Franz Fiedler (1885- 1956)

Né en Moravie, Franz Fiedler (1885- 1956) est l’élève du photographe allemand Hugo Erfurth. Ce passionné de photographie est considéré comme un excentrique durant son apprentissage alors qu’il travaille avec les plus grands d’Europe de 1905 à 1911 dont le photographe Rudolph Dührkoop. C’est en 1911 qu’il gagne le premier prix de photographie de l’exposition de Turin , il se fait un nom et expose à Prague en 1913. Il fait parti du cercle intellectuel de Jaroslav Hasek et Egon Erwin Kisch et installe son studio à Dresde en 1916. A Partir de 1919, il se lie d’une grande amitié avec Mme d’Ora (Dora Kallmus) et son mari , et il commence à travailler avec un appareil photo de pliage 9 × 12 , et en 1924 il est l’un des premiers photographes professionnels à utiliser un Leica.

Le studio de Fiedler a été détruit le 13 Février 1945 et tout ce qui restait était une boîte de photographies qui a été déposé avec sa famille en Moravie. Après 1945, il n’avait plus son propre studio et a gagné sa vie en RDA comme auteur de livres sur la photographie.

Others articles about Franz Fiedler (1885- 1956)

Franz Fiedler-Nu assis sous une lanterne-1930

Franz Fiedler-Nu assis sous une lanterne-1930

Franz Fiedler – Self-portrait of F.Fiedler in the cup1950–1959

Franz Fiedler- nude 1910–1929

Franz Fiedler- nude 1930-39

Franz Fiedler nude 1935

Franz Fiedler- Sans titre, 1929

Franz Fiedler- Sans titre, 1929

Franz Fiedler- Stehender Akt (Standing up nude), 1905

Franz Fiedler- Stehender Akt (Standing up nude), 1905

Franz Fiedler- Nu de dos sur la pointe des pieds, 1930

Franz Fiedler- Nu de dos sur la pointe des pieds, 1930

Franz Fiedler -Nu dans la forêt, 1930

Franz Fiedler -Nu dans la forêt, 1930

 

Franz Fiedler- Nu dansant, 1930

Franz Fiedler- Nu dansant, 1930

Franz Fiedler- Nu portant une coupe de fruits , 1930

Franz Fiedler- Nu portant une coupe de fruits , 1930

 

Franz Fiedler – Nu théatral, 1930

Franz Fiedler – Nu théatral, 1930

 

Franz Fiedler -Etude Numero Six ( femme assise) , 1933

Franz Fiedler -Etude Numero Six ( femme assise) , 1933

 

Franz Fiedler - Sur la Riviere, 1933.

Franz Fiedler – Sur la Riviere, 1933.

Franz Fiedler – nude 1935

Franz Fiedler- nude 1930-49

Franz Fiedler nude 1930-39

Franz Fiedler -nude 1935

Franz Fiedler -Portrait of a woman1935

Franz Fiedler Untitled (Female Backlight). 1925.

Franz Fiedler -Künstlerische Aktaufnahmen.1925

Franz Fiedler nude 1935

Franz Fiedler Dancer Renita Kramer 1930–1949

Franz Fiedler Dancer Renita Kramer 1930–1949 1

Franz Fiedler Eyes behind the veil ,1935

Franz Fiedler – Untitled 1935

Franz Fiedler Untitled . 1925.

Franz Fiedler-Dancer,Photoengraving, 1938

Franz Fiedler- the dancer sarah jankelow jumping in front of clouds, 1926

Franz Fiedler- the dancer sarah jankelow jumping in front of clouds, 1926

Franz Fiedler- Tanecnice, 1940

Franz Fiedler- Tanecnice, 1940

Franz Fiedler – Gret Palucca,Sprungmoment (Sudden Moment), 1926

Franz Fiedler – Gret Palucca,Sprungmoment (Sudden Moment), 1926

Franz Fiedler – Sans Titre, 1934

Franz Fiedler – nude from Künstlerische Aktaufnahmen. 1925.

Franz Fiedler – nude from Künstlerische Aktaufnahmen. 1925. 2

Franz Fiedler – Lady au décolleté de fourrure 1930′s

Franz Fiedler – Lady au décolleté de fourrure 1930′s

Franz Fiedler- Painter with model Dresden, 1920s(bromoil)

Franz Fiedler- Painter with model Dresden, 1920s(bromoil)

 

 

Franz Fiedler Self portrait with model, Dresden , 1925.

Franz Fiedler Self portrait with model, Dresden , 1925.

