Colette, La vagabonde

« Ecrire! Pouvoir écrire! Cela signifie la longue rêverie devant la feuille blanche, le griffonnage inconscient,les jeux de la plume qui tourne en rond autour d’une tache d’encre,qui mordille le mot imparfait,le griffe,le hérisse de fléchettes,l’orne d’antennes,de pattes,jusqu’à ce qu’il perde sa figure lisible de mot,mué en insecte fantastique,envolé en papillon fée… »
Colette, La vagabonde

Dunoyer de Segonzac-  Colette ,nd

Dunoyer de Segonzac- Colette ,nd

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s