Fred Stein (1909 – 1967)

Fred Stein est né le 3 Juillet 1909, à Dresde, en Allemagne. Son père, le Dr Leopold Stein, était rabbin de la communauté Dresde conservateur.  À l’âge de seize ans, il rejoint le Mouvement des jeunes socialistes (l’option démocratique en Allemagne à cette époque). Il n’a pas tardé à percevoir la menace d’ Adolf Hitler , et est devenu très actif dans le mouvement anti-nazi. Il a décidé de devenir un défenseur public dans un souci pour le sort des citoyens les plus pauvres, et des études de droit à la prestigieuse université de Leipzig, où il obtient au bout de trois ans, en 1933. Il a travaillé en bureau du procureur de Dresde en tant que condition préalable à l’obtention de la certification de son avocat. Trois semaines avant, il devait recevoir l’équivalent allemand de l’admission au barreau, il a été rejeté par le gouvernement nazi «pour des raisons raciales et politiques », et a été interdit en tant que Juif à utiliser la bibliothèque publique, l’arrêt du travail sur sa thèse de doctorat .

En 1933 sous le prétexte de son voyage de noce, il fuit l’Allemagne et s’installe à paris où il va découvrir la photographie, après avoir reçu comme cadeau de mariage par sa femme un Leica . Fred Stein s’est mis à arpenter tous les quartiers de Paris pour devenir un reporter des rues. « Le Leica m’a enseigné la photographie », disait-il. Cet ami de Robert Capa et de Gerda Taro, qu’il est le seul à avoir immortalisés ensemble à la terrasse d’un café, a exposé aux côtés des plus grands photographes d’avant-garde : Brassaï, Cartier-Bresson, Man Ray, Dora Maar, André Kertész… ,dans la célèbre galerie de la Pléiade en 1935-1937.

Fred Stein fréquentait le milieu des réfugiés et celui de l’intelligentsia française, qui combattaient pour la dignité, la liberté de penser, la liberté de créer. Ses premiers portraits sont ceux d’André Malraux, de Willy Brandt, d’Arthur Koestler… Il en réalisera ensuite plus d’un millier à Paris et à New York, quasiment inédits en France jusqu’à aujourd’hui.
Son oeuvre est un magnifique témoignage non seulement de ta vie intellectuelle pendant les années sombres de l’avant-guerre à Paris, mais également de ta migration des plus grands esprits vers l’Amérique, de ta force de l’histoire et de la résistance humaine. Voici enfin l’occasion de découvrir la vie étonnante et ignorée d’un photographe aussi érudit qu’humaniste, et les secrets de son métier.
Fred Stein portait un réel intérêt à ses modèles, aussi curieux d’engager de longues discussions avec eux que de les saisir, avec son appareil, à ta seconde où ils se détendaient et, oubliant l’objectif, se révélaient. D’où ces clichés d’un grand naturel et d’une qualité remarquable.Devenu photographe, il s’est distingué par son sens aigu de la composition et la poésie un peu décalée de ses images.

J’ai choisi de montrer un tout autre aspect de son travail, une série sur des poupées, réalisée à Paris, dans règne cette poésie et cette justesse de son regard, sur les objets et le quotidien. Un travail décalé et peu connu de lui, tout au moins bien moins que ses clichés de rue ou portraits.

Fred Stein-Doll with wings hanging on wall, 1935

Fred Stein-Doll with wings hanging on wall, 1935

Fred Stein-Doll leaning in corner, 1935

Fred Stein-Doll leaning in corner, 1935

Fred Stein-Doll and doll head on chair, 1935

Fred Stein-Doll and doll head on chair, 1935

Fred Stein-Doll in glass jar, 1935

Fred Stein-Doll in glass jar, 1935

Fred Stein-Undressed doll in socks , 1935

Fred Stein-Undressed doll in socks , 1935

Fred Stein-Jester doll seated in corner, 1935

Fred Stein-Jester doll seated in corner, 1935

Fred Stein-Granny doll, 1935

Fred Stein-Granny doll, 1935

Fred Stein-Armless doll with wings, 1935

Fred Stein-Armless doll with wings, 1935

Fred Stein-Armless doll standing in doll garden, 1935

Fred Stein-Armless doll standing in doll garden, 1935

Fred Stein- Dolls lying in window  , 1935

Fred Stein- Dolls lying in window , 1935

Fred Stein- Armless doll in long dress hanging on wall   , 1935

Fred Stein- Armless doll in long dress hanging on wall , 1935

R. Bruhn- Composition flapper Doll

 

 

 

R. Bruhn- Composition flapper Doll  1929

R. Bruhn- Composition flapper Doll 1929

R. Bruhn- Composition flapper Doll Carmen the Cigarette Girl 1920

R. Bruhn- Composition flapper Doll Carmen the Cigarette Girl 1920

 

 

Karel Teige -Collage # 286 , 1943

Karel Teige -Collage # 286 , 1943 from Teige Karel-Surrealisticke kolaze, 1935-1951

 

More Karel Teige

 

Leonore Mau- Unica Zürn with Bellmer doll, 1954, Hamburg

Leonore Mau- Unica Zürn with Bellmer doll, 1954, Hamburg

See Hans Bellmer

 

Hans Bellmer

Hans Bellmer- Nous la suivons à pas lents , 1937

Hans Bellmer- Nous la suivons à pas lents , 1937


 

Hans Bellmer,

Hans Bellmer- Les jeux de la poupée 5, 1938-49

 

Hans Bellmer Plate from La Poupée 1936

Hans Bellmer, Untitled, from La Poupée (The Doll), 1936

Hans Bellmer, Untitled, from La Poupée (The Doll), 1936

Hans Bellmer, Untitled, from La Poupée (The Doll), 1936