Ida Rubinstein- Cleopatre, New -York Tribune, 17 October 1920

James Abbe- Ida Rubinstein, 1921

James Abbe- Ida Rubinstein, 1921

Ida Rubinstein still from La Nave ( silent movie),1921

Ida Rubinstein still from La Nave ( silent movie),1921

James Abbe- Ida Rubinstein- Abbe Phaedre, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein-  Phaedre, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein, 1923 2

James Abbe- Ida Rubinstein, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein- Abbe Phaedre, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein- Phaedre, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein- Phaedre, 1923

James Abbe- Ida Rubinstein- Phaedre, 1923

Ida Rubinstein in, Semiramis, by Boris Lipnitski, 1934.

Ida Rubinstein in, Semiramis, by Boris Lipnitski, 1934.

Ida Rubinstein in, Semiramis, by Boris Lipnitski, 1934.

Ida Rubinstein in, Semiramis, by Boris Lipnitski, 1934.

Ida Rubinstein en tenue de cavalière par Madame d'Ora, 1920s - Copie

Ida Rubinstein en tenue de cavalière par Madame d’Ora, 1920s

Ida Bubinstein, 1930

Ida Bubinstein, 1930

Ida Bubinstein, by Romaine Brooks

Romaine Brooks,Ida Bubinstein, 1911-12

Romaine Brooks,Ida Bubinstein, 1911-12

Romaine Brooks- La Venus Triste, 1914

Romaine Brooks- La Venus Triste, 1914

Romaine Brooks-Le Trajet, 1911

Romaine Brooks-Le Trajet, 1911

Romaine Brooks -The Cross of France, Ida Rubinstein , 1914

Romaine Brooks -The Cross of France, Ida Rubinstein , 1914

Romaine Brooks - Esquisse d'Ida Rubinstein, 1912

Romaine Brooks – Esquisse d’Ida Rubinstein, 1912

Romaine Brooks Ida Rubinstein 1917 - Copie

Romaine Brooks Ida Rubinstein 1917

Valentin Serov - Portrait of Ida Lvovna Rubinstein (as Salome), 1910

Valentin Serov – Portrait of Ida Lvovna Rubinstein (as Salome), 1910

 

Byron Company – Marion Morgan’s dancers

Byron Company -Marion Morgan's Dancers posing on the beach, Rye, New York. , 1920

Byron Company -Marion Morgan’s Dancers posing on the beach, Rye, New York. , 1920

Byron Company - Marion Morgan's dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Byron Company – Marion Morgan’s dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Athur Vitols for Byron Company - Marion Morgan's dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Athur Vitols for Byron Company – Marion Morgan’s dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Byron Company - One of Marion Morgan's dancers with a long, diaphanous scarf flowing in the sea breeze, posing on rock at the beach Rye, New York. 1920

Byron Company – One of Marion Morgan’s dancers with a long, diaphanous scarf flowing in the sea breeze, posing on rock at the beach Rye, New York. 1920

Byron Company - Two of Marion Morgan's dancers with flowing scarf, posing on rocks at the beach Rye, New York. 1920

Byron Company – Two of Marion Morgan’s dancers with flowing scarf, posing on rocks at the beach Rye, New York. 1920

Byron Company - one of the Marion Morgan's Dancers posing on the rock, Rye, New York. , 1920

Byron Company – one of the Marion Morgan’s Dancers posing on the rock, Rye, New York. , 1920

Athur Vitols for Byron Company -One of Marion Morgan's dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Athur Vitols for Byron Company -One of Marion Morgan’s dancers posing on rocks at the beach Rye, New York, 1920

Athur Vitols for Byron Company - Byron Company - Marion Morgan's Dancers, Three Girls and Reflections in Water. Photographs, Prints & Drawings 1917

Athur Vitols for Byron Company – Byron Company – Marion Morgan’s Dancers, Three Girls and Reflections in Water. Photographs, Prints & Drawings 1917

Athur Vitols for Byron Company -Marion Morgan's Dancers, Girl Washed Up on the Beach, August, 1917

Athur Vitols for Byron Company -Marion Morgan’s Dancers, Girl Washed Up on the Beach, August, 1917

some others photographs of  The Marion Morgan dancers by Genthle Here

Marguerite Acarin dite Akarova (1904-1999)

