Irina Ionesco La porte Dorée

Né en 1935 à Paris, Irina Ionesco était fille d’immigrés roumains. Peintre pendant des années, elle découvre un jour la photographie, axant surtout ses modèles sur l’érotisme. Autodidacte, elle photographie ses amis et leurs filles avec des pellicules de 400 et 800 ASA en utilisant des bougies pour l’éclairage. Elle vide ses placards remplis de vêtements chics et de costumes de scène pour habiller ses modèles.En 1974 son exposition à la Nikon Gallery (Paris) a fortement attiré l’intention. Bientôt, elle fut publiée dans de nombreux magazines et recueils et exposa dans les galeries du monde entier.Irina Ionesco dont l’insolence fascine, perturbe et interpelle, est connue pour ses photographie mettant en scène sa fille,Les nus qu’elle a créés avec celle-ci provoquèrent de grandes controverses. La plus grande partie des oeuvres d’Irina montre des femmes savamment habillées, parées de bijoux, gants et autres atours, accompagnées d’objets symboliques comme des foulards et autres symboles fétichistes, se dévoilant sous des lumières envoûtantes.

Portfolio  »Porte Dorée » Contient 22 Epreuves, imprimé en 1998

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Irina Ionesco – La Porte Dorée 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s