 

Franz Fiedler -Selportrait with a Model, 1930

Franz Fiedler -Selportrait with a Model, 1915-20

 

 

 

 

 

Ben Magid Rabinovitch

“Signing his work by his last name–‘Rabinovitch’–this portraitist and still life photographer became a force in New York artist circles as a pedagogue and photographic taste-maker. In his earliest work, pre 1927, Rabinovitch cultivated a pictorialist density and richness of texture, yet he possessed an aesthetic clarity of line and an instinct for the integral disposition of various pictorial elements. Rabinovitch was particularly adamant in his determination not to retouch ‘anything above the shoulders’ in a portrait at a time when wrinkle erasers and ‘eye doctors’ dominated the dark rooms; yet he would manipulate everything in other portion of the pictorial field for expressive purposes. He did theatrical work, but his interest in human appearance was broad and he would approach interesting looking people on the street in order to portray them. In the later 1920s, he became increasingly interested in objective modernism and the sharp edge/clear focus aesthetic emerging in art photography. Yet this clarity was added to what was primarily an experimental outlook to the medium. Like Man Ray, he would solarize, or abstract pictorial elements. His still lifes from the 1930s have a spare monumental simplicity admired by lovers of modernist abstraction.” © David S. Shields

Ben Magid Rabinovitch- Tamaris in “Dirge » , 1931

Ben Magid Rabinovitch- Tamaris in “Dirge" , 1931

Ben Magid Rabinovitch- Tamaris in “Dirge » , 1931 sepia toned

Ben Magid Rabinovitch- Danse grotesque 1922

Ben Magid Rabinovitch- Danse grotesque 1922

Ben Magid Rabinovitch- Partial female nude, 1944

Ben Magid Rabinovitch- Partial female nude, 1944

 

More Here

Rudolf Koppitz

Rudolf Koppitz se forme à la photographie dès 1897 au studio de Robert Rotter à Freudenthal. En 1901 il passe son certificat d’aptitude professionnelle et obtient un emploi dans l’atelier de Florian Gödel, dans le chef-lieu du district d’Opava. L’année suivante il s’installe à Brno, où il travaille comme retoucheur sur positif et négatif dans l’atelier de Carl Pietzner.

En 1911, il s’installe à Vienne. À 28 ans, Rudolf Koppitz donne une nouvelle direction à sa carrière en allant suivre une formation à l’Institut des arts graphiques appliqués de Vienne. Il y suit notamment les cours de Novák, spécialisés sur le portrait photographique artistique. Il sera alors nommé dès 1913 assistant pour « la photographie de portrait et de paysages et les retouches ». Il travaille de préférence avec les techniques de tirage nobles, qu’il continue de perfectionner, et photographie des sujets typiquement pictorialistes : des paysages enneigés, des arbres, des vedute, des scènes paysannes romantiques et de nombreux portraits.

Mobilisé dès le début de la guerre, Koppitz doit interrompre son activité d’assistant. Il est versé comme sergent dans une compagnie d’aviateurs et nommé « maître assistant pour la photographie de terrain ». Il sert d’abord sur le front oriental avant d’être muté au centre de formation des photographes de reconnaissance de Wiener Neustadt. De cette époque, nous conservons des photos représentant le front de Galicie, que Koppitz « romantise » dans son style caractéristique. À l’opposé, les vues prises depuis l’avion, sobres compositions géométriques et modernes, se distinguent nettement du reste de ses travaux.

À la fin de la guerre, Rudolf Koppitz reprend son poste à l’Institut des arts appliqués. Il y est d’abord « maître assistant pour les retouches », puis est nommé enseignant en 1920. Il entre à la Société photographique. En 1924, sa première grande exposition personnelle a lieu à la chambre de commerce de Vienne. Il commence dès lors à participer activement aux expositions : jusqu’à sa mort, près de 60 expositions collectives montreront ses travaux en Autriche et à l’étranger. À l’Institut, il rencontre Anna Arbeitlang, qui y est assistante depuis 1917. Ils se marient durant l’été 1923. C’est en collaboration avec sa jeune épouse que Koppitz réalise ses premiers nus. Début 1925, Koppitz réalise son œuvre la plus réputée, Bewegungsstudie [Étude de mouvement], qui connait un succès international. Durant cette phase de création, il travaille avec diverses danseuses. Il photographie notamment plusieurs fois les membres de la troupe de danse russe du « Ballet plastique Issatschenko ».