La Danseuse Marguerite Acarin, dite Akarova dans Mazurka ( Chopin) en 1924 Costume crée par Marcel-Louis Baugniet et réalisé par Akarova (Musée de la Photographie, Charleroi)

La Danseuse Marguerite Acarin, dite Akarova dans Mazurka ( Chopin) en 1924 Costume crée par Marcel-Louis Baugniet et réalisé par Akarova (Musée de la Photographie, Charleroi)

Robert de Smet – Akarova, nd

Née Marguerite Acarin à Saint-Josse en 1904, ayant épousé le peintre Marcel Louis Baugniet en 1923, elle s’ést associée très rapidement au mouvement avant-gardiste qui secouait, au début des années 30, les arts plastiques, la musique, le théâtre, et la littérature.

Audacieuse et indépendante, elle allait appliquer à la danse les principes du constructivisme russe et du futurisme italien. Pour elle, le spectacle était un tout et elle en réalisait chaque élément: chorégraphie, décor, costume, musique, éclairage,… Elle allait ainsi permettre un renouvellement de la danse belge alors embourbée dans un certain conservatisme. donnant à ses chorégraphies une dimension tant géométrique et plastique qu’émotionnelle.

Marcel- Louis Baugniet- Portrait of Akorava, 1923

Marcel- Louis Baugniet- Portrait of Akorava, 1923

 

Robert de Smet - Akarova in 1923, costume and backdrop designs by Marcel- louis Baugniet, corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet – Akarova in 1923, costume and backdrop designs by Marcel- louis Baugniet, corpyright Sabam Brussels

marcel Louis baugniet,- Woodcuts from the serie Kaloprosopies, 1925

marcel Louis baugniet,- Woodcuts from the serie Kaloprosopies, 1925

Marcel louis baugnier- background for Akova' s dance, 1923

Marcel louis baugnier- background for Akova’ s dance, 1923

Marcel louis baugnier- La danse, 1925

Marcel Louis Baugnier- La danse, 1925

C’est à cette époque qu’elle allait devenir «Akarova» pour exprimer son appartenance aux grands mouvements révolutionnaires dans l’art.Pour elle, le spectacle était un tout et elle en réalisait chaque élément: chorégraphie, décor, costume, musique, éclairage,… Elle allait ainsi permettre un renouvellement de la danse belge alors embourbée dans un certain conservatisme.

Akarova costume for Gymnopédie N°1, 1925-1932, fabric by ML.baugniet( archives Bruxelles)

Akarova costume for Gymnopédie N°1, 1925-1932, fabric by ML.Baugniet( archives Bruxelles)

Unknown photographer- Akarova in la danse d'Amour de Falia, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

Unknown photographer- Akarova in la danse d’Amour de Falia, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

Unknown photographer- Akarova in la danse d’Amour de Falia, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

En 1926, Akarova arrête de pratiquer le chant afin de se consacrer pleinement à la danse qu’elle sortira des ornières du ballet classique. Figure de proue du modernisme de l’entre-deux-guerres, elle compose de nombreuses œuvres chorégraphiques dans la mouvance des Ballets russes, qu’elle danse sur les musiques de ses contemporains, entre autres Claude Debussy, Paul Dukas, Maurice Ravel, Darius Milhaud et Igor Stravinski. Sa danse se veut tantôt vigoureuse, tantôt hiératique, où les décors et les costumes, dont ses costumes constructivistes — qu’elle réalise elle-même — utilisent des lignes brisées ou ondulées, des motifs asymétriques, des polychromies discordantes. Préférant Bruxelles à une carrière internationale, Akarova donne de nombreux récitals de chant et de danse dans différents théâtres ou dans des demeures privées. Akarova installe en 1934 un studio réservé à ses élèves au 45 rue Jean d’Ardenne à Ixelles. Elle y donna également des représentations.

