Jules Richard

Jules Richard ( Attribued to)- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to)- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to)- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to)- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to-) Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to)- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910 (2)

Jules Richard- French Nude, 1908-10

 

Jules Richard – Nude Study, 1900s

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard- French Nude, [ crop stéréotype], 1908-10

Jules Richard ( Attribued to) – Zibeline ,[crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to- Andrée Untitled , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Jules Richard ( Attribued to- Andrée nude , [crop from] stéréoview, 1900-1910

Charles J Cook

 

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

charles-j-cook-nude-c-1910

charles-j-cook-untitled-nude-c-1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

 

Charles J. Cook- Nude, 1927

Charles J. Cook- Nude, 1927

 

Charles J. Cook- Nude, 1920

Charles J. Cook- Nude, 1920

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

 

 

Charles J. Cook- Nude, 1928

Charles J. Cook- Nude, 1928

 

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1910

Charles J. Cook- Nude, 1927

Charles J. Cook- Nude, 1927

 

Charles J. Cook- Nude, 1930

Charles J. Cook- Nude, 1930

Baron Adolf de Meyer

Adolf de Meyer-  Maenad dancing, half-length, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer- Maenad dancing, half-length, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad dancing, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad dancing, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-  Torso of maenad, frontal, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer- Torso of maenad, frontal, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-   maenad,, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer- maenad,, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-  Three maenads, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer- Three maenads, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, back view, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, back view, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad dancing, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad dancing, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Two maenads, bust-length, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Two maenads, bust-length, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, 3-4 length, frontal, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, 3-4 length, frontal, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, profile to right, bending lower, from Nijinsky,  L'Apres-midi d'un Faune, 1912 Palladium print

Adolf de Meyer-Maenad, profile to right, bending lower, from Nijinsky, L’Apres-midi d’un Faune, 1912 Palladium print

Laure Albin-Guillot Quelques portraits

Laure Albin Guillot -Lucienne Boyer, 1935

Laure Albin Guillot -Lucienne Boyer, 1935

Laure Albin Guillot - Odile Bagge, 1930

Laure Albin Guillot – Odile Bagge, 1930

Laure Albin Guillot - Suzy Solidor, vers 1930.

Laure Albin Guillot – Suzy Solidor, vers 1930.

Laure Albin Guillot 1926 Profils et Coiffures Modernes, Hairstyle

Laure Albin Guillot 1926 Profils et Coiffures Modernes, Hairstyle

 Laure Albin Guillot - sans titre (Portrait d’homme) vers 1935

Laure Albin Guillot – sans titre (Portrait d’homme) vers 1935

Laure Albin Guillot- Madame Eynard, 23 décembre 1944

Laure Albin Guillot- Madame Eynard, 23 décembre 1944

 

Laure Albin-Guillot- Geneviéve Guillot, 1950

Laure Albin-Guillot- Geneviéve Guillot, 1950

Laure Albin-Guillot-Jacqueline Rayet Première ballerine à l' opera de Paris , 1946

Laure Albin-Guillot-Jacqueline Rayet Première ballerine à l’ opera de Paris , 1946

Laure Albin-Guillot-Janine Charrat ( french dancer, choreographer, and ballet director) c.1946

Laure Albin-Guillot-Janine Charrat ( french dancer, choreographer, and ballet director) c.1946

Laure Albin Guillot - Portrait de l'ecrivain Colette photogravure, 1939

Laure Albin Guillot – Portrait de l’ecrivain Colette photogravure, 1939

Laure Albin-Guillot-André Gide près du masque mortuaire de Pascal, .photogravurec1930-35

Laure Albin-Guillot- André Gide près du masque mortuaire de Pascal, .photogravurec1930-35

Laure Albin-Guillot-Daniel Rops (1901-1965 Ecrivain et historien français, allumant une cigarette, 1950

Laure Albin-Guillot- Daniel Rops (1901-1965 Ecrivain et historien français, allumant une cigarette, 1950

Laure Albin-Guillot-Jean Cocteau fumant une cigarette, 1939

Laure Albin-Guillot- Jean Cocteau fumant une cigarette, 1939

Laure Albin-Guillot-Jean Cocteau, 1935

Laure Albin-Guillot-Jean Cocteau, 1935

Laure Albin Guillot - Hubert de Givenchy par Laure Albin Guillot en 1948.

Laure Albin Guillot – Hubert de Givenchy par Laure Albin Guillot en 1948.

FRANCE - HUBERT DE GIVENCHY

Laure Albin Guillot – Hubert de Givenchy par Laure Albin Guillot en 1948.