Cette photo, devenue une véritable icône incarnant à elle seule la photographie d’art, semble émaner d’un temps révolu au moment où la modernité se conjugue sur le mode de la Nouvelle Vision et du Surréalisme. C’est dans ce contexte que Rudolf Koppitz va pourtant devenir l’une des principales figures du pictorialisme viennois.

Au début des années 1930, Koppitz délaisse les effets pictorialistes et adopte un style a priori plus documentaire bien que soigneusement mis en scène. Il parcourt la campagne, à la recherche d’une authenticité paysanne. Les images de la « Heimat » autrichienne suscitaient alors un intérêt croissant, directement lié à une volonté de développer le tourisme : l’État voulait montrer une patrie idéalisée, un pays aux beaux paysages alpins, garant des traditions. Le vocabulaire esthétique utilisé par Koppitz ne manquera pas d’être récupéré par le pouvoir austro-fasciste et par les tenants du national-socialisme. Les opinions politiques de Koppitz, mort deux ans avant l’Anschluss, restent toutefois ambigües. On connaît davantage celles de son épouse, Anna, une photographe qui fut aussi son assistante, et qui fit de nombreux clichés de la jeunesse autrichienne dont l’esthétique rappelle les mises en scène de Leni Riefenstahl.

Rudolf Koppitz- Group nude, before 1924, Bromoil print

Rudolf Koppitz- Group nude, before 1924, Bromoil print

Rudolf Koppitz-Study of Russian dancers , Vienna, 1926

Rudolf Koppitz Movement Study (1925)

Rudolf Koppitz- Bewegungsstudie (Movement Study), 1925

Rudolf Koppitz – ‘Bewengungsstudie_ (or ‘Movement study_), 1925 sotheby’s

Rudolf Koppitz -‘Verzweiflung_, 1928

Rudolf Koppitz- Étude de mouvement, 1927

Rudolf Koppitz – ‘Das Leben_ (‘Life_),, 1925

Leo Silver (Prof. Rudolf Koppitz with models and his daughter), 1929 This photograph was taken in 1929 when Leo Silver was studying with Prof. Rudolf Koppitz in Vienna.

Rudolf Koppitz.Nude Study, 1925

Rudolf Koppitz-The sculptor André Roder, with his model, 1925,pigment-print

Rudolf Koppitz Madchen,1923

© Rudolf Koppitz – La-ligne- [model Ludwig-Harren]

Rudolf Koppitz- ‘Akt_, 1928

Rudolf Koppitz-Nu au turban , 1920

Rodolf Koppitz Akt am Meer , Nude at the seaside (Anna Koppitz) 1923

Rudolf Koppitz- Nude in the Meadow, c. 1923

Rudolf Koppitz- The sculptor André Roder, 1926

Rudolf Koppitz Bildhauer mit Aktmodell – Sculptor and Nude, 1926

Rudolf Koppitz-group of woman,silver bromide gelatine 1912-13

Rudolf Koppitz-Portrait study Gelatin silver paper 1913

Rudolf Koppitz- Two woman,Matt albumin paper, 1930

Rudolf Koppitz- Tilly Losch as Almée. 1925. Multicolor bromoil print.. About 1928. Silver gelatin print

Rudolf Koppitz Liane Haid, Weissensee c. 1930

Rudolf Koppitz (Czech-Austrian, 1884-1936). Junge Sizilianerin [Young Sicilian]. Original vintage photometalgraph. 1930s. Printed 1937.

Rudolf Koppitz (Czech-Austrian, 1884-1936)-The Sculptor with Naked Model], photometalgraph. 1926

Rudolf Koppitz Frêne Vers 1912 Épreuve à la gomme bichromatée

Rudolf Koppitz-Solotänzerin , 1930s sotheby’s

Rudolf Koppitz-Die Waise [An Orphan] , 1925

Rudolf Koppitz -The dancer 1925 from Bewengungsstudie ( ‘Movement study_),

Rudolf Koppitz ( Professor)- Augen (Eyes) 1928.