Akarova interprétant le Boléro de Ravel en 1930. Costume créé et réalisé par la danseuse

Robert de Smet – Akarova In Sicilienne, 1932 , in costume of her own design in 1924, corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet - Akarova In Sicilienne, 1932 , in costume of her own design in 1924, corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet – Akarova In Sicilienne, 1932 , in costume of her own design in 1924, corpyright Sabam Brussels

Portrait de la Danseuse Marguerite Acarin, dite Akarova, (1904 -1999) Couverture de la Revue AZ, Bruxelles 1933

Portrait de la Danseuse Marguerite Acarin, dite Akarova, (1904 -1999) Couverture de la Revue AZ, Bruxelles 1933

Robert de Smet - Akarova In Berceuse, 1934 , in costume of her own design , corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet – Akarova In Berceuse, 1934 , in costume of her own design , corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet - Akarova in Allegro Barbaro, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

Robert de Smet – Akarova in Allegro Barbaro, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

Akarova in Allegro Barbaro, 1929, in costume of her own design, corpyright Sabam Brussels

Marcel G. Lefrancq - Portrait d’Akarova, 1938 Photomontage Akarova et le masque du diable dans l’histoire du soldat (Stravinsky) 1935

Marcel G. Lefrancq – Portrait d’Akarova, 1938 Photomontage Akarova et le masque du diable dans l’histoire du soldat (Stravinsky) 1935

Dans son souci de contrôler totalement ses scénographies, Akarova demande à l’architecte Jean-Jules Eggericx de construire pour elle une salle de spectacle au 72 de l’avenue de l’Hippodrome à Ixelles, inaugurée le 30 janvier 1937, et où se déroula la partie la plus importante de sa carrière, salle qui fermera ses portes en 1957 suite aux réclamations du voisinage. La salle, de style Art déco, est aujourd’hui sauvegardée.

Akarova a fait don de ses costumes et décors de scène au Musée des Archives d’architecture moderne, marquant par là sa volonté d’inscrire son œuvre dans le contexte plus large de l’architecture, entendue comme une synthèse des arts.
Livre: Akarova: Spectacles et Avants-Gardes, AAM Editions

Fred Boissonnas – Magdeleine G hypnotisée dansant 1902-1904

Un des portfolios les plus « chers » à mon cœur et un des plus rares à mes yeux. D’une part car il traite de la thématique de la danse, mais d’autre part car il traite de la technique de l’hypnose. Performance des années 1900 de surcroit, d’une qualité rare et d’une splendeur sans égale.

On pourrait penser à une allégorie de l’enfantement, alors  qu’elle danse la Chevauchée de la Walkyrie.

Je ne corrige et nettoie même pas les photographies , tant elles sont superbes avec leurs pixels manquants, leurs tâches, leurs rayures… parfois je nettoie,  parfois pas.

pas besoin de grands blablablas, voici comment mr Emile Magnin a procédé, au bord du chemin… il a conduit jusqu’à l’état second Magdeleine G. qui en bonne « hystérique », est un sujet réceptif et entre dans la danse , c’est le cas de le dire et s’en donne et nous donne à cœur joie. Il semble qu’elle passe par des phases  d’acendance, de plateau, de terreur, et de béatitude.[Ces photographies ne sont pas sans rappeler celles réalisées à l’hôpital Charcot pour les études sur l’hystérie. ]

Une petite pensée toute particulière pour  La « Madame » de Laurent et Chamamland deux amoureuses de la danse

François Frédéric dit Fred Boissonnas -Photographies de l'album Boissonnas 1903-1904 Magdeleine G. hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas -Photographies de l’album Boissonnas 1903-1904 Magdeleine G. hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant La Mort d'Iseult, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant La Mort d’Iseult, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant sous hypnose, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre
François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant sous hypnose, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre.

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre.

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Automne, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Automne, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Ete, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Ete, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant misiere de T, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant misiere de T, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant La Mort d'Iseult, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant La Mort d’Iseult, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant , hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre.

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant , hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre.

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant , hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant , hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant sous hypnose, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant sous hypnose, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Chevauchée de la Walkyrie, hypnotisée par Emile Magnin, 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant Automne, hypnotisée Le chien était blotti... (Verlaine), 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant Automne, hypnotisée Le chien était blotti… (Verlaine), 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre 5

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant , hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas - Magdeleine G. dansant hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d'argent sur verre

François Frédéric dit Fred Boissonnas – Magdeleine G. dansant hypnotisée , 1902-1904 Négatif au gelatino-bromure d’argent sur verre

%d blogueurs aiment cette page :