Laure Albin-Guillot- Portrait de Paul Valéry 19

Laure Albin-Guillot- Portrait de Paul Valéry 1935

Laure Albin-Guillot- Portrait de Paul Valéry 19

Laure Albin-Guillot- Portrait de Paul Valéry 1935, dédicacé

Laure Albin Guillot - Paul Valéry, 1935

Laure Albin Guillot – Paul Valéry, 1935

Laure Albin Guillot Autoportrait 1935

Laure Albin Guillot Autoportrait, 1935

More articles about Laure Albin- Guillot

Egon Schiele auto portrait, self-portrait, selporträt

 « l’art n’est jamais moderne, il est éternel » E. Schiele.

Pour commencer je voudrais vous signaler Ici un merveilleux article avec une approche hautement psychanalytique du travail d’égon schiele à lire absolument. rien ne sert de le copier coller, aller le lire, il est riche, empli de référence de citations d’auteurs experts en la matière. https://egonschieleselfportrait.wordpress.com/category/loeuvre-degon-schiele/

«Rarement un artiste aura autant été autant le modèle de son art que Schiele. «Seul Rembrandt a peut-être peint davantage d’autoportraits», a dit  l’historienne  Jane Kallir

Il a réalisé plus de cent autoportraits avec une quête angoissée de l’identité,créant ainsi un dédoublement du moi, autrement dit, l’image d’un alter ego . Des jumeaux exprimant la souffrance de celui qui découvre en lui une ambivalence, des forces opposées, contradictoires et chaotiques. Nul besoin de rappeler combien Egon était un être déchiré et tourmenté.

Une incessante question revient finalement à lui dans son travail d’auto-portrait  « Qui suis-je ? ».  Il se dessine  en double , sous deux angles différents dans un même tableau par exemple , toujours cet autre en lui et cette ambivalence.

Egon  s’est peint sous toutesles coutures et sous toutes sortes de costumes, tantôt sous les traits d’un pervers se masturbant, puis d’un saint Sébastien ou d’un saint moine auréolé, sous la figure du prisonnier, du soldat agressif, du dandy séducteur et, bien sûr, souvent le plus nu et toujours avec ses traits  torturés.

« L’artiste est celui qui rit, alors qu’il est brisé au plus intime de lui-même »

Tous les auto-portraits de Schiele dégage une séduction très forte ( tantôt sensuelle, vénale ou désespérée) . Tous ces visages cherchent à séduire, à attendrit, à tirer la pitié, à faire tendre une main, et Egon déploie toute la « panoplie»  si l’on puis dire  de la séduction . Il attire le regard sur lui , et il nous regarde,  parfois de façon homosexuelle, parfois tel un provocateur  ou avec  tendresse, tristesse ou désespoir.

Les auto-portraits  d’Egon Schiele sont  un grand cri , celui d’un homme ayant  tellement provoqué la mentalité ambiante qu’il fut arrêté par la police car ses toiles étaient jugées comme une atteinte à la pudeur publique et qui  ne se défendit  que par ces mots « Brimer un artiste est un crime, c’est tuer le germe de la vie ».

Schiele dévoile au grand jour le désir inextinguible de tout  homme ( ou femme) d’être estimé, reconnu, regardé, accueilli par un regard de tendresse et de miséricorde.

Texte en parti remanié mais extrait du Catalogue d’Expostion de 2011 au Musée belvédère en Allemagne. ( Merci à Werner D. pour l’aide à la traduction…)

Je vous conseille de lire ce livre aussi, il y a 25 pages disponibles sur google book… je vous mets le lien vers la page 31  qui évoque les auto-portraits et note que Schiele était un très bel homme !!!! ( mais vous pouvez voir toutes les pages bien sur )

Vous avez aussi un texte  intéressant avec une approche aussi psychanalytique ( Schiele et son oeuvre ont été le fruits de nombreuses recherches psychanalytiques)  sur Artsplas  traitant des ses auto-portraits  et qui l’est aussi  car il note toutes les nuances de la langue allemande et notamment pour ce mot d’auto portrait.

Je choisis bien sur quelques oeuvres, celles que je trouve les plus significatives de ce que je viens d’évoquer plus haut, c’est à dire, la tourmente, l’autre en soi, la figure du double, lea figure du séducteur, celle de l’exhibitionniste.

Il y a mille sites sur le net, où vous trouverez les autoportraits de Schiele, c’est plus les mots ici qui prime….  je vous mets les liens des sites à Vienne à la fin et d’autre liens… et vous avez aussi.