 

Earl Moran- model Zoe Mozert the Brown and Bigelow Calendar Company of St. Paul, 1936

Earl Moran- "Allure", model Zoe Mozert from  the Brown and Bigelow Calendar Company of St. Paul, Minnesota,  for December 1936

Earl Moran- « Allure », model Zoe Mozert from the Brown and Bigelow Calendar Company of St. Paul, Minnesota, for December 1936

Earl Moran- "Rêverie", model Zoe Mozert, 1936 ( photography for the Brown and Bigelow Calendar Company of St. Paul, Minnesota or May 1936)

Earl Moran- « Rêverie », model Zoe Mozert, 1936 ( photography for the Brown and Bigelow Calendar Company of St. Paul, Minnesota or May 1936)

 

Émil Otto Hoppé

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Domicelė Tarabildienė (1912–1985)

 

« Domicele Tarabildiene was a well known interwar artist whose spectrum of creative means and expression was wide – engraving, book illustration and applied graphics, painting, and sculpture. Her poetic and surreal photography, however, has only recently attracted public attention in Europe. This exhibition is the first time this work has been seen in Scotland – indeed the UK –  and presents 34 signficant photographs from the early 30s, most using the photomontage technique. “What is fascinating is not just the artist’s courage in exploring experimental forms of expression, but also her decision to be her own model in the photographs. Her artistic exploration crossed the line of experimentation, and testifies to her interest in the avant-garde constructivist ideas of the time, as well as her exceptional ability to express herself creatively in various art forms. Tarabildiene is a symbol of human emancipation; although she was born in the countryside, she matured as an artist in the town, and used it as a source of creative inspiration.”  Text By Ieva Mazuraite-Novickiene, National Gallery of Art of Lithuania.

************

Domitsele Tarabildené / Domicele Tarabildiené  était une artiste  Lituanienne ( qui a aujourd’hui son portrait qui orne les timbre) extrêmement polyvalente. Au cours de sa longue carrière professionnelle, elle a aussi  expérimenté la peinture et la gravure et le dessin et la sculpture, mais elle a surtout gagné sa notoriété notamment grâce à ses illustrations de livres. La simplicité et l’harmonie de ces œuvres réalisées principalement pour des publications pour enfants, elle les a  adoptées dans ses compositions photographiques, et ce au début des années  1930. Les photos de l’artiste lituanien, dont la plupart ont été faites en utilisant la technique du photomontage, sont  romantiques et poétique. Neanmoins, on peu noter qu’il ya malgrès tout des  références à l’avant-garde  constructivistes et surréalistes. Elle apparaît la plupart du temps sur ses photographies sous  la forme d’une jeune fille pensive, où avec des ailes de fée et les quelques rares nus qui existent sont toujours d’une grande délicatesse.

Domicelė Tarabildienė -Ni su gipso modeliu, 1931

Domicelė Tarabildienė -Ni su gipso modeliu, 1931

Domicelė Tarabildienė -Laumžirgis, 1931

Domicelė Tarabildienė –Laumžirgis, 1931

Domicelė Tarabildienė 1932

Domicelė Tarabildienė 1932

Domicelė Tarabildienė -Nosis Menuliui II. 1932

Domicelė Tarabildienė -Nosis Menuliui II. 1932

Domicelė Tarabildienė -Nosis Menuliui 1932

Domicelė Tarabildienė -Nosis Menuliui 1932

Domicelė Tarabildienė -Žvaigždė, 1932

Domicelė Tarabildienė -Žvaigždė, 1932

Domicelė Tarabildienė - vertus , 1932

Domicelė Tarabildienė – vertus , 1932

Domicelė Tarabildienė 1932

Domicelė Tarabildienė 1932

Domicelė Tarabildienė - Laumžirgis, 1931

Domicelė Tarabildienė – Laumžirgis, 1931

Domicelė Tarabildienė - fotomontažas, 1931 (2)

Domicelė Tarabildienė – fotomontažas, 1931

Domicelė Tarabildienė - fotomontažas , 1931

Domicelė Tarabildienė – fotomontažas , 1931

Domicelė Tarabildienė - Photomontage with Lillian Roth skirt, 1932

Domicelė Tarabildienė – Photomontage with Lillian Roth skirt, 1932

Domicelė Tarabildienė Vakarine suknele, 1930

Domicelė Tarabildienė Vakarine suknele, 1930

Domicelė Tarabildienė - Jočiūnuose, 1932

Domicelė Tarabildienė – Jočiūnuose, 1932

Domicelė Tarabildienė- Kaunas, 1932

Domicelė Tarabildienė- Portretas kelias, Kaunas, 1932

Domicėlė Tarabildaitė-Tarabildienė. Domicėlė prie savo skulptūros darbų Meno mokykloje.  behind her to his sculpture works of art school  Kaunas.1932–1933

Domicėlė Tarabildaitė-Tarabildienė. Domicėlė prie savo skulptūros darbų Meno mokykloje. behind her to his sculpture works of art school Kaunas.1932–1933

Watch her drawings and painting Here

Irina Ionesco

Irina Ionesco –Sacrifice, 1983