Je vous conseille aussi de lire Agnes and Jane Kallir (editors) et al. EGON SCHIELE- Self-Portraits and Portraits par Husslein-Arco, ed° Agnes and Jane Kallir , Vienna, Belvedere, and Munich, London, New York, Prestel Publishing, 2011 ( 200 illustrations), si vous êtes intéressé par le sujet.

Egon Schiele- Selbstporträt in einem Wams mit rechten Ellbog (Self-portrait in a jerkin with right elbow raised), 1914. {goache,pencil,chalk}

Egon Schiele- Selbstporträt in einem Wams mit rechten Ellbog (Self-portrait in a jerkin with right elbow raised), 1914. {goache,pencil,chalk}

Egon Schiele - Die Rote Hostie (L'hostie rouge), 1911

Egon Schiele – Die Rote Hostie (L’hostie rouge), 1911

Egon Schiele - Selbstbildnis maturbierend (Autoportrait se masturbant), 1911

Egon Schiele – Selbstbildnis maturbierend (Autoportrait se masturbant), 1911

Egon Schiele- Nackt Selbstportrait 1916 (Self Nude), 1916

Egon Schiele- Nackt Selbstportrait 1916 (Self Nude), 1916

Egon Schiele- Headless self-portrait 1911

Egon Schiele- Headless self-portrait 1911

Egon Schiele - Selbstporträt  (Self-Portrait)  , 1910

Egon Schiele – Selbstporträt (Self-Portrait) , 1910

 Egon Schiele -Selbstporträt,Self Portrait, 1910

Egon Schiele -Selbstporträt,Self Portrait, 1910

Egon Schiele- Self-portrait with hands on chest (date unknown)

Egon Schiele- Self-portrait with hands on chest (date unknown)

Egon Schiele -Stehender Mann, Selbstporträt, 1911

Egon Schiele -Stehender Mann, Selbstporträt, 1911

Egon Schiele- Selbstbildnis, 1910

Egon Schiele- Selbstbildnis, 1910

Egon Schiele - Selbstportrait Gefangenen (Self-portrait prisoner ) 1912

Egon Schiele – Selbstportrait Gefangenen (Self-portrait prisoner ) 1912

Egon Schiele- Selbstbildnis, 1910

Egon Schiele- Selbstbildnis, 1910

Egon Schiele- Selbstbildnis hockend (Auto-portrait accroupi), nd

Egon Schiele- Selbstbildnis hockend (Auto-portrait accroupi), nd

Egon Schiele -Selbstbildnis mit Weiblicher Akt Self-Portrait with Female Nude,  1917-18.

Egon Schiele -Selbstbildnis mit Weiblicher Akt Self-Portrait with Female Nude, 1917-18.

Egon Schiele-Männlicher Akt (Selbstporträt) I, 1912

Egon Schiele-Männlicher Akt (Selbstporträt) I, 1912

Egon Schiele- Selbstakt, Studie zur Sema Mappe (Autoportrait, Etude pour le groupe Sema), 1912

Egon Schiele- Selbstakt, Studie zur Sema Mappe (Autoportrait, Etude pour le groupe Sema), 1912

Egon Schiele- Selbstakt in Grau mit offenem Mund (Autoportrait nu en gris avec la bouche ouverte), 1910

Egon Schiele- Selbstakt in Grau mit offenem Mund (Autoportrait nu en gris avec la bouche ouverte), 1910

Egon Schiele- Selbstporträt mit Arm Verdrehung oben Kopf (Autoportrait avec le bras tordu au dessus de la tête), 1910

Egon Schiele- Selbstporträt mit Arm Verdrehung oben Kopf (Autoportrait avec le bras tordu au dessus de la tête), 1910

Egon Schiele - Self portrait with raised arms , 1

Egon Schiele – Self portrait with raised arms , 1913

 Egon Schiele -Dreifach-Selbstporträt, triple Self Portrait, 1913

Egon Schiele -Dreifach-Selbstporträt, triple Self Portrait, 1913

Egon Schiele - Doppelselbstporträt,double auto portrait, 1915

Egon Schiele – Doppelselbstporträt,double auto portrait, 1915

Egon Schiele-Die Rote Hostie (L'hostie rouge), 1911

Egon Schiele-Die Rote Hostie (L’hostie rouge), 1911

Egon Schiele- Selbstporträt in Lavendel Hemd und dunklen Anzug, stehend (self-portrait in lavander shirt and dark suit, standing)  ,1914

Egon Schiele- Selbstporträt in Lavendel Hemd und dunklen Anzug, stehend (self-portrait in lavander shirt and dark suit, standing) ,1914

Egon Schiele -Self-Portrait in Street Clothes 1910

Egon Schiele -Self-Portrait in Street Clothes 1910

Egon Schiele -Selbstporträt mit Pfauen Westen,Self-portrait with peacock West, 1911.

Egon Schiele -Selbstporträt mit Pfauen Westen,Self-portrait with peacock West, 1911.

Egon Schiele -Selbstporträt  1914

Egon Schiele -Selbstporträt 1914

Egon Schiele- Selbstdarstellung mit geschlossenen Augen (auto-représentation aux yeux fermés), 1914

Egon Schiele- Selbstdarstellung mit geschlossenen Augen (auto-représentation aux yeux fermés), 1914

Egon Schiele- Selbstbildnis mit rotem Hemd (Auto-portrait avec une chemise rouge)

Egon Schiele- Selbstbildnis mit rotem Hemd (Auto-portrait avec une chemise orange)

Egon Schiele - Selbstbildnis, 1913

Egon Schiele – Selbstbildnis, 1913

Egon Schiele - Selbstporträt St. Sebastian (Self-Portrait as St. Sebastian)  1914

Egon Schiele – Selbstporträt St. Sebastian (Self-Portrait as St. Sebastian) 1914

egonschiele  Poster with Self-Portrait as Saint Sebastian, Egon Schiele (1915)

egonschiele Poster with Self-Portrait as Saint Sebastian, Egon Schiele (1915)

Vous trouverez beaucoupo de chose sur wikipainting, attention, tout n’est pas toujours fiable, wiki est fait par tout à chacun, plutot se fier aux musées, http://www.wikipaintings.org/en/egon-schiele

les musées où sont exposé Egon Schiele

Albertina, Vienna
Along with 200 watercolors and drawings by Schiele, the Albertina also looks after the “Egon Schiele Archive” founded by Max Wagner (1882-1954).
Leopold Museum, Vienna
The Leopold Museum owns 42 oil paintings as well as 188 watercolors and drawings by Egon Schiele. The collection built by Rudolf Leopold (1925-2010)
Wienbibliothek im Rathaus, Vienna
Comprising more than 200 letters, the autograph collection of the Vienna City Library boasts a comprehensive compilation of correspondence by Egon Schiele, particularly with the art critic Arthur Roessler (1877-1955) and the collector Heinrich Benesch (1862-1947).

Rudolf Koppitz

Rudolf Koppitz se forme à la photographie dès 1897 au studio de Robert Rotter à Freudenthal. En 1901 il passe son certificat d’aptitude professionnelle et obtient un emploi dans l’atelier de Florian Gödel, dans le chef-lieu du district d’Opava. L’année suivante il s’installe à Brno, où il travaille comme retoucheur sur positif et négatif dans l’atelier de Carl Pietzner.

En 1911, il s’installe à Vienne. À 28 ans, Rudolf Koppitz donne une nouvelle direction à sa carrière en allant suivre une formation à l’Institut des arts graphiques appliqués de Vienne. Il y suit notamment les cours de Novák, spécialisés sur le portrait photographique artistique. Il sera alors nommé dès 1913 assistant pour « la photographie de portrait et de paysages et les retouches ». Il travaille de préférence avec les techniques de tirage nobles, qu’il continue de perfectionner, et photographie des sujets typiquement pictorialistes : des paysages enneigés, des arbres, des vedute, des scènes paysannes romantiques et de nombreux portraits.

Mobilisé dès le début de la guerre, Koppitz doit interrompre son activité d’assistant. Il est versé comme sergent dans une compagnie d’aviateurs et nommé « maître assistant pour la photographie de terrain ». Il sert d’abord sur le front oriental avant d’être muté au centre de formation des photographes de reconnaissance de Wiener Neustadt. De cette époque, nous conservons des photos représentant le front de Galicie, que Koppitz « romantise » dans son style caractéristique. À l’opposé, les vues prises depuis l’avion, sobres compositions géométriques et modernes, se distinguent nettement du reste de ses travaux.

À la fin de la guerre, Rudolf Koppitz reprend son poste à l’Institut des arts appliqués. Il y est d’abord « maître assistant pour les retouches », puis est nommé enseignant en 1920. Il entre à la Société photographique. En 1924, sa première grande exposition personnelle a lieu à la chambre de commerce de Vienne. Il commence dès lors à participer activement aux expositions : jusqu’à sa mort, près de 60 expositions collectives montreront ses travaux en Autriche et à l’étranger. À l’Institut, il rencontre Anna Arbeitlang, qui y est assistante depuis 1917. Ils se marient durant l’été 1923. C’est en collaboration avec sa jeune épouse que Koppitz réalise ses premiers nus. Début 1925, Koppitz réalise son œuvre la plus réputée, Bewegungsstudie [Étude de mouvement], qui connait un succès international. Durant cette phase de création, il travaille avec diverses danseuses. Il photographie notamment plusieurs fois les membres de la troupe de danse russe du « Ballet plastique Issatschenko ».

Cette photo, devenue une véritable icône incarnant à elle seule la photographie d’art, semble émaner d’un temps révolu au moment où la modernité se conjugue sur le mode de la Nouvelle Vision et du Surréalisme. C’est dans ce contexte que Rudolf Koppitz va pourtant devenir l’une des principales figures du pictorialisme viennois.

Au début des années 1930, Koppitz délaisse les effets pictorialistes et adopte un style a priori plus documentaire bien que soigneusement mis en scène. Il parcourt la campagne, à la recherche d’une authenticité paysanne. Les images de la « Heimat » autrichienne suscitaient alors un intérêt croissant, directement lié à une volonté de développer le tourisme : l’État voulait montrer une patrie idéalisée, un pays aux beaux paysages alpins, garant des traditions. Le vocabulaire esthétique utilisé par Koppitz ne manquera pas d’être récupéré par le pouvoir austro-fasciste et par les tenants du national-socialisme. Les opinions politiques de Koppitz, mort deux ans avant l’Anschluss, restent toutefois ambigües. On connaît davantage celles de son épouse, Anna, une photographe qui fut aussi son assistante, et qui fit de nombreux clichés de la jeunesse autrichienne dont l’esthétique rappelle les mises en scène de Leni Riefenstahl.

Rudolf Koppitz- Group nude, before 1924, Bromoil print

Rudolf Koppitz- Group nude, before 1924, Bromoil print

Rudolf Koppitz-Study of Russian dancers , Vienna, 1926

Rudolf Koppitz Movement Study (1925)

Rudolf Koppitz- Bewegungsstudie (Movement Study), 1925

Rudolf Koppitz – ‘Bewengungsstudie_ (or ‘Movement study_), 1925 sotheby’s

Rudolf Koppitz -‘Verzweiflung_, 1928

Rudolf Koppitz- Étude de mouvement, 1927

Rudolf Koppitz – ‘Das Leben_ (‘Life_),, 1925

Leo Silver (Prof. Rudolf Koppitz with models and his daughter), 1929 This photograph was taken in 1929 when Leo Silver was studying with Prof. Rudolf Koppitz in Vienna.

Rudolf Koppitz.Nude Study, 1925

Rudolf Koppitz-The sculptor André Roder, with his model, 1925,pigment-print

Rudolf Koppitz Madchen,1923

© Rudolf Koppitz – La-ligne- [model Ludwig-Harren]

Rudolf Koppitz- ‘Akt_, 1928

Rudolf Koppitz-Nu au turban , 1920

Rodolf Koppitz Akt am Meer , Nude at the seaside (Anna Koppitz) 1923

Rudolf Koppitz- Nude in the Meadow, c. 1923

Rudolf Koppitz- The sculptor André Roder, 1926

Rudolf Koppitz Bildhauer mit Aktmodell – Sculptor and Nude, 1926

Rudolf Koppitz-group of woman,silver bromide gelatine 1912-13

Rudolf Koppitz-Portrait study Gelatin silver paper 1913

Rudolf Koppitz- Two woman,Matt albumin paper, 1930

Rudolf Koppitz- Tilly Losch as Almée. 1925. Multicolor bromoil print.. About 1928. Silver gelatin print

Rudolf Koppitz Liane Haid, Weissensee c. 1930

Rudolf Koppitz (Czech-Austrian, 1884-1936). Junge Sizilianerin [Young Sicilian]. Original vintage photometalgraph. 1930s. Printed 1937.

Rudolf Koppitz (Czech-Austrian, 1884-1936)-The Sculptor with Naked Model], photometalgraph. 1926

Rudolf Koppitz Frêne Vers 1912 Épreuve à la gomme bichromatée

Rudolf Koppitz-Solotänzerin , 1930s sotheby’s

Rudolf Koppitz-Die Waise [An Orphan] , 1925

Rudolf Koppitz -The dancer 1925 from Bewengungsstudie ( ‘Movement study_),

Rudolf Koppitz ( Professor)- Augen (Eyes) 1928.

 

Napoleon Sarony – Portrait of Theda Bara,1910


Napoleon Sarony – Portrait of Theda Bara